Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
25
Lun, Mar
244 Nouveaux Articles

Youga Sow, pdg de la sococim sur l’augmentation du prix du ciment «nous ne pouvons plus continuer à absorber des taxes sur nos marges»

 Après la sortie de l’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), Momar Ndao, dénonçant la hausse du prix du ciment par la Sococim, le président directeur général de cette société de cimenterie, Youga Sow monte au créneau. Selon lui, la SOCOCIM ne peut plus supporter les taxes de l’Etat d’où l’impératif d’augmenter le prix du ciment. 

Flux financiers illicites : l’Afrique perd 50 milliards de dollars par an

 La saignée en flux financiers en Afrique continue de plus belle et de la pire des manières. En effet, selon la présidente de la Fondation Trust Africa, Coumba Touré, le montant des flux financiers illicites qui quittent annuellement le continent africain vers d’autres destinations représentant des paradis fiscaux s’évalue à 50 milliards de dollars. 

DHL renouvelle son partenariat avec le plus grand événement e-commerce d'Afrique

Produite par DHL, la conférence et exposition eCommerce Africa est organisée par la société sudafricaine de conférence Kinetic

LE CAP, Afrique du Sud, 5 mars 2019/ -- DHL Express (www.DHL.com) en Afrique subsaharienne (ASS) a annoncé que la société s'est une nouvelle fois engagée en tant que sponsor principal de la Conférence et Exposition DHL eCommerce Africa 2019, qui se tiendra au Cape Town International Convention Center les 19 et 20 mars 2019.

2019: la commission de l’UA salue « le rôle et la maturité du peuple sénégalais »

« Le chiffre d’affaires consolidé du groupe franchi une barre symbolique à 1022 milliards de FCFA sur l’exercice 2018, soit une croissance de 5%. Le résultat net est de 202 milliards FCFA, stable par rapport à 2017 », a informé un communiqué de la SONATEL parvenu à Dakaractu ce lundi. 

Maritalia booste le Port: La SNT débarque ses bateaux

Le problème du remorquage, de l’assistance  et du sauvetage maritime qui empêchait Dakar d’être un  hub portuaire connaît enfin une solution avec la réception  de deux  remorqueurs acquis par la SNT avec l’aide du Président directeur général de Maritaliagroup, Alioune Ndiaye. Le chef d’Etat major général de la marine nationale, le Commandant du Port et le Dg de l’Anam se sont tous réjouis de l’arrivée des bateaux acquis par des  Sénégalais regroupés dans la Société de Transit et de Négoce ( STN)

Davos : l’Afrique donne un boost au libre-échange au moment où les barrières mondiales se durcissent

Une nouvelle zone de libre-échange africaine pourrait bien naître dans quelques semaines lorsque les derniers pays ratifieront un accord signé l’an dernier. Le plan visant à augmenter de moitié le commerce intra-africain a retenu l’attention de beaucoup à Davos cette année.

FINANCE ISLAMIQUE : Coris Bank International se veut une référence en la matière au Sénégal et en Afrique

Consciente du fait que les données sur la finance islamique sont très modestes comparées à celles de la finance classique, Coris Bank International, à travers sa Branche Coris Baraka, entend se positionner sur le marché du Sénégal et en Afrique comme une des banques de référence en matière de finance islamique. Ce, avec une offre de qualité, conforme aux règles de la conformité islamique et à l’éthique. L’objectif poursuivi par la banque étant d’ouvrir les portes de l’émergence à toutes les couches sociales du Sénégal, voire de l’Afrique toute entière.

Louis Lamotte, accuse les «trafiquants » de la mévente de la CSS

IGFM-Louis Lamotte, le conseiller du groupe Mimran accuse les «trafiquants» d’être responsables de la mévente de  40 000 tonnes de sucre sur les 50 000 produits de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS). « Depuis le début de la campagne, en mi-novembre, nous avons produit 50 000 tonnes de sucre, mais nous n’avons même pas pu en écouler les 10 mille », concède le conseiller du groupe Mimran.

VIDEO - S.E Bassirou Sène: « Le Fmi, la BM, l’UE et les grands Etats bailleurs saluent aujourd’hui la vitalité de l’économie et la démocratie sénégalaises »

ans cette interview exclusive à Paris avec leral.net, Son Excellence Bassirou Sène, Ambassadeur du Sénégal en France note, à l'issue du CG 2018, qu’il y a un respect sincère par rapport à la démocratie sénégalaise et sa marche économique résolue vers L’Emergence, qui font que la signature du pays de la Téranga est aujourd'hui hautement considérée par les institutions de Bretton Woods comme le Front monétaire international (FMI), la Banque mondiale (BM), l’Union européenne (UE) et les grands Etats bailleurs.

Sénégal - Journal de la Campagne : « Le taux d’endettement réel est de 62% » (Madické Niang)

Pour un baptême du feu, il a frappé en plein cœur de la cible. Le candidat Madické Niang, premier intervenant au journal de la Campagne diffusé, ce dimanche, sur la Rts, a révélé que le taux réel d’endettement du Sénégal est de 62%. Le candidat de Madické 2019 a ajouté que l’Etat paye des intérêts à hauteur de 72 milliards F Cfa par an. 

Internet, une arme redoutable pour la promotion du tourisme

En 2018, le rapport annuel de Jumia sur le tourisme faisait état d’avancées énormes dans ce secteur d’activité. En dehors de la croissance en hausse qui avait été mentionné, le rapport mettait également en exergue le rôle éminent joué par internet dans la promotion de ce secteur.

Saint-Louis - Production rizicole dans la vallée : De grands bonds en avant notés de 2015 à 2018

Même si l’objectif fixé par les autorités sénégalaises pour l’autosuffisance en riz n’a pas été atteint en 2017, force est de constater que des progrès importants ont été notés ces dernières années en terme de production rizicole, si l’on se fie au propos du directeur régional de Naatal Mbay de Saint-Louis.

MISE EN ŒUVRE AU SÉNÉGAL DES REFORMES DE L’UEMOA LE TAUX D’EXECUTION PASSE DE 71,1% A 75,5% ENTRE 2017 ET 2018

La revue annuelle des réformes, politiques, projets et programmes de l’Uemoa au Sénégal pour l’année 2018 s’est tenue hier, mardi 29 janvier, à Dakar en présence du ministre de l’Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, et du président de la commission de l’Uemoa Abdallah Boureima. Les conclusions de l’évaluation ont montré qu’au Sénégal, le taux d’exécution des réformes est passé de 71,1% à 75,5% entre 2017 et 2018 et que le taux moyen d’exécution est passé de 57% à 64%, soit une progression de 7 points sur cette période. Le taux de mise en œuvre des réformes de l’Uemoa au Sénégal est passé de 71,1% à 75,5% entre 2017 et 2018, soit une progression de 4,4% points.