20
Ven, Avr
133 Nouveaux Articles

Mouhamadou Makhtar Cissé, DG Senelec, a analysé le succès de l’emprunt obligataire par appel public d’épargne « Senelec 6,5% 2018-2025 » à hauteur de 38, 250 milliards Fcfa, comme un tremplin pour aller vers la perspective de faire de l’électricité, un facteur de compétitivité pour l’économie du Sénégal, afin que le Sénégal devienne un hub énergétique. L’opération de l’emprunt obligataire par appel public d’épargne « Senelec 6,5% 2018-2025 » a connu un franc succès, puisqu’il a été souscrit, dans les délais, à hauteur de 127,5%, soit un montant global collecté de 38, 250 milliards Fcfa, pour un montant recherché de 30 milliards Fcfa.

1 milliard US$ de transactions traitées sur l’appli Ecobank Mobile en Afrique

Avec plus de 4 millions d’utilisateurs, l’appli Ecobank Mobile permet à tout utilisateur d’ouvrir un compte Ecobank Xpress™ en un instant sur son téléphone mobile

LOME, Togo, 10 avril 2018/ -- L’appli révolutionnaire Ecobank (www.Ecobank.com) Mobile, une appli de services financiers unifiée à travers 33 pays africains, a traité 9 millions de transactions, représentant un total de plus de 1 milliard US$ depuis son lancement il y a 18 mois.  Avec plus de 4 millions d’utilisateurs, l’appli Ecobank Mobile permet à tout utilisateur d’ouvrir un compte Ecobank Xpress™ en un instant sur son téléphone mobile (favorisant ainsi l’inclusion financière pour les non-bancarisés). On compte à présent plus de 4 millions de titulaires de compte Ecobank Xpress™ sur l’appli Ecobank Mobile et les plateformes USSD.

Les clients des banques au Sénégal souffrent. Laissés à la merci de ces banques qui leur imposent leur loi, ils ne savent plus à quel saint se vouer. Pour cause, l’Etat regarde faire ces banques, qui ne respectent même pas les directives de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) qui, pourtant, procède à la baisse de ses taux directeurs. 
  
Face à la situation, les clients des banques ne peuvent que protester. «Tous les usagers des banques constatent avec amertume, depuis quelques années, une détérioration inacceptable de la qualité déplorable des services bancaires. Et pis, inversement et dans le même temps, elles ont eu le culot de créer non seulement de nouvelles taxes, en plus de majorer celles déjà existantes », constatent avec amertume, des clients de banques interrogés par le site Leral.net lors d’un reportage mené et paru le 31 octobre 2017. 

Publié, ce jeudi à Dakar, le rapport de Jumia Sénégal note une forte croissance du secteur de la téléphonie mobile qui représente environ 400 milliards de FCFA. Un dynamisme rendu possible grâce à un marché compétitif boosté par des entrées de gammes accessibles.

S’appuyant sur des sources diverses, le rapport renseigne que le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile a doublé sur la période 2010-2017. A la fin de 2017, le nombre d'abonnés a été estimé à plus de 15 millions d’abonnés, soit l’équivalence de la population Sénégalaise. Toutefois, le rapport précise que cela ne veut pas dire que toute la population possède un téléphone, cette croissance et traduite par le phénomène des doubles téléphones et Sim. Le taux de pénétration du mobile au Sénégal a atteint 117 % en 2017, alors que la moyenne continentale se situe à 80%, soit près de 1,272 milliard.

C’est ce que nous révèle le White Paper de Jumia sur le mobile au Cameroun et en Afrique en 2018. Selon ce guide devenu une sorte de référence depuis quelques semaines déjà, le paiement électronique dans plusieurs parties du continent, a enregistré une forte croissance grâce aux différentes activités de e-commerce. Quelle est la situation de ce type d’opération financière aujourd’hui dans le continent et comment le e-commerce participe à la booster?

 

L’Égypte, l’Algérie, le Botswana et la Côte d’Ivoire sont parmi les cinq premières destinations d’investissement

ABIDJAN, Côte d'Ivoire, 26 mars 2018/ --

  • Quantum Global Research Lab publie le nouveau résultat de son « Africa Investment Index 2018 » (indice d’investissement en Afrique pour 2018)
  • Les cinq premières destinations d’investissement ont attiré ensemble un IDE net de 12,8 milliards de dollars en 2016
  • L’Égypte, l’Algérie, le Botswana et la Côte d’Ivoire sont parmi les cinq premières destinations d’investissement

Les derniers développements relatifs à la gestion des activités import/export de l’AIBD ne semblent pas être de bon augure pour les opérateurs économiques. En effet, la structuration juridico-technique de l’activité du cargo a engendré un méli-mélo qui, si l’on y prend garde, aura des répercussions dramatiques sur l’ambition du Sénégal de se positionner comme hub ouest-africain.

Orange ambitionne de devenir un acteur clé de la transition énergétique en Afrique et étend ses services dans cinq nouveaux pays

Engagé sur le terrain de l'accès à l'énergie depuis de nombreuses années, Orange a choisi de contribuer au défi de l’électrification de l’Afrique dans les pays où le Groupe est présent

ABIDJAN, Côte d'Ivoire, 27 mars 2018/ -- A l’occasion de l’Africa CEO Forum qui se tient actuellement à Abidjan (Côte d’Ivoire), Orange  (www.Orange.comconfirme sa volonté de devenir un acteur clé de la transition énergétique auprès des populations et des opérateurs publics en Afrique. Après la République Démocratique du Congo et Madagascar, Orange annonce aujourd’hui le lancement de son service d’accès à l’énergie solaire pour les populations en zones rurales au Burkina Faso, ainsi que le lancement prochain du service au Sénégal, au Mali, en Guinée et en Côte d’Ivoire.

Intervenant dans la rédaction de la quatrième édition du White Paper de Jumia.cm sur le mobile au Cameroun, le directeur générale de SAC International (Strategy & Analytics Consulting) a profité pour s’exprimer non seulement sur sa vision  mais également sur la situation de ce secteur au Cameroun. “Il y a eu d’énormes avancées ces dernières années sur tous les plans notamment la contribution au PIB du Pays. Il y a eu également des obstacles qui nous ont empêché d’être plus loin” c’est dans ces mots que s’est exprimé cet expert de l’intelligence économique).

L'accord conclu par le président Macky Sall avec TOTAL soulève des interrogations dans des cercles d’initiés, relativement au montant exact des frais d’inscription versés par l’entreprise avant d’hériter de Rufisque Offshore Profond. De l’avis d’un internaute, Exxon a déboursé quatre fois plus que Total pour entrer en possession d’une même surface en Mauritanie. Nous publions in extenso le texte de notre source, avec, en pièce jointe, le rapport d’activités 2017 du pétro-gazier français pour permettre aux lecteurs de Dakaractu d’apprécier.

Il ne s’agit pas d’une simple spéculation des acteurs du secteur, mais d’un bilan inscrit dans différents rapport des établissements de Breton Wood (Banque mondiale et FMI) ainsi que du dernier White paper de Jumia Cameroun sur le mobile en Afrique. Les chiffres présentés dans ces différents documents font état de ce que le pays des Lions Indomptables a doublé son volume téléphonique en moins de 02 ans dépassant ainsi la moyenne africaine.

Le nouveau rapport examine une compétitivité accrue de l’économie, et la contribution des IDE et des SCPI dans la stimulation de la croissance

CASABLANCA, Maroc, 21 mars 2018/ -- Au début de l’année 2018, la banque centrale marocaine (Bank Al-Maghrib) a adopté la flottation progressive du dirham marocain, permettant une flexibilité parmi les principaux opérateurs du secteur de l’immobilier qui prennent des décisions d’investissement et préparant la voie pour un marché de l’immobilier plus soutenu dans l’année à venir.