19
Lun, Fév
353 Nouveaux Articles

 L’on s’achemine vers l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). En effet, la Task force présidentielle se réunira, le mercredi 21 février 2018, à Accra, au Ghana, pour accélérer le processus de création de la monnaie unique de la CEDEAO. Les présidents ivoirien Alassane Ouattara, ghanéen Nana Akufo-Addo, nigérien Mahamadou Issoufou et nigérian Muhammadu Buhari, tous membres de la Task force présidentielle, se réuniront le 21 février 2018, à Accra, au Ghana, pour adopter une nouvelle feuille de route pour accélérer le processus de création de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

 L’adhésion de Maroc dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) doit se faire de manière progressive (10 ans, 15 ans)  pour éviter les dégâts collatéraux et ainsi par ricochet donner le temps à la Cedeao de mieux achever son intégration économique. C’est ce que préconise  le privé régional réuni les 13 et 14 février derniers à Dakar dans le cadre des Assises de l’entreprise, édition 2018 du Conseil national du Patronat sénégalais (Cnp). Baliser un boulevard économique pour le compte du Maroc dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), sans au préalable avoir levé les distorsions de concurrent, alors que celui-ci (Maroc) a des subventions, des accords commerciaux, et bilatéraux qui lui permettent d’avoir des matières premières au taux zéro est purement suicidaire.

Cette assertion est partagée par de nombreux experts du tourisme aussi bien au Cameroun que dans de nombreux pays du continent africain. Depuis quelques années déjà et surtout avec l’arrivée de nombreux sites de réservation en ligne, le voyage connaît une croissance et non des moindres.

L'achat et la vente en ligne de biens et services, les transactions en ligne, la forte pénétration du mobile, la connectivité rapide, une population numérique avertie et un pouvoir d'achat accru, sont des facteurs qui alimentent de plus en plus la pénétration et la croissance du commerce électronique au Cameroun et en Afrique.

Deux semaines après la mesure prise par les autorités d’interdire les importations d’oignons au Sénégal afin de permettre aux producteurs nationaux d’écouler leurs produits, l’oignon local est introuvable sur le marché, installant du coup, une flambée des prix de l’oignon importé qui commence à disparaitre.  Un tour au niveau de certains marchés de Dakar nous a permis de faire ce constat. Une situation déplorée par les clients et les commerçants. Le comité de pilotage des producteurs locaux d’oignon et de pomme de terre a décidé de geler des importations de l’oignon  à compter du 28 janvier  passé.

La société japonaise Kagome, deuxième productrice mondiale de tomates, va ouvrir une unité industrielle dans la zone de Saint-Louis. Piqués au vif, des acteurs de la filière sénégalaise de "l'or rouge" alertent sur les dangers qui menacent ce secteur névralgique devenu la chasse gardée de puissants groupes transfrontaliers.

"Le président de la République, qui évoquait le suivi de la coopération et des partenariats, s'est félicité de l'ouverture prochaine d'une unité industrielle de la société japonaise Kagomé, deuxième productrice mondiale de tomates, dans la zone nord (Saint-Louis, Dagana). Le chef de l'État a demandé au Premier ministre de présider la cérémonie de lancement de la filiale sénégalaise de Kagome, en vue d'encourager cette première expérience dans le domaine agricole au Sénégal, une initiative en parfaite adéquation avec notre stratégie de développement des chaînes de valeurs et de création d'activités génératrices de revenus en milieu rural."

 Proactif dans l’amélioration de la productivité agricole en Afrique de l’ouest, précisément dans les céréales sèches (mil, mais, sorgho, fonio), le Centre régional pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse (Ceraas), créé en 1989, est érigé depuis décembre 2017 en Centre d’excellence régional, a magnifié avant-hier, Alioune Fall, directeur général de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), en marge de la journée de clôture de la première édition des journées scientifiques dudit institut. Cet agrément fait du Sénégal et du Ghana, les deux pays en Afrique à abriter des centres d’excellence. Et de préciser: «En effet, 13 pays ont été retenus dans le programme de la Banque mondiale, en matière d’amélioration de la productivité agricole.

Annoncé lors du 30e sommet de l’Union Africaine, à Addis Abeba, 23 pays du continent ont opté pour l’effectivité d’un marché unique et libéralisé pour le transport aérien, dans l’objectif d’améliorer la compétitivité entre les compagnies aériennes en Afrique. Le Sénégal qui ambitionne de devenir un hub aérien en Afrique de l’Ouest est le grand absent de cette signature.

 

C’est officiel depuis le 29 Janvier, le ciel africain s’ouvre pour 23 pays (sur 54) du continent qui se sont engagés en faveur d’un marché unique et libéralisé pour le transport aérien. Il s’agit entre autre, du Botswana, Burkina Faso, Cap Vert, République du Congo (Brazzaville), Côte-d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Libéria, Mali, Mozambique, Niger, Nigeria, Rwanda, Sierra Leone, Les États signataires de l’accord offrent un espace de marché unique pour le transport aérien, en termes de volumes de trafic et d’infrastructures aéroportuaires, les compagnies aériennes dans ces 23 pays représentent plus de 80% du trafic intra-africain.

 Le Sénégal et la Mauritanie vont se partager équitablement la production du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) a indiqué, vendredi soir à Nouakchott (Mauritanie), le président sénégalais Macky Sall.

"Ce que nous sommes en train de faire est historique. Lier notre destin, engager nos deux Etats pour travailler de façon responsable, nous accorder sur la nécessité de partager la ressource 50% /50% parce qu’elle est à la frontière entre les deux pays", a-t-il dit en conférence de presse.

Suite à la sortie de Pape Dieng, Directeur Général de la Sonacos, qui assurait que les factures étaient payées et les chèques approvisionnés, des promoteurs ont saisi la balle au rebond pour apporter des démentis. Et c'est Fallou Diop de '' Madakaw'' qui hausse le ton au nom de ses collègues.
À en croire l'opérateur économique, '' la Sonacos de Diourbel a arrêté d'acheter l'arachide prétextant qu'elle a atteint la barre des 145 000 tonnes d'arachide alors que le stock invendu est impressionnant. Si la décision n'est pas revue, la campagne sera un échec de plus et ce serait regrettable. Nous interpellons le Président de la République. ''

 Lors de la 3ième conférence internationale de reconstitution du fonds pour le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme), co-présidée par le président français, Emmanuel Macron, et son homologue sénégalais, Macky Sall, le président sénégalais a promis de contribuer, nonobstant les efforts internes pour l’éducation estimés à plus de 25,48% de son budget national, à hauteur de 2 millions de dollars américains. Un engagement pris devant un parterre de chefs d’Etat qui ont effectué le déplacement à Dakar. 

Lancement des travaux du premier centre commercial régional du Cameroun

Développé par Actis et son partenaire local Craft Development, Douala Grand Mall comprendra 18.000 m² de commerces et de loisirs

LONDRES, Royaume-Uni, 12 février 2018/ -- Actis (www.Act.is), un important fonds d’investissement leader sur les marchés émergents, vient de lancer les travaux de construction du « Douala Grand Mall & Business Park », le premier centre commercial et de loisirs régional du Cameroun.Développé par Actis et son partenaire local Craft Development, Douala Grand Mall comprendra 18.000 m² de commerces et de loisirs, aux abords du quartier Bonapriso à Douala, la principale métropole du pays.

Encore appelé Yield manager mais beaucoup plus dans les pays industrialisés, le revenue manager est celui qui détermine l’avenir d’un établissement hôtelier mais également de tout autre établissement de tourisme. Quelle est cette fonction qu’on évoque pourtant pas assez connu du monde économique africain?

“Si vous envisagez de construire un établissement de tourisme, le premier poste auquel vous devriez penser, c’est celui du yield manager. C’est lui qui vous donnera les indicateurs clés de succès pour votre entreprise”. Voilà les déclarations de monsieur Guillaume Pepin, ancien directeur Afrique de l’Ouest de Jumia Travel lors de son passage au Cameroun il y a encore quelques mois. Dans cette assertion de cet expert du tourisme, le revenu manager encore appelé le yield manager, est celui qui définit la stratégie de prix et de positionnement de tout établissement de tourisme qui aspire à une croissance.

Lors de la conférence de presse conjointe des deux chefs d'Etat, en présence de Madame Gillard, PCA du Partenariat mondial pour l'Education, le Président Emmanuel Macron a déclaré que « le Train Express Régional va changer la vie de millions de femmes et d’hommes dakarois ».