The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

AFFAIRE NDIAGA DIOUF LE PROCÈS DE BARTHELEMY DIAZ RENVOYÉ AU 25 JANVIER PROCHAIN

    Le procès du maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Diaz qui s’est ouvert hier, jeudi 1er décembre à la salle 3 du Palais de Justice de Dakar, a finalement été renvoyé au 25 janvier 2017. Selon ses avocats, on est en phase de mise en état pour que tous les prévenus soient présents quand on sait que le député-maire a toujours réclamé la présence de tous les commanditaires dans  cette affaire qui a abouti à la mort de Ndiaga Diouf lors d’une attaque de sa mairie en 2011  

Le maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Diaz qui a toujours élevé la voix pour dire qu’il ne comparaîtra pas sans les commanditaires dans l’affaire Ndiaga Diouf du nom de ce lutteur tué lors d’une attaque de sa mairie en 2011, pourrait obtenir gain de cause. Pour cause, le procès qui s’est ouvert  hier, jeudi 1er décembre à la salle 3 du Palais de justice a finalement été renvoyé au 25 janvier 2017.
 
Selon Me Aissata Tall Sall, «les gendarmes ont bloqué certaines personnes à la porte. Donc, il faudrait qu’on renvoie le procès pour que toutes les personnes (prévenus) soient présentes». Autre fait qui a abouti au renvoi du procès, c’est  Me Amadou Sall qui s’est constitué en avocat de Barthélémy Dias au cours du procès. Sur ce, l’avocat réclame du temps pour «faire connaissance du dossier». 
 
«Nous sommes une dizaine d’avocats, je viens de me constituer en avocat. Je dois prendre connaissance du dossier», a indiqué Me Sall s’adressant au procureur. 
Malgré tout, le procureur a tenu à ce que l’audience se déroule. A cet effet, il a fait savoir que «rien ne s’oppose à ce que le dossier soit jugé. La salle est pleine mais elle est calme». Et donc pour lui, rien ne pourrait justifier à ce qu’on renvoie le procès.
«Le dossier n’a jamais été inaccessible car il date de 2011, ce n’est pas sérieux de dire que l’on doit renvoyer le procès pour dire qu’on va faire connaissance du dossier», a également soutenu le procureur. Des propos qui n’ont pas été du goût de Me Amadou Sall qui a réitéré son «droit» de prendre connaissance du dossier impliquant le maire socialiste, Barthélémy Diaz. Quant à Me Dieng, il a estimé que «c’est manquer de respect à toute la corporation des avocats et compte tenu de la complexité du dossier, l’affaire doit être renvoyée» pour répondre au procureur.
 
Vêtu d’un boubou blanc, Barthélémy Diaz, tout souriant, est arrivé sur les lieux aux coups de 10 h. Toutefois, les militants et amis ont très tôt envahi la salle 3 pour supporter le maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur.  Parmi eux, on peut citer le maire de Dakar, Khalifa Sall entre autres personnalités.
Poursuivi pour «association de malfaiteurs, rassemblement illicite suivis d’actions diverses», Barthélemy Diaz, dit qu’il n’a aucun commentaire à faire devant les journalistes tout en leur renvoyant à ses avocats. 
 
REACTIONS… REACTIONS… REACTIONS…
 
ME AISSATA TALL SALL, AVOCATE DE BARTHELEMY DIAZ : «Il y a des relents politiques dans cette affaire»
 
«Cette affaire a été renvoyée pour ce qu’on appelle dans notre jargon judiciaire, la mise en état du dossier. Vous vous souvenez qu’à la dernière audience, c’est le procureur qui avait procédé automatiquement au renvoi pour procéder à la main levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Diaz. Cela a été fait et le dossier revient maintenant sur le bureau du tribunal. Aujourd’hui, le tribunal devait faire deux choses : constater que tous les prévenus,  les témoins et  la partie civile sont présents et surtout vérifier si les avocats sont en état de plaider. Ce qui a été fait. Dès que nous avons constaté qu’il y’a eu des prévenus absents, ils ont été appelés, mais ils n’ont pas comparu. Or, les droits de la défense sont des droits sacrés. Ils veulent que le prévenu, avant d’être jugé, que toutes les commodités soient prises pour ce prévenu soit averti et qu’il comparaisse. Tenant compte de toutes ces considérations, le tribunal a estimé que c’est un dossier important où beaucoup d’acteurs interviennent où beaucoup d’avocats sont constitués et il a fixé une date d’audience spéciale. C’est la raison pour laquelle il a été renvoyé au 25 janvier en précisant que c’est la date butoir et que tout le monde devait comparaitre à cette date-là. Donc, le 25 janvier 2017, nous entendrons l’accusation du procureur, vous entendrez les plaidoiries des avocats de la défense et le tribunal fera son œuvre de justice. Il nous revient à nous avocats de convoquer les actes nécessaires pour que les commanditaires soient à la barre le 25 janvier. Je me concerte avec mes confrères qui sont à mes cotés, nous le ferons et nous enverrons les citations qu’il faut. Je ne parlerais pas de mascarade dans cette affaire. Depuis hier, j’appelle au calme, c’est un dossier judiciaire qui mérite d’être traité avec toute la dignité qui sied pour les professionnels de justice que nous sommes. Pour autant, on ne peut pas ne pas penser qu’il y a des relents politiques. Nous les démontrerons. Et le 25 janvier, nous donnerons la primeur de cette démonstration au tribunal face auquel nous serons -».
 
ME KHOURAICHI BA, AVOCAT DE BARTHELEMY DIAZ : «Il fallait s’attendre au renvoi»
 
«Premièrement, il fallait s’attendre au renvoi. C’est une audience de mis en état. Le dossier vient d’être appelé pour la première fois pratiquement après la levée de l’immunité. Ce dossier n’est pas en état d’être jugé puisqu’aujourd’hui à l’appel de l’affaire, certains des prévenus n’ont même pas comparu. Donc, on ne peut pas juger en leur absence, il faut leur donner une chance. Deuxièmement, les avocats se sont constitués de tous les côtés donc, ils viennent d’entrer dans la procédure et il leur faut exercer pleinement leurs missions à commencer par la possession du dossier, la procédure lui-même. L’un dans l’autre c’était une audience de mise en état destinée à trouver une date ultime pour tout le monde».
 
SOURCE: http://www.sudonline.sn/le-proces-de-barthelemy-diaz-renvoye-au-25-janvier-prochain_a_32440.html

Ajouter un Commentaire

Forum SENETOILE NEWS:  Vous pouvez poster librement vos commentaires sur les sujets qui vous interpellent. Cependant, merci d'éviter les attaques à caractère personnel et diffamatoire. Nous souhaitons une bonne utilisation de ce service. Merci de votre compréhension


Code de sécurité
Rafraîchir

NO COMMENT!

media/k2/items/src/2cdbed97a3252cdb5d2744be0d0f852f.jpg

Migrants en Méditerranée: «La mort n’est pas quelque chose qui nous effraie»

media/k2/items/src/874c62cff67e35f6c2ebb195c4d06aee.jpg

Lutte contre la "Françafrique" : Kémi Séba brûle un billet de 5000 francs CFA publiquement, les ...

media/k2/items/src/c6382ecc548febcf9702b41806693739.jpg

Assane Diouf : "Ils ont dit qu'ils vont m'amener en prison"

media/k2/items/src/0543cfa115dbb1042b5ee8329bf74353.jpg

Affaire Assane Diouf : Les incongruités d’une arrestation pour terrorisme commanditée par le Sénégal

Recherche - ARCHIVES

LA UNE DES MEDIAS

Le Sénégal, toute l'actualité nationale et internationale

Voir les autres videos
Watch the video

Les Blogs en Vedette

Actualité en régions

Plus d'articles

« Ce qui se fait pour moi mais sans moi, se fait contre moi ». Cet adage, les jeunes l’ont compris, raison pour laquelle, ils sont sortis en masse,...

Business Newswire

Plus d'articles