20
Ven, Juil
46 Nouveaux Articles

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Farba Ngom, député à l’ Assemblée Nationale du Sénégal, s’est permis une sortie des plus scandaleuses dans la presse pour demander au Président Macky Sall de démettre de ses fonctions de Médiateur de la République, Maître Alioune Badara CISSE.

Cette sortie supplémentaire, après celle de Monsieur Aly Ngouye Ndiaye, vient confirmer, s’il en était encore besoin, le manque de patriotisme et la faiblesse politique de certains de nos responsables tenant du pouvoir. 

Si le Médiateur de la République a lancé son alerte le samedi 24 février dernier, à l’occasion de la conférence du mouvement « ABC JAIME  », voilà qu’un représentant du Peuple aujourd’hui dépité par tant de maladresses et de bassesses politiques, s’arroge la voix des faucons tapis au cœur du régime pour prouver, une fois de plus, ses incapacités.

 

Le message du Médiateur de la République, au lieu de rappeler à ces faucons cette exigence d’une gestion sobre, vertueuse et efficiente au profit exclusif de nos braves populations, est tombé comme un éclair éblouissant des illuminés sous ombrage.

Ce député par procuration est, à l’évidence, incapable de comprendre la mission et le rôle d’un Ombudsman, appelé sous nos cieux Médiateur de la République. Nous nous permettrons de faire un cours à ce dernier. Pour rappel comme l’ont si bien dit les jeunes « d’ABC JAIME » qui nous ont précédés dans leur communiqué du 6 mars, cette institution, créée par une loi n°91-14 du 11 février 1991 instituant un médiateur de la république abrogée par la loi n° 99-04 du 29 Janvier 1999, a pour mission principale de veiller à la bonne adéquation entre le fonctionnement de l’Administration et les droits des citoyens.   En outre, l’article 2 de la même loi stipule qu’il a une « mission générale de contribution de l’environnement institutionnel et économique de l’entreprise, notamment dans ses relations avec les administrations publiques ou les organismes investis d’une mission de service public ».

Aux termes de la loi de 1999, le Médiateur de la République bénéficie d’un mandat de six (6) ans non renouvelable qui lui confère cette capacité de faire des recommandations à l’administration en toute indépendance et sa révocation est aussi encadrée par cette loi, mais encore faudrait-il le savoir même si nul n’est censé ignorer la loi, qui de plus un député ! Les ABCdaires vous invitent, Monsieur le député, à faire preuve de raison en revoyant vos fondamentaux, à défaut de vous taire à jamais, et cela afin d’éviter des inepties de la sorte. 

Dans un contexte aussi chaud que celui que traverse, en ce moment, le Sénégal avec un front social en ébullition articulé à des dysfonctionnements majeurs dans notre processus démocratique, la voix du Médiateur compte pour beaucoup dans la stabilité de notre jeune République.

C’est le Président Macky Sall qui devrait être le premier à applaudir des deux mains pour cet appel lancé et le premier à consolider Maître Alioune Badara CISSE dans sa mission, car la veille et l’alerte sont les outils essentiels et incontestables d’un Médiateur de la République qui se respecte.

Au-delà, la franchise, la dignité et la droiture dont a toujours fait montre ABC tout au long de son compagnonnage avec Macky Sall, ont fini d’étaler la marque de l’homme d’Etat Alioune Badara CISSE. 

Malheureusement, l’arrogance et la désinvolture qui habitent l’entourage du Président de la République font dévier progressivement vers le fossé, la formidable machine qu’ABC a largement contribué à mettre en place pour une alternative crédible et un candidat bien élu en 2012.

Le Peuple sénégalais est loin d’être amnésique et attend son heure, comme à l’accoutumée pour se faire entendre et comprendre. Maitre Alioune Badara CISSE, lui, l’entend tous les jours depuis près de trois (3) ans de par sa posture car étant au centre des préoccupations du citoyen, contrairement à ceux qui dévalorisent nos institutions, par leur comportement larbin, aux frais du contribuable et qui continueront d’être, la risée de la presse et du grand nombre.

Pour la Convention Internationale des Abcdaires

La Cellule Communication

Fait à Paris, le 08 mars 2018

 

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir