17
Mer, Oct
41 Nouveaux Articles

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Moustapha Cissé Lô qui avait annoncé sa démission de toutes les instances du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr), pour convenance personnelle a levé hier, dimanche, un coin du voile sur les raisons de sa décision. Invité de l’émission politique de la radio Sudfm «Objection» hier, dimanche 29 avril, le 2e vice-président de l’Assemblée nationale et membre fondateur de l’Apr a pointé du doigt la gestion solitaire de l’Apr par le président Macky Sall qui ne consulte aucun responsable, depuis 2009, dans la prise de ses décisions.

On en sait maintenant un peu plus sur les raisons qui ont amené Moustapha Cissé Lô, 2e vice-président de l’Assemblée nationale et membre fondateur du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr), à annoncer sa démission de toutes les instances dirigeantes de cette formation politique qui fêtera ses dix ans d’existence en décembre prochain. Invité de l’émission politique de la radio Sudfm «Objection» hier, dimanche 29 avril, celui qui occupe aujourd’hui le poste de président du parlement de la Cedeao a pointé du doigt la gestion solitaire de l’Apr par le président Macky Sall qui ne consulterait aucun responsable depuis 2009 dans la prise de ses décisions. Face à notre à notre confrère, Baye Oumar Guèye, Moustapha Cissé Lô qui a souligné avoir tout donné pour l’émergence de l’Apr, notamment sur le plan financier en citant les 30 millions qu’il aurait investis lors des dernières législatives, a notamment déploré sa mise en l’écart ainsi que d’autres militants de la première heure dans les décisions concernant le fonctionnement de leur parti.

«Aujourd’hui, nous sommes au frigo, moi et la plupart des responsables de la première heure. On ne connait rien de ce qui se passe dans le parti», a-t-il déploré. Poursuivant son propos, toujours au sujet des raisons qui l’ont amené à se décharger de toutes responsabilités au sein des instances de l’Apr, Cissé Lô renseigne. «Le problème que j’ai dans l’Apr, je l’ai avec le président Macky Sall. Nous ne sommes pas d’accord sur la façon de coaching du parti surtout au sommet. Je ne suis pas d’accord sur sa façon de gérer le parti. Il faut qu’on nous associe. Le dernier mot lui revient mais, il doit nous associer comme il l’avait l’habitude de le faire». Poursuivant son propos, il ajoutera dans la foulée. «Ce que je n’ai pas accepté avec Wade, je ne le ferais pas avec Macky Sall. Ou je suis dans les instances du parti pour qu’on écoute mon point de vue ou je quitte pour redevenir un simple militant. Je n’accepte pas d’être un apprenti. Soit je suis dans le dispositif de Macky Sall, soit je ne le suis pas». 

«Tu es au secrétariat exécutif pour valider, je ne dors pas, je reste jusqu’à minuit voire une heure du matin pour valider, je refuse. J’ai quitté cette instance et je ne participerai plus à ses réunions mais je reste militant de l’Apr, engagé pour la réélection du président Sall puisque je ne suis pas candidat à cette élection. J’ai le droit de dire que je m’habille en Apr mais je n’ai pas besoin des colliers d’or qu’on me donne et des colliers d’argent. C’est ce que j’ai dit et cela ne méritait pas des attaques ou des insultes puisque je suis libre et je l’ai toujours dit», clame encore Moustapha Cissé Lô.

Directoire de campagne de l’Apr : Cissé étale ses réticences

Par ailleurs, se prononçant sur la décision du chef de l’Etat, Macky Sall de mettre en place le dispositif de pré-campagne à l’Apr, chargé de la «gestion d’évènements majeurs de l’Apr durant toute l’année 2018» prise lors de la réunion du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Apr) au Palais de la République le 10 avril dernier, le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale a ouvertement exprimé son désaccord. «Je n’ai été pas là-bas et je ne cautionne pas ça». Poursuivant sa critique au sujet de ce dispositif mise en place par son mentor, le président du parlement de la Cedeao ajoutera : «il (Macky Sall) l’a fait en solo avec des gens qu’il a choisis. Est-ce que ces gens sont plus méritants que les autres ? Je ne le pense pas. On avait créé des directoires de campagne et il n’y avait pas de directeur de campagne. Aujourd’hui, il a le pouvoir, il a l’argent, les forces de sécurité et tout mais s’il peut se permettre de faire seul ce qu’il fait, moi, je ne suis pas d’accord. Il y a des gens qui peuvent se mouvoir dans ce que fait le président, moi, je ne peux pas, j’ai refusé et je refuse».

Macky Sall, un chef Isolé

Poursuivant ses critiques de la façon dont Macky Sall administre leur parti, Moustapha Cissé Lô a également laissé entendre que celui-ci serait tout simplement isolé par un groupe dans sa gestion du parti. «Aujourd’hui, il (président Macky Sall) est isolé dans sa gestion du parti par un groupe, je ne suis pas d’accord, je dois être impliqué dans les décisions qu’on prend mais aussi au cœur du dispositif du parti parce que je contribue au rayonnement, à l’élargissement et à la massification du parti en donnant tout ce que j’ai. Je suis le seul responsable qui donne tout au parti».

Répondant à ses détracteurs qui, selon lui, disent que Cissé Lô fait des menaces au président, il déclarera : «Le président ne m’a jamais rien donné. J’ai des salaires comme lui, ce que je perçois des activités que je mène sur le plan économique, je l’investis pour son profit dans les Magal, Gamou et dans les activités du parti. J’ai financé partout. Je refuse de cautionner des gens comme (…) qui étaient contre le président et qui ne sont intéressés que pour l’argent».

 

SOURCE:http://www.sudonline.sn/je-ne-suis-pas-d-accord-sur-la-faÇon-dont-macky-gere-le-parti_a_39361.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir