The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Ziguinchor - prise en charge de maladie rénale le centre d’hémodialyse ne tient plus

  Le Centre d’hémodialyse de Ziguinchor est très débordé ces derniers jours. C’est le docteur Yaya Kane, Néphrologue, qui tire la sonnette d’alarme, en soulignant les 400 malades qui souffrent de problèmes rénaux, cela dépasse largement la capacité des structures sanitaires.  

Le centre d’hémodialyse de Ziguinchor ne tient plus. En deux ans, les patients sous dialyse sont passés de 30 à 35, dépassant les capacités du seul centre de dialyse dans la région. Le Néphrologue de la région du sud, docteur Yaya Kane, parle de la situation épidémiologique préoccupante de la Ziguinchor. Ce nouvel environnement préoccupant peut s’aggraver si les autorités n’y prennent garde. Car, révèle docteur Kane, «ils sont environ 400 malades qui souffrent de problèmes rénaux qui sont suivis en externe et qui bénéficient d’un traitement néphroprotecteur ». 

 

 

 

 
Selon lui, «ces malades sont suivis à l’hôpital régional et à l’hôpital de la paix. Mais le centre d’hémodialyse installé à l’hôpital régional de Ziguinchor aujourd’hui débordé, brille par son manque de moyens».
 
«La demande est très forte en ce moment. Le volume de travail est énorme. La plupart de malades viennent de Kolda, de Sedhiou et des pays voisins comme la Gambie et la Guinée Bissau», martèle le seul néphrologue de la région. Pour lui, les malades de la zone sud continueront à converger vers Ziguinchor, faute de centres d’accueil et de spécialistes dans la zone sud.
 
Ainsi, le spécialiste en appelle aux autorités pour le renforcement du personnel du centre et l’augmentation du nombre de machines, tout en saluant les efforts consentis par l’Etat dans la multiplication des centres d’hémodialyse dans le pays. 
 
La gratuité dans la prise en charge de la maladie au Centre, constitue également une autre dimension favorisant l’affluence des malades dans cette structure inaugurée, il y’a deux ans. Néanmoins, le Centre tente tant bien que mal essaie de soulager les malades sous dialyse qui étaient contraints de parcourir de très longues distance pour se soigner.
La sensibilisation sur cette maladie rénale a permis d’effectuer un dépistage à temps de cette pathologie qui fait des ravages dans cette région sud. Les acteurs envisagent de célébrer cette journée mondiale de la maladie rénale au mois de mai prochain.

 

source: http://www.sudonline.sn/le-centre-d-hemodialyse-ne-tient-plus_a_34232.html

Ajouter un Commentaire

Forum SENETOILE NEWS:  Vous pouvez poster librement vos commentaires sur les sujets qui vous interpellent. Cependant, merci d'éviter les attaques à caractère personnel et diffamatoire. Nous souhaitons une bonne utilisation de ce service. Merci de votre compréhension


Code de sécurité
Rafraîchir

NO COMMENT!

media/k2/items/src/874c62cff67e35f6c2ebb195c4d06aee.jpg

Lutte contre la "Françafrique" : Kémi Séba brûle un billet de 5000 francs CFA publiquement, les ...

media/k2/items/src/c6382ecc548febcf9702b41806693739.jpg

Assane Diouf : "Ils ont dit qu'ils vont m'amener en prison"

media/k2/items/src/0543cfa115dbb1042b5ee8329bf74353.jpg

Affaire Assane Diouf : Les incongruités d’une arrestation pour terrorisme commanditée par le Sénégal

media/k2/items/src/90b099de27185a950237991ff2a3ceff.jpg

BNDE : Yérim Sow réclame 12 milliards Fcfa à Macky

Recherche - ARCHIVES

LA UNE DES MEDIAS

Le Sénégal, toute l'actualité nationale et internationale

Voir les autres videos
Watch the video

Les Blogs en Vedette

Actualité en régions

Plus d'articles

Business Newswire

Plus d'articles