Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Jeu, Mar
306 Nouveaux Articles

Présidentielle au Sénégal : RFI et France 24 pointés du doigt

Le dépouillement du scrutin présidentiel au Sénégal se poursuit avec une fausse note déplorée par l’ensemble des candidats d’opposition prenant part à cette élection : le traitement tendancieux de RFI et de France 24.

A Dakar,

France 24 - Jeu des déclarations contraires au Sénégal, en attendant les résultats officiels

Au Sénégal, les principaux camps politiques n’ont pas manqué de commenter le scrutin présidentiel de dimanche, alors même que les résultats officiels définitifs ne seront pas divulgués avant le vendredi 1er mars.

 

LCI - Sénégal : le président sortant Macky Sall revendique la victoire dès le 1er tour, pas de second tour avant fin mars

ELECTIONS - Le premier tour des élections présidentielles se tenaient dimanche 24 janvier, au Sénégal. Quelques heures après la fermeture des bureaux de vote, le camp du chef de l'Etat sortant, Macky Sall, a revendiqué la victoire, pronostiquant "au moins 57% des suffrages". Une annonce contestée par l'opposition.

Les militants et sympathisants du candidat Macky Sall ont commencé la fête. Au Quartier général (Qg) du Joker de la Coalition Benno bokk yaakaar, siège de l’Alliance pour la République (Apr) où ils se sont donnés rendez-vous ce dimanche 24 février 2019, ils ont commencé à jubiler.

Pour le marabout, Me Abdoulaye WADE avait raison sur toute la ligne. Ce qui se passe à Touba, selon lui, ne peut être assimilé à un scrutin.

A en croire Serigne Abdou Khodouss MBACKE, c’est à travers le transfert d’électeurs que le régime veut voler le scrutin.

Sénégal tentative de forcing du premier tour - Ousmane SONKO : « Le second tour est inévitable »

Le candidat de la coalition «SONKO-Président » estime que lui et ses équipes continuent de recevoir les procès-verbaux. Mais, d’ores et déjà, Ousmane SONKO qui a réagi à chaud sur WALFTv, se dit convaincu qu’il y aura un second tour. 

Les Sénégalais ont voté en nombre, dimanche 24 février, pour choisir leur président parmi les cinq candidats en lice. La mission d'observation de l'Union européenne note que le scrutin s'est déroulé dans le calme avec "très peu de violences".

Mesure dérogatoire de la DGE : Idy2019 dénonce «une violation flagrante du code électoral »

La coalition ‘’Idy 2019’’ dénonce avec force la mesure de la Direction en charge des élections permettant « à tous les détenteurs de carte d’identité biométrique CEDEAO faisant office de carte d’électeur, mais n’ayant pas retrouvé leur nom sur la liste d’émargement au bureau indiqué sur la carte de voter dans le dernier bureau du lieu de vote où leur nom figure sur la liste d’émargements ».