15
Mer, Aoû
16 Nouveaux Articles

Présidentielle 2019
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 Les partisans de Khalifa Sall, le maire de Dakar actuellement en prison pour cinq ans, restent toujours déterminés à porter la candidature de leur mentor à la présidentielle. En réunion nationale à Dakar, samedi dernier, ils ont décidé de mettre sur pied la Plateforme «Taxawu Senegaal-Khalifa Président» pour porter la candidature de l’édile socialiste de la capitale sénégalaise. Les responsables socialistes pro-Khalifa Sall des 45 départements, réunis à Dakar avant-hier, samedi 26 mai 2018, ont en effet décidé dans leur résolution, de la mise en place de la Plateforme « Taxawu Senegaal- Khalifa Président » pour porter la candidature du maire de Dakar à l’élection présidentielle de février 2019.

Ils ont ainsi donné mandat à Khalifa Sall de discuter avec toutes les forces politiques et citoyennes qui partagent leur vision pour l’élargissement de la Plateforme aussi bien au niveau national qu’international. Ces responsables socialistes des 45 départements qui se concertaient à l’effet d’examiner la situation politique nationale, ont par ailleurs réitéré leur soutien indéfectible « aux camarades Khalifa Ababacar Sall et Barthélémy Dias, otages politiques du régime exécrable de Macky Sall » et exhorté leurs camarades à poursuivre sans relâche et partout dans le pays et dans la diaspora le combat pour leur libération. Ils ont de même réaffirmé leur volonté inébranlable de présenter un candidat socialiste à l’élection présidentielle de février 2019.
 
Sur la situation universitaire, avec la mort tragique de Mouhamadou Fallou Sène, les responsables socialistes des 45 Départements ont condamné « les manœuvres politiciennes et irresponsables du président de la République dans cette crise en lieu et place de véritables mesures de sortie de crise ».
 
Dans la foulée,  ils ont exigé la diligence de l’enquête en cours de même que son impartialité afin de situer les responsabilités et de sanctionner les coupables à la hauteur de leurs crimes. Dans la même veine, les responsables socialistes des 45 départements pro-Khalifa n’ont pas éludé la crise du secteur de la santé, la situation d’insécurité alimentaire dans plusieurs zones du pays et une mauvaise campagne de commercialisation de l’arachide avec « plusieurs dizaines de milliards de dette aux opérateurs privés et aux producteurs agricoles ». De même, ils ont pointé du doigt « les dettes auprès des bailleurs, du secteur privé, des universités privées et des exécutifs locaux, et attestant une crise de trésorerie sans précédent de l’Etat du Sénégal. Ce qui explique le non-respect des engagements du gouvernement ».

 

source:http://www.sudonline.sn/taxawu-senegaal--khalifa-president-sur-les-rails_a_39708.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir