mercredi, 30 août 2017 00:04

RAPATRIEMENT DE L'INSULTEUR PUBLIC L’ÉTAT LAISSE PASSER ASSANE DIOUF

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Prolongation des législatives

La responsable politique Apériste à Grand Yoff, Aissatou Faye a soldé ses comptes hier, à la barre avec son marabout qui avait promis de lui faire des miracles. Ce dernier est poursuivi pour charlatanisme et escroquerie sur la somme de 1,2 million Fcfa. Jugé, le prévenu est condamné à 3 mois de prison ferme et 2 millions à payer pour tous préjudices causés. Malgré tout, le mis en cause a battu en brèche les faits qui lui sont reprochés.

 

Prolongation des législatives (bis)

Aïssatou Faye avait hébergé son ami Abdoulaye Touré lequel l’a présentée au prévenu qui détiendrait des pouvoirs mystiques. Ainsi, selon l’aperiste, le sieur Bassirou Thiam l’avait sollicitée pour lui faire des propositions consistant à la rendre riche en lui multipliant des billets de banque, ce qu’elle a refusé. En effet, ne se limitant pas à cela, Bassirou a aussi usé de ses pouvoirs mystiques pour escroquer la dame. Il lui a fait un talisman mystique pour sa protection. Entendu à l’enquête, Touré a confirmé les déclarations de la dame Aïssatou Faye. D’après le prévenu, c’est durant la campagne des élections législatives que Abdoulaye Touré l’a sollicité pour qu’il fasse des prières en faveur de la dame Faye afin de faire gagner le président Macky Sall et aussi de lui  faire gagner son bureau de vote. « J’ai fait des «khatim» pour la dame, qui lui ont coûté 18.000 frs. Je reconnais lui avoir donné des gris-gris, mais elle ne m’a jamais donné de l’argent. C’est à Abdoulaye Touré qu’elle remettait son argent. Toutefois, pour la dernière prière, je leur ai demandé un chameau sinon elle n’allait pas gagner», dit-il. Le parquet a requis 6 mois ferme. La défense a plaidé la relaxe.

Cheikh T Ndiaye a passé le témoin

Après deux reports, la passation de service entre le désormais ex-Directeur général de l’AHS (Aviation Handling Services), Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye et son successeur Serigne Mbaye Thiandoum, a eu lieu, hier, dans la matinée. «L’As» avait annoncé par deux fois, le renvoi de la cérémonie à cause de l’absence de Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye. Il a fallu que l’inspecteur interne du ministère des Transportes aériens adresse deux lettres à l’ex-directeur de AHS pour que ce dernier se pointe pour passer le témoin à Serigne Mbaye Thiandoum. La cérémonie s’est tenue en présence du Pca de AHS, Aymérou Gningue. Nos radars qui surveillaient comme du lait sur le feu la passation de service qui a fait couler beaucoup d’encre, ont capté les justificatifs de Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye. L’ex- Directeur général de AHS justifie ses faux bons par son absence de Dakar. Il a dit devant l’assistance il n’a pas pu se présenter parce qu’il était hors de la capitale. Des absences considérées comme un bras de fer qu’il engage contre la ministre des Transports Aériens, Maïmouna Ndoye Seck. Tout est bien qui finit bien.

Les affaires étrangères informent

17 compatriotes en provenance des Etats-Unis vont fouler le sol Sénégalais aujourd’hui dont «l’insulteur public» Assane Diouf. Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur informe dans un communiqué de l’arrivée à Dakar, ce mercredi de 17 Sénégalais ayant fait l’objet «d’ordonnances judiciaires définitives d’expulsion des Etats- Unis d’Amérique» pour immigration illégale. Deux autres Sénégalais sont expulsés pour agression. Le Sénégal tient à ce que nos concitoyens soient bien traités. C’est pourquoi, il a demandé aux autorités américaines que l’opération de rapatriement se fasse en toute sécurité et dans le respect de la dignité de nos compatriotes.

Baba Aïdara, victime collatérale

Le correspondant de la Rfm aux Etats-Unis est une victime du feuilleton de Assane Diouf. Baba Aïdara qui suivait particulièrement le dossier de l’insulteur a démissionné du Groupe futur médias. L’erreur fatale de notre confrère est d’avoir démenti sur sa page facebook, le scoop de nos confrères de l’Observateur, qui ont annoncé le rapatriement de Assane Diouf en exclusivité. Sûr de ses sources, il est resté catégorique en soutenant que Assane Diouf ne fait pas partie de la liste des Sénégalais qui doivent être rapatriés pour immigration illégale. Malheureusement, il n’avait pas la bonne information. Même si humblement, il a reconnu sa faute plus tard, il a décidé de rendre son tablier. Joint au téléphone, Baba Aïdara confirme sa démission avant de faire son mea culpa. Des bonnes volontés auraient même tenté de le faire revenir, mais en vain. Ce dont on est sûr c’est que Baba va manquer à ses auditeurs. Brillant journaliste, il rebondira bientôt…

Mamadou Lamine Diallo Tekki

Le député Mamadou Lamine Diallo dénonce la gestion solitaire du dossier de l’exploitation du zircon à Niafourang dans le département de Bignona. Pour le président du mouvement Tekki un débat public national doit se faire parce que déjà des chars de l’armée ont pris quartier sur le site. Selon le parlementaire, on ne doit pas laisser le ministre en charge gérer seul ce dossier avec le Président comme dans l’affaire du gaz avec Petro tim. Il souligne que l’exploitation de ce gisement va détruire l’environnement malgré les promesses des études d’impact. Mieux, ajoute-t-il, les populations locales n’y gagnent rien ainsi que leurs collectivités locales de même que l’Etat central, compte tenu du régime fiscal en vigueur. Pour Mamadou Lamine Diallo seule la balance des paiements y gagne à moyen terme avec les exportations.

Mamadou Lamine Diallo Tekki (bis)

Restons avec le président du mouvement Tekki qui s’intéresse aussi au dossier de la compagnie aérienne du Sénégal, Air Sénégal. Le député dénonce la mise à l’écart des sénégalais au profit d’étrangers. Il se désole du limogeage de Lamine Sow de son poste de Directeur général de Air Sénégal SA pour être remplacé par un Français. Idem pour Ousmane Diop, propriétaire de AHS dont la société est écartée de la nouvelle structure d’assistance au sol. A l’en croire, le Gouvernement  voudrait créer une nouvelle structure dans la quelle la SHS de l’entrepreneur Ousmane Diop est écrasée au tiers du capital, les turcs le tiers et Air Sénégal SA et autres le reste. AHS disparaît en tout cas formellement. Pour lui AHS ne doit pas disparaître sans que le peuple ait un bilan des activités de ces dernières années. Cette attitude des autorités n’est pas une surprise pour lui, car «Macky Sall et Benno n’en ont cure du patriotisme économique jeté aux poubelles avec les conclusions des Assises Nationales». Pourtant regrette Mamadou Lamine Diallo, le Gouvernement a mobilisé les ressources de la Caisse des Dépôts et Consignations pour lancer ce projet avec un capital de 40 milliards. Prenant exemple d’Air Ivoire et la reprise des droits de trafic cédés à Royal Air Maroc et Corsair, il faudrait au Sénégal une centaine de milliards pour acquérir 4 à 5 avions et soutenir l’exploitation pendant 4 à 5 ans. Le Sénégal est loin du compte parce qu’il a préféré dépenser 55 milliards pour des cartes d’identité biométriques et une trentaine de milliards pour organiser une mascarade électorale.

Des pères de familles fustigent la cherté du mouton à Kolda

A quelques jours de la célébration de l’Aïd el Kébir ou fête de la Tabaski, le mouton semble hors de portée de la plupart des pères de familles de Kolda rencontrés par l’APS dans différents points de vente de cette espèce ovine tant recherchée pour sacrifier à cette exigence religieuse. Les vendeurs proposent des moutons pas en-deçà de 70.000 frs CFA. Ce que A. Bâ, un vieux à la retraite trouve cher. Un enseignant rencontré dans un autre foirail dit la même chose, en relevant que «les moutons ne sont pas abordables, ils sont chers et il n’y a pas d’argent ». Pour lui, le casse-tête des pères de famille c’est comment avoir un mouton qui est une nécessité pour le musulman qui doit perpétuer l’acte ou l’obéissance d’Abraham à Dieu. A Kolda, le choix porté par la plupart des chefs de familles pour les moutons venus du nord à la place de la race locale dite «ndama» semble expliquer les raisons du renchérissement de leur prix. D’après un vendeur, un mouton du nord ne peut pas être vendu à moins de 70.000 Fcfa là où la race locale est cédée à moins de 50.000 FCFA. Il estime qu’il y a des moutons pour toutes les bourses. Le même constat est fait chez les vendeurs ambulants qui sillonnent les différentes artères de la ville à la recherche d’acheteurs qui appellent à une baisse des prix.

Sélection d’un courtier en assurance à l’ASECNA

Il se susurre qu’une procédure d’appel d’offres a été lancée par l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), pour sélectionner un courtier en assurance maladie et retraite. Cette procédure intéresserait plusieurs sociétés africaines, allant de Madagascar au Niger. Depuis le dépôt des candidatures rien n’aurait encore filtré, quant au résultat de la sélection. Selon nos sources certains segments de l’assurance en Afrique restent très attentifs à l’évolution de cette affaire. A suivre…

Action sociale à la mairie de Kaolack

Comme à la veille de chaque fête, la mairie de Kaolack a dégagé une enveloppe de 20 millions Fcfa en faveur des populations démunies. Les principaux bénéficiaires ont reçu hier à la mairie la somme d’argent qui leur a été allouée. Au total, 1200 personnes ont été ciblées. Parmi elles, 500 ont été proposées par les délégués de quartier. Le service départemental de l’Action sociale a, de son côté, répertorié 200 handicapés comme pouvant bénéficier de cette assistance. Les autres personnes bénéficiaires avaient déposé leur demande à la mairie. La validité a été faite après une enquête menée dans les quartiers en collaboration avec les délégués de quartier. L’association des veuves et orphelins, l’association des personnes vivant avec un handicap et les associations de retraités de la mairie et de l’Ipres ont également reçu l’aide de la mairie de Kaolack. La présidente de la commission sociale et de lutte contre la pauvreté à la mairie de Kaolack, Diègane Wane Ly, espère que ce geste permettra aux bénéficiaires de célébrer une bonne fête d’Eid El Kebir (Tabaski). 

 

source: http://www.seneplus.com/politique/les-piques-de-las-de-ce-mercredi-74

Lu 73198 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

NO COMMENT!

media/k2/items/src/0471e9b8bf298d02a91f63161b8d8e5a.jpg

« Le Qatar a voulu faire revenir Karim durant le mois de ramadan », (Ambassadeur)

Entretien exclusif avec Béchir Saleh, l’homme qui murmurait à l’oreille de Kadhafi

media/k2/items/src/fa4c0aa8a0084eeb8fae3bc4745a8789.jpg

Entretien exclusif d'une leader panafricaine Candace Nkoth Bisseck - « les jeunes et les femmes ont ...

media/k2/items/src/0c7b22e29b988d054af028be92ff8f9f.jpg

Témoignage qui fait froid au dos de Bocar Demba DIOP policier Mauritanien

Recherche - ARCHIVES

MÉTÉO SENEGAL

Dakar Senegal Partiellement nuageux (jour), 27 °C
Conditions courantes
Lever du soleil: 6:59 am   |   Coucher du soleil: 7:3 pm
85%     17.7 km/h     1010.000 in
Prévisions
MAR Min: 26 °C Max: 27 °C
MER Min: 27 °C Max: 28 °C
JEU Min: 27 °C Max: 27 °C
VEN Min: 26 °C Max: 27 °C
SAM Min: 27 °C Max: 27 °C
DIM Min: 27 °C Max: 27 °C
LUN Min: 27 °C Max: 27 °C
MAR Min: 27 °C Max: 27 °C
MER Min: 27 °C Max: 27 °C
JEU Min: 27 °C Max: 27 °C

LA UNE DES MEDIAS

Les Blogs en Vedette