Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Dim, Mai
154 Nouveaux Articles
samedi, 02 mars 2019 12:47

Résultats provisoires de la Présidentielle 2019, vainqueur au 1er tour, le coup KO de Macky à l’opposition sénégalaise Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 La Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) a rendu public hier, jeudi 28 février, les résultats provisoires de l’élection présidentielle du dimanche 24 février dernier. Et selon ces résultats, le candidat de la majorité présidentielle, Macky Sall, est réélu au premier tour avec un score de 58,27% des suffrages devant celui de la coalition Idy 2019, Idrissa Seck, qui a obtenu 20,50%.

Ousmane Sonko vient en troisième place avec  15,67% des suffrages devant El hadj Issa Sall et Madické Niang qui ferment la marche avec respectivement 4,07% et 1,48%. Clap de fin pour la bataille des chiffres autour des résultats de l’élection présidentielle du 24 février dernier entre les partisans du candidat président sortant, Macky Sall, et ceux des quatre autres candidats de l’opposition, notamment ceux du camp du candidat de la coalition Idy 2019, Idrissa Seck. La Commission nationale de recensement des votes a, en effet procédé hier, jeudi 28 février, à la publication des résultats officiels mais provisoires du scrutin de dimanche dernier. Et selon les chiffres livrés par le juge Demba Kandji, président de la Cour d’appel de Dakar et président de ladite commission, le candidat de la majorité présidentielle, Macky Sall, passe au premier tour avec un score de 58,27% des suffrages. Il est suivi par le candidat de la coalition Idy 2019, Idrissa Seck, qui a obtenu 20,50%. En troisième place, vient le candidat Ousmane Sonko qui totalise 15,67% des suffrages valablement exprimés devant le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement et celui de la coalition Madické 2019 qui ferment la marche avec respectivement 4,07% et 1,48%.
 
Lors de cette rencontre, le magistrat a précisé que ce résultat ne prend pas en compte le vote des Sénégalais établis à Port-Gentil, au Gabon, et d’Italie du fait de l’absence des procès-verbaux. S’agissant du nombre d’électeurs qui ont voté, lors de ce scrutin présidentiel, le juge Demba Kandji a indiqué qu’ils étaient au total 4 426 444 votants sur  les 6 683 043 électeurs inscrits dans le fichier électoral. Le nombre de bulletins nuls est de 42 465 bulletins donnant ainsi un suffrage valablement exprimé de 4 383 879 voix répertoriées sur l’étendue du territoire national et dans les cinq zones de la diaspora sénégalaise, excepté Port-Gentil au Gabon et l’Italie qui ne sont pas comptabilisés du fait du retard enregistré dans la réception des procès-verbaux. En chiffres absolus, voici le nombre de voix obtenu par chacun des cinq candidats au niveau des 15 397 bureaux : Macky Sall 2 554 605 voix, Idrissa Seck 898 674 voix, Ousmane Sonko 687 065, Madické Niang 65 002 voix et El hadj Issa Sall 178 533 voix.
 
La mandataire d’Idy2019 boude la proclamation
 
Arrivée deuxième dans le classement des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 24 février dernier, publiés hier, jeudi 28 février, par la Commission nationale de recensement des votes, la coalition Idy2019 a boudé la séance de proclamation présidée par le juge Demba Kandji, président de la Cour d’appel de Dakar et président de ladite commission. Prenant la parole au début de la rencontre qui a enregistré un retard de plus de deux heures de temps, le président de la Cour d’appel de Dakar a signalé cette absence tout en précisant en ignorer les raisons. «Madame Traoré qui représentait jusqu’à hier le candidat de la coalition Idy 2019 ne s’est pas présentée, ce matin. Mais tous les autres représentants des candidats ont signé le procès verbal».
 
Les mandataires de Madické, Sonko et Issa Sall font des observations
 
Alors que la représentante du candidat de la coalition Idy 2019 a choisi de bouder la rencontre de proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 24 février dernier présidée hier, jeudi 28 février, par le juge Demba Kandji, ses collègues plénipotentiaires des trois autres candidats, Ousmane Sonko, Madické Niang et El Hadj Issa Sall ont quant à eux choisi de siéger jusqu’à la fin. Et, selon le juge Demba Kandji, ces représentants des trois candidats à la présidentielle ont soulevé quelques griefs en lien avec l’organisation de l’élection présidentielle qui sont, comme le veut la loi, annexés au procès-verbal à l’appréciation du Conseil Constitutionnel, habilité à donner les résultats définitifs.
 
Un retard de plus de deux heures
 
La rencontre de proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 24 février dernier convoquée hier, jeudi 28 février par le juge Demba Kandji, président de la Cour d’appel de Dakar et de la Commission nationale de recensement des votes a accusé un retard de plus de deux tours d’horloge. Alors qu’elle était initialement prévue à 11 heures, à la salle 4 du Palais de Justice de Dakar, c’est finalement à 13 heures 35 que le juge Demba Kandji s’est présenté dans la salle avec les membres de la Cnrv. Prenant la parole, le président de la Cnrv a justifié ce retard par l’examen de nouveaux procès-verbaux reçus le matin.
 
REACTIONS … REACTION… REACTION… 
 
AYMEROU GNINGUE, PRESIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE BBY : «Le Président Macky Sall n’a récolté que les fruits qu’il a semés»
 
« Je suis un homme heureux aujourd’hui parce que le président Macky Sall n’a récolté que les fruits qu’il a semés. C’est un président responsable, équilibré, poli et qui a beaucoup travaillé pour l’équilibre territorial dans notre pays. C’est pourquoi d’ailleurs, vous allez constater, malgré la perte de certains départements, qu’il a amélioré son score pratiquement dans l’ensemble du Sénégal. Parce que le vecteur de sa Politique, c’est l’équité territoriale. C’est un président qui a un programme, qui a aussi un bilan et il sait où mener le Sénégal. Et moi, je suis particulièrement heureux que, dans cette période où le Sénégal va changer de statut et va rentrer dans le cercle des pays producteurs de pétrole et de gaz, cet homme que je connais particulièrement soit à la tête du Sénégal pour pouvoir faire profiter à toutes les générations de cette manne pétrolière. Je constate que l’écart est très confortable mais malgré ça et connaissant le Chef de l’Etat, c’est un homme d’équilibre. Donc, il va être le président de tous les Sénégalais et il va s’ouvrir à toutes les couches de la Nation pour suivre la Politique de développement inclusif ».                   Mariame DJIGO
 
AMADOU DAWA DIALLO DU PARTI DE LA REFORME :«C’est la démocratie sénégalaise qui continue de s’illustrer encore par cette victoire»
« Je remercie tout le peuple sénégalais d’avoir voté pour le Président Macky Sall. C’était lui le candidat idéal, le candidat qui est allé au front avec un bilan que personne n’a pu contester. Je pense que les populations sénégalaises l’ont compris. Il fallait continuer avec le Président Macky Sall pour lui permettre de parachever tous les chantiers qu’il a pour le Sénégal. Naturellement, c’est l’appareil de Benno Bokk Yaakaar, la mouvance présidentielle qui a contribué à gagner ces élections et le Parti de la réforme n’a pas été en reste.  Le parti s’est mobilisé partout dans le pays mais particulièrement dans la zone Nord où on s’est personnellement investi pour obtenir les résultats que tous les Sénégalais aient aujourd’hui. Certains même les ont comparés à des scores à la soviétique. Ça veut dire la détermination de tout un chacun de porter le Président Macky Sall dès le premier tour. 58,27%, ça veut dire que les Sénégalais avaient décidé d’envoyer un signal clair à tout un chacun.  Le Président est confortablement réélu. Il  doit continuer son œuvre, ses chantiers pour le pays. Permettez moi aussi de féliciter toutes les populations sénégalaises qui ont voté ou qui n’ont pas voté. Le Président Macky Sall est le président de tous les sénégalais. Il va en tirer les conséquences de ceux qui n’ont pas voté pour lui mais en dernier lieu, c’est le Sénégal qui gagne. Ce sont les populations sénégalaises qui gagnent. C’est la démocratie sénégalaise qui continue de s’illustrer encore par cette victoire. Le plus beau reste à venir. On a des ressources qui seront tirées du pétrole et du gaz, le Sénégal n’en perdra rien tant que le Président est là».                                     Mariame DJIGO
 
 
BARTHELEMY DIAS, MAIRE DE LA COMMUNE DE MERMOZ SACRE-CŒUR :«Les résultats sont préfabriqués et ne reflètent pas la réalité des urnes»
 
«J’avais déclaré que le président Macky Sall n’organiserait pas d’élections présidentielles. Il n’en a pas eu.  Il y a eu un sabotage manifeste. Au-delà de ce sabotage, ce qu’il faut retenir, c’est qu’en plus de ce qu’ils ont eu à faire, confisquer les cartes d’électeurs, bloquer le dispatching de ces cartes et les bureaux fictifs, Macky Sall n’a pas réussi à passer au premier tour. Il y a  moins de 24 mois, Macky Sall nous a affrontés aux élections législatives, il avait au niveau national moins de 50%. Qu’on nous explique donc qu’est-ce qui s’est passé entre les législatives et la présidentielle pour qu’il quitte 48%, il y a moins de deux ans, pour arriver à  58% ? Les résultats qui ont été proclamés sont  préfabriqués et ne reflètent pas la réalité des urnes. C’est aux Sénégalais de faire respecter leur choix. Nous refusons et réfutons ces chiffres. Il y a bel et bien un second tour. Macky Sall a refusé d’aller au second tour parce qu’il est impopulaire. Que personne ne soit surpris, si dans 60 mois, le président Macky Sall se présente pour un autre mandat».                                       Fatou NDIAYE
 
 
AISSATA TALL SALL, «OSER L’AVENIR» : «58,27% dès le 1er tour, c’est un record historique»
 
Pour Aïssata Tall Sall, du mouvement «Osez l’avenir», «58,27% dès le premier tour, c’est un record historique. On lui avait dit dans le Fouta que nous nous participerons au score. Parce que le défi que nous nous étions posé à nous-mêmes, ce n’était pas le défi de gagner, mais plutôt celui du score. Et je pense que le Fouta, la région de Matam et le département de Podor, au-delà de ces deux régions, le Sénégal entier, l’a prouvé. Donc, je crois qu’aujourd’hui est une belle journée pour le Sénégal, pour sa démocratie et pour notre champion, le président Macky Sall. Cette victoire à Podor, ce n’est pas une victoire signée Aïssata Tall Sall, c’est une victoire de toute la coalition  Bennoo Bokk Yaakaar de Podor. Nous avons travaillé la main dans la main, chacun dans le plus petit village, dans la plus petite habitation. Parce que, depuis que le président Macky Sall a mis les pieds dans le sol du Fouta, nous lui avons dit que le seul défi est le défi du score et je crois que nous l’avons relevé».                        AÏSSATOU DIOP (STAGIAIRE)

 

source: https://www.sudonline.sn/la-cnrv-acte-la-reelection-de-macky-sall-avec-5827_a_43119.html

Lu 25716 fois

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?