Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Mar, Aoû
110 Nouveaux Articles

Appel aux participants au dialogue national

CONTRIBUTIONS
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Depuis lors, ce « train » a traversé des «  gares », où à chaque fois, des membres de l’équipage et certains passagers descendent, pendant qu’autres prennent leurs places pour continuer vers la destination finale.

Et c’est en 2000 que le train, arrivé en « gare »,   a vu »,  pour la première fois de l’histoire de notre peuple, les membres de son équipage, descendre pour « chasser les occupants de gare,  et les remplacer, tout en  procédant  au « démantèlement »  du  moteur de la Locomotive pour l’empêcher de poursuivre son chemin vers sa destination finale.

Le moteur n’a pu être réparé qu’en Mai 2008, après la tenue des «  Assises Nationales » des Forces vives de la Nation, pour qu’il reprenne son chemin jusqu’à la « gare du 23 Juin 2011 », où l’équipage de la locomotive fut renforcé par  de nouveaux membres, et les passagers reçurent de nouveaux  compagnons, pour continuer ensemble le Voyage  à destination de la « gare  de  2012 », en reproduisant , pour la seconde fois de notre histoire, le scénario de 2000, en débarquant les occupants de la « gare » pour les y remplacer, mais avec comme tâche nouvelle, de « moderniser » le train et sa locomotive, pour qu’il puisse repartir  à plus «  grande vitesse », et en plus « grande sécurité » vers sa destination finale.

Mais certains membres de membres de  l’équipage et  certains passagers ont voulu répéter le scénario de 2000, pour  empêcher que le train soit réparé, pour qu’il reste définitivement en gare.

Cependant, puisque  la « modernisation » du train et  de la locomotive  avec le « Train Express Régional » (TER),  est à un stade avancé en 2019, des membres de l’équipage et un certain nombre de passagers s’attellent alors à «  saboter les rails », en proposant des réformes qui ramènent  les «  voyageurs » dans les années 80, lorsque  de nombreux  obstacles jalonnaient le parcours du train pour l’empêcher d’atteindre sa vitesse de croisière jusqu’à la «  gare de 2000 ».

C’est ainsi que dans le cadre du «  Dialogue National » auquel le « Pilote du Train, et Chef de «  gare » en même temps,  a appelé pour éclaircir l’horizon, que certaines propositions de  réforme  sont agitées,  comme,  entre autres,  la limitation du nombre « d’ayants droit » pour prétendre   être membre de l’équipage,  sous prétexte qu’ils sont « pléthoriques » ( limitation du nombre de partis), le  changement du mode de désignation des « contrôleurs  de base du train » ( élection du Maire et du Président du Conseil départemental au suffrage universel direct),  la confusion des désignations des « contrôleurs de base » et « des contrôleurs supérieurs » ( jumelage des Locales et des Législatives), et même, le  jumelage de la désignation des «  contrôleurs supérieurs avec celle du pilote du train » (jumelage des Législatives et de la présidentielle).

Pourtant, les passagers savent,  que si le « Train du peuple » a pu  arriver à si bon port , à la « gare de  2019 », c’est bien  grâce à sa lutte acharnée, jonchée de lourdes privations et même de sacrifices, pour obtenir le respect de la liberté de compter parmi les « ayants droit », et la clarté des modes de désignation des « contrôleurs de base », des «  contrôleurs supérieurs », et du «  Pilote », favorisée par leur stricte séparation, dans un calendrier connu d’avance et respecté.

Ainsi, ces propositions de réforme sont de nouveaux obstacles pour  maintenir le train en « gare », et  remettent  en cause,  tous ces « acquis des voyageurs » en la matière, depuis le « départ du   train » en 1958,  pour l’amener jusqu’à la «  gare 2019 ».

Et pour mieux inciter les « ayants droit » à « rester en gare » et à renoncer à continuer le Voyage, un «  financement public leur est promis », et pour  ceux   d’entre eux qui  ne sont «  pas membres de l’équipage », ils auront un  « Chef » qui sera  doté d’un «  statut spécial » et d’un « financement » approprié pour que tout le monde renonce à reprendre le train. 

Pourtant, ceux qui  conseillent,  de l’étranger, à entreprendre ces réformes pour « rester en gare » en renonçant à la destination finale,   sont ceux-là même  contre lesquels,  le «  train du peuple » a démarré en 1958 pour l’accession des « passagers à leur souveraineté nationale », pour  construire une  République Démocratique et Citoyenne de Justice Sociale, afin de  prendre en main leur destin.

 Surtout qu’avec  les nouvelles richesses naturelles découvertes dans les environs de la «  gare de 2012 »,  ces «  Conseillers étrangers », pour s’en approprier, ont convaincu un certain nombre de passagers et de membres de l’équipage, que le train avait déjà  atteint sa  destination finale.

Donc, le défi auquel  sont confrontés  les «  Participants au Dialogue National »  qui veulent faire « repartir le train » vers sa  destination finale, qui est la «  République Démocratique et Citoyenne de Justice Sociale »,  c’est de se retrouver  pour  parachever la « modernisation du train », mettre hors d’état de nuire tous  ceux qui veulent «  saboter les rails », et ensuite  remonter à bord en laissant à quai  tous ceux qui ne  le souhaitent pas».

Pour ce faire, la  « Confédération pour la Démocratie et le Socialisme » (CDS), qui est l’héritière des passagers et des membres de l’équipage du «  train de 1958 »,  et tous ceux qui ont fait le Voyage avec elle dans BBY, et même  ceux qui ont rejoint le train depuis 2012,  sont interpellés par l’Histoire, pour relever ce défi du siècle.

 Ils ne peuvent pas laisser que les sacrifices de tant de générations  pour amener le « train à la gare de 2019 », soient vaines,  et que les espoirs des générations futures pour arriver à destination finale,  soient  hypothéqués par l’égoïsme de ceux qui veulent rester à quai.

  Le « train du peuple » doit  repartir pour continuer son chemin historique !

                           Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

                                         Dakar le 23 juin 2019

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?