19
Ven, Oct
42 Nouveaux Articles

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

 Le gouvernement du Sénégal et le royaume Belge ont signé à Dakar hier, vendredi, un nouveau programme 2018-2022 d’un montant de 26 milliards de francs CFA. C’était dans le cadre d’une réunion technique mixte sur la coopération au développement entre le royaume de Belgique et la République du Sénégal.  «Un nouveau programme de coopération bilatérale entre la Belgique et le Sénégal pour la période 2018-2022 a été passé au peigne fin avec un engagement financier de 39 millions d’euros, soit environ 26 milliards de francs CFA»,a fait savoir hier, vendredi 22 juin, le ministre du Budget Birima Mangara qui présidait l’ouverture des travaux de la 13ème session de la réunion technique mixte sur la coopération au développement entre la Belgique et le Sénégal. Selon le chef du département du budget: «De 1990 à 2016, le montant total de l’aide publique au développement accordée par la Belgique au Sénégal s’élève à 300 millions d’euros, soit environ 200 milliards de FCFA dont 55% mis en œuvre à travers la coopération bilatérale». L’hydraulique, l’assainissement, la santé et l’éducation sont les domaines de prédilection de la coopération. Le ministre de préciser qu’outre la coopération bilatérale, «le Sénégal a d’autres modalités de coopération avec la Belgique dont le montant des financements s’est élevé sur la période 1990 à 2016 à 135,78 millions d’euros, soit environ 89 milliards de FCFA». 
Ladite session se veut «d’adopter un nouveau programme de coopération pour la période 2018-2022 avec un engagement financier de 39 millions d’euros, soit environ 26 milliards de FCA», a indiqué le ministre délégué en charge du budget. Avant de faire savoir dans la foulée que les domaines de concentration de ce programme dont les zones d’intervention concernent les trois régions du pôle Sine-Saloum (Kaolack, Fatick, Kaffrine), à savoir la promotion de l’entreprenariat durable et la création d’emplois décents, la santé de la femme, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent (e) et les formations, les études et les expertises, sont pertinents et en adéquation avec les priorités du Plan Sénégal Emergent. 
Bruno Van Der Pluijm, chef de la délégation Belge, a apprécié pour sa part le modèle de coopération établi avec le Sénégal: «La particularité par rapport aux autres bailleurs européens présents au Sénégal, c’est que la Belgique en ce qui concerne son canal d’aide gouvernementale, c’est 100% don». Et d’ajouter: «Nous allons valider aujourd’hui (hier) les grandes priorités de nos programmes de coopération, et je suis heureux de constater que nous sommes en alignement total avec les priorités de l’actuel gouvernement du Sénégal»,a-t-il indiqué. Enfin, il fera noter qu’«en cinquante ans de coopération entre les deux pays, s’il y a quelque chose à retenir, c’est la progression continue de cette coopération en quantité, en volume budgétaire, en instruments…».

 

source:http://ww1.sudonline.sn/un-nouveau-programme-de-26-milliards-activÉ-pour-4-ans_a_40004.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir