Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mer, Avr
58 Nouveaux Articles

Les zones urbaines peuvent devenir un panier alimentaire mondial, annonce Cheikh Hamdan, le Prince héritier de Dubaï

Les zones urbaines peuvent devenir un panier alimentaire mondial, a déclaré le Prince héritier de Dubaï, Son Excellence Cheikh Hamdan bin Mohammed Al Maktoum, lors d'un discours dans lequel a été utilisée la technique d'hologramme, prononcé au septième Sommet des gouvernements du monde 2019 aujourd'hui à Dubaï.

Grande pénurie d’eau dans plusieurs quartiers de Dakar

Comme annoncé, les zones de Dakar, Rufisque et de Pikine sont actuellement confrontées à une nouvelle pénurie d’eau dans la région de Dakar suite à la destruction d’un de ses tuyaux sur la conduite principal du Lac de Guiers survenu mardi à la Cité d’eau. Des baisses de pression jusqu’à la perte d’eau totale sont notées dans plusieurs quartiers de Dakar et cela va persister durant la période des travaux de réparation.

Différentes dates ont été données par les autorités en charge de l’approvisionnement en eau de Dakar sans qu’une solution définitive ne soit apportée.  Le 20 juillet 2018 en est une autre échéance. Elle devra être le véritable point d’achèvement des travaux de l’usine de Keur Momar Sarr pour éviter que la population dakaroise ne soit pas replongée dans les mauvais souvenirs et autres désagréments de 2013. L’eau ne coule plus dans certains quartiers de Dakar au grand dam des populations.  Un délai a été initialement donné pour mettre fin au calvaire des femmes. Au finish, plus de temps annoncé s’est écoulé sans que la situation ne revienne à la normale. Selon les responsables de la Sénégalaise des eaux (Sde) et de la Société nationale des eaux (Sones), cette pénurie s'explique par le non achèvement des travaux de raccordement de l'usine de Keur Momar Sarr.         

  A quelques jours de la célébration de la fête de Korité les marchés sont très bien approvisionnés en condiments, légumes et poulets. Mais malgré cela, les prix des denrées ont connu une hausse considérable au point d’inquiéter   les ménagères. C’est ce qu’ont déploré certaines d’entre elles que nous avons croisé hier lundi 13 juillet au marché Castor de Dakar.  

Plan d’actions de la fédération des boulangers du Sénégal - Vers des journées sans pain dans toutes les régions

 La fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnabs), dans le cadre du plan d’actions qu’elle est en train de dérouler, va décréter dans les jours à venir des journées sans pain sur toute l’étendue du territoire national. Le président de la Fnbs, Mamadou Gaye, l’a fait savoir hier, jeudi 31 janvier lors d’une conférence de presse.  

Le gouvernement est soucieux de l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable de Dakar avant la mise en service de la troisième usine de traitement d'eau de Keur Momar Sarr (KMS3). C'est pourquoi, après avoir lancé le Programme spécial de renforcement de l'alimentation en eau de la région, à partir du champ captant l'axe de Bayakh-Diender et Thieudem (département de Rufisque) en décembre dernier, il a décidé de réaliser de trois (3) nouveaux forages au cœur de la capitale sénégalaise. Des ouvrages dont les travaux ont été lancés par le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Mansour Faye, ce jeudi 12 juillet, dans la commune de Dieuppeul-Derklé, en compagnie du maire Cheikh Guèye.

  Le ministre de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Maïmouna Ndoye Seck a écarté toute possibilité de hausse sur le prix de l’électricité au Sénégal. Invitée à l’émission Grand Jury de la radio futur média (privée) hier, dimanche 21 juin, Mme Seck a indiqué qu’«une hausse de l’électricité au Sénégal n’est pas à l’ordre jusqu’ici 2017».  

La pénurie d’eau à Dakar ne laisse pas indifférent la commission Orientations et Stratégies (Cos M23). En conférence de presse hier, mercredi 25 juillet, son coordonnateur Abdourahmane Sow a dénoncé la situation «déplorable» que vivent les sénégalais. «Nous avons constaté que depuis plus de deux mois, à la suite de cinq ou six années de gestion du pouvoir de Macky Sall, Dakar est toujours assoiffée.  Aujourd’hui, toute les populations dakaroises et la banlieue plus  particulièrement sont éprouvées par cette pénurie d’eau que nous  vivons», a regretté Abdourahmane Sow. A l’en croire, il y’a eu beaucoup de communications de la part des autorités qui semblent narguer les populations. «Nous avons assisté à des sorties dénuées de contenu par rapport à la satisfaction de nos préoccupations.

 Le président de la République va recevoir aujourd’hui, lundi 28 mai, au Palais, la coordination nationale des étudiants du Sénégal (Cnes). Cette rencontre permettra de stabiliser quelques points qui ont fait l’objet de discussions au cours d’une série de rencontres entre Macky Sall et les collectifs des étudiants des différentes universités publiques. Les étudiants sont en train de travailler sur un mémorandum commun dans lequel, on peut noter, entre autres, l’augmentation de la bourse : 25 000 FCfa pour la demi-bourse et 50 000 pour la bourse entière, la réduction du prix du ticket de restauration : 100FCfa pour le déjeuner et 50FCfa pour le petit déjeuner.

  Une augmentation du prix de l’eau s’impose puisque l’Etat ne peut pas continuer à subventionner ces prix. Et, quand on voit l’accumulation des arriérés il y’a de quoi signer une hausse du prix de l’eau. Cependant, pour le moment on ne peut pas décider de cela en ce sens que cette hausse doit obéir à des conditions. C’est la conviction du président du Conseil d’administration du Congad, Amacodou Diouf qui s’exprimait hier, lundi 18 mai à Dakar, lors  d’un atelier de partage d’une étude sur l’accès à l’eau et à l’assainissement.  

CHRONIQUE DE WATHIE

S’il y a un secteur au Sénégal qui marche comme sur des roulettes, c’est bien celui de la vente d’eau. Nul besoin de politique d’Etat pour le dynamiser. Les marques de sachets d’eau se multiplient, concurrençant le mastodonte Kirène sans réellement l’inquiéter. Florissant, le marché l’est d’autant plus que depuis plusieurs semaines, le liquide précieux a déserté les maisons de nombreux quartiers de Dakar. L’image de femmes portant des bassines d’eau est revenue à la mode. Comme dans les années 70, il faut faire un parcours du combattant pour avoir de quoi entretenir une maisonnée. Pour ces Sénégalais assoiffés, l’émergence sonne insolence.

C'est l'hebdomadaire Nouvel Horizon qui révèle cette bien triste nouvelle pour les consommateurs. Le prix de l'eau va connaître une hausse. D'après le magazine, cette hausse devrait être visible dans les factures du deuxième bimestre de 2015. Une augmentation évaluée à plus de 15%, selon le journal. La hausse du prix de l'eau est une exigence de la Banque mondiale, informe NH. Contactée par nos confrères de la RFM, la Sénégalaise des eaux (Sde) dégage toute responsabilité.