Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Sam, Juil
15 Nouveaux Articles

Accidents de la route - l’hécatombe continue avec 2 personnes tuées à Kaolack, hier jeudi 19 morts et 60 bless2s, en cinq jours

FAITS DIVERS
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 La saignée mortuaire se poursuit encore sur les routes du Sénégal. Deux nouvelles victimes ont été déplorées, hier jeudi matin, à Kaolack et à Tattaguine. Ces dernières viennent allonger la liste des 12 pertes en vies humaines enregistrées en début de semaine et celle des 5 autres tués le week-end. Soit 19 morts et une soixantaines de blessés, en cinq jours.

 2 personnes ont été tuées dans deux accidents de la circulation dans la région de Kaolack hier, jeudi matin. En effet, un jeune qui traversait la Route nationale n°1 (RN1) a été mortellement fauché par un bus en provenance de Kaolack, tôt le matin. Selon Sud Fm, le drame est survenu à hauteur de Poultock, dans la commune de Tattaguine, à l’entrée de Thiadiaye. 
 
Dans la même zone, dans la ville de Kaolack, un camion benne a heurté une moto Jakarta et fait deux victimes dont une dame qui est décédée sur le coup, dans la même matinée. L’incident s’est produit non loin du domicile des Baye Fall. Selon des témoignages recueillis par Dakaractu sur place, le conducteur de Jakarta et sa cliente ont eu la malchance de tomber net sur le camion benne, alors qu'ils essayaient de prendre la route par la droite. C'est ainsi que l'irréparable s'est produit, la brutalité du choc ayant entraîné la mort de la dame et occasionné des blessures chez le jakartaman. Ce dernier a été d'ailleurs très vite conduit à l'hôpital régional El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack où il a été hospitalisé aux urgences. Cet accident survient moins de trois jours seulement après une collision entre un autre camion benne et un minicar de transport en commun ayant fait 8 mort et 24 blessés sur l’axe Kaolack-Nioro, dans l’après-midi du mardi 14 mai dernier. 
 
La même soirée, dans la région voisine de Fatick, un autre choc entre un bus transportant des travailleurs en provenance de Sabodala et un véhicule particulier qui venait de Fimela a fait 32 blessés dont 8 graves. Parmi les blessés de cet accident survenu à Diouroup sur la RN1, il y a des conseillers municipaux de Fimela dont l’un, dans état très critique, a été évacué d’urgence à Dakar. Le reste des blessés ayant été évacués à l’hôpital régional de Fatick par les Sapeurs-pompiers de la 32e Compagnie d’incendie et de secours. Déjà un jour avant, le lundi 13 mai, un camion roulant dans le sens Rufisque-Dakar a tué 4 personnes, blessant 3 autres, à l’entrée du pont de Poste Thiaroye, dans le département de Pikine. Ces victimes venaient s’ajouter aux 5 pèlerins qui ont trouvé la mort, le samedi dernier 11 mai, alors qu’ils étaient en partance pour Banjul, en Gambie, pour une conférence religieuse. Ce qui porte à 19, le nombre de personnes tuées dans des accidents de la route et une soixantaine de blessés, en cinq jours; soit moins d’une semaine. Pis, les rapports des services compétents dénombrent environ 500 morts par an dans des accidents de la circulation. 
 
TOUS COUPABLES… D’INCIVISME ? 
 
Bref, en attendant la prise de conscience effective par tous et à tous les niveaux (autorités, populations, automobilistes…) du danger pour un comportement citoyen et civique dans la circulation, l’hécatombe continue sur les routes du Sénégal. Les mesures «urgentes», alors appelées les «dix commandements de Macky Sall», adoptées en Conseil interministériel, le 9 février 2017, contre les accidents mortels sur les routes dormant encore dans les tiroirs. La Semaine mondiale de la sécurité routière, lancée le mercredi 8 mai dernier aux Parcelles Assainies sous le thème: «Leadership en sécurité, la femme en avant», et ponctuée par la procession d’écoliers interpellant et invitant les autorités, à travers leurs pancartes, à agir contre la recrudescence des accidents de la circulation, et autres campagnes de sensibilisation et de prévention routière n’y feront rien. 

 

SOURCE: https://www.sudonline.sn/19-morts-et-60-blesses-en-cinq-jours_a_43979.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?