20
Dim, Jan
239 Nouveaux Articles

Hady Sall, frère cadet du président de la République est visé par une plainte pour destruction de biens appartenant à autrui. Domicilié aux Maristes, celui-ci est accusé d’avoir caillassé le véhicule d’un de ses voisins d’immeuble, a appris Dakaractu, ce matin. 

Le combat Modou Lô Balla Gaye c'est ce dimanche 13 janvier. Et la voyante Selbé Ndom, comme à son habitude, s'est exprimée sur l'issue du combat. "J'ai vu Modou Lô couché dans un trou. Ce qui est un très mauvais signe. Et j'ai vu Balla Gaye vêtu d'un grand boubou debout. Il portait des lunettes. Et les lunettes signifient la victoire de même que le grand boubou", a révélé la dame dans une interview vidéo qui paraîtra bientôt sur Seneweb.

Le juge correctionnel a reconnu coupable Assane Diouf des faits d’injures publiques par le biais d’un système informatique, de diffusion de fausses nouvelles et d’outrage à agents dans l’exercice de leurs fonctions. Pour cela, il l’a condamné à 2 ans dont 9 mois assortis de probation de prison. Une décision qui a été accompagnée de «graves» restrictions. "L'insulteur public numéro 1" va sortir en prison le 28 février prochain. 

Ousmane Sonko a admis, après un trou de mémoire de 30 secondes raillé sur les réseaux sociaux, que son cabinet fiscal se nommait Atlas mais qu'il n'aurait aucun lien avec Mercalex dont la directeur associé est pourtant le...gérant de ‘’sa’’ société. 

Atlas avait aussi établi un projet de protocole d'accord avec une partie des héritiers du TF 1451/R pour toucher une commission de 12% sur l’indemnisation que versera l'Etat avant de filer le dossier à Mercalex, qui a ensuite mandaté Ab Partners qui s’agite depuis après un démenti bidon publié sur d'autres supports suite à notre première enquête .Deuxième jet de nos révélations, documents à l’appui. 

Au moment où la justice a ordonné la saisie de biens du député Demba Diop Sy pour une importante dette non soldée au niveau de Bank of Africa (BOA), une de ses filles se trouve être au coeur d’un litige foncier autour d’un terrain de 391m2 sis à Ngor-Virage.

Que s’est-il passé exactement? 

En recevant le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy, accompagné d’une délégation de 400 personnes, hier au Palais, le Président Macky Sall a exprimé toute sa satisfaction de voir ce dernier à ses côtés. 

«Dakar est dans la poche, parce que j’ai pêché le plus gros poisson de Dakar. Si je dis ça, c’est parce que de tous ceux qui m’ont rejoint, la venue de Moussa Sy a fait le plus de tollé », a-t-il dit. 

Très décontracté, selon « Les Echos » qui rapporte ses propos, le Président Sall est parti avec d’autres révélations sur l’ex-khalifiste, devenu son nouvel allié. «J’ai toujours taquiné Amadou Bâ et Mbaye Ndiaye en leur disant qu’ils ne peuvent pas battre Moussa Sy aux Parcelles Assainies, encore moins l’emmener à mes côtés », rappelle-t-il. 

Et d’ajouter : « Moussa Sy et moi, nous nous sommes battus à deux reprises mais il y a toujours eu match nul. Lors du référendum, nous avons obtenu plus de 15.000 voix avec le Oui mais Moussa Sy aussi a eu plus de 15.000 voix avec le Non. Aux législatives aussi, Nous avions eu le même score c’est à dire plus de 18.000 voix. Si deux lutteurs qui font toujours match nul se mettent ensemble, ils deviennent imbattables". 

"Moussa Sy a toujours été une équation pour la coalition Benno Bokk Yakaar parce qu’il s’est implanté comme un leader incontournable dans la commune des Parcelles Assainies. La preuve, c’est cette belle mobilisation qu’il nous a amenée aujourd’hui", soutient le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, également présent à la rencontre. 

Une phrase qui fera réagir Macky Sall : "donc je peux dormir tranquille puisqu’il est là maintenant."

 

source:https://www.leral.net/Macky-Sall-J-ai-peche-le-plus-gros-poisson-de-Dakar-je-peux-dormir-tranquille_a235390.html

 A la suite de protestations publiques de la direction de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS) déniant à la Télévision Futurs Médias (TFM) toute possibilité de retransmission de la Coupe du monde, arguant détenir l’exclusivité des droits de diffusion des matches de la  Compétition, le CNRA s’est autosaisi pour connaître du différend entre les deux éditeurs, indique un document parvenu à notre rédaction hier, vendredi 17 août. L’organe de régulation a ainsi relevé plusieurs manquements et violations des règles de la part d’Econet et de Tfm. 

Venu assister à la cérémonie officielle du Grand « Magal » de Touba, l’honorable député, Moustapha Cissé Lô a pris, hier le contre-pied de tout le monde. En effet à peine le Khalife général des « Mourides » a-t-il invité les acteurs politiques à pacifier l’espace politique et à s’abstenir de prononcer des discours de nature à faire tressaillir plus d’un, le premier Vice-président de l’Assemblée nationale a foulé au pied ce « ndiguel » de confrérie.

« On m’a élu député, 4 fois, Président de Chambre de Commerce, pendant 13 ans, on a saccagé des urnes et combattu avant d’en arriver là. Ainsi, je veux qu’on se dise la vérité car partout dans le monde, il y aura des violences en période électorale et nul ne peut les empêcher, parce que nous convoitons des choses mondaines ».

Bokk Gis Gis va attaquer la désignation de Yaye Fatma Diop comme 8e vice-présidente de l’Assemblée nationale. « Nous allons avec le groupe parlementaire "Liberté et Démocratie", consulter nos avocats et faire un recours en annulation par rapport à cette forfaiture orchestrée  par le président Moustapha Niasse et sa bande », a déclaré Moussa Diakhaté de Bokk Gis Gis sur Walf Fm. 

 Dans le débat politico-judiciaire qui anime la sphère politique depuis un certain moment, le Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Apr) a fait face à la presse hier, vendredi 13 juillet, pour «déconstruire l’amalgame savamment orchestré par un personnel politique en panne de projet». De l’avis du porte-parole du parti présidentiel, Seydou Guèye, la Cour de justice de la Cedeao a infligé un «camouflet» aux avocats du député-maire, Khalifa Sall. Il n’a pas manqué de préciser, dans l’affaire Karim Wade, que ce n’est pas le président qui valide les inscriptions, encore moins les candidatures.  

Ousmane Sonko s’en est encore pris comme il en a désormais l’habitude, à Mamour Diallo. Il l’a attaqué lors du lancement de son livre à la Place de la Nation (ex-Obélisque). Ce mardi aussi, il l’a refait lors de sa conférence de presse. Parlant de la fusillade, Ousmane Sonko a déclaré qu’il a personnellement saisi le Procureur de la République et l’Inspection générale d’Etat (Ige) sans avoir de réaction et que c’est seul l’Ofnac qui a donné suite à sa requête sur «une grave affaire de détournement qui concerne Mamour Diallo, Inspecteur des Impôts et Domaines et membre de l’Apr…»

 Dakar a abrité hier, vendredi 22 juin, la 3e édition de la conférence internationale Africa Convergence portant sur le thème : « Attractivité, transformation et émergence : le trio gagnant de l’exécution stratégique ». Présentant une communication lors des panels, le philosophe Souleymane Bachir Diagne, professeur à l’université de Columbia, a invité les Etats  africains à relever le défi de la stabilité pour être un espace attractif pour les investisseurs. «Les investissements détestent les incertitudes. Il y a de l’incertitude inhérente aux affaires mais les incertitudes qui seraient liées à des changements politiques effrayent l’investissement.