17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

Comme le révélait Libération, le nom de Seydou Kane, l’homme d’affaires aux multiples nationalités - il est Gabonais, Sénégalais et Malien - apparaît dans les «Panama papers» du nom du scandale né de la fuite de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca. 
Seulement, a-t-il usé d’un montage complexe pour espérer sans doute brouiller les pistes. En effet, ce proche d’Ali Bongo, le Président gabonais, est le bénéficiaire économique de Maxi Gold International Limited. Bien qu’immatriculée dans les Iles Seychelles, la société dispose d’une adresse à Hong Kong, plus précisément au 6 Canton road. En fait, cette adresse n’est que celle de Offshorer Business Services, un intermédiaire du cabinet Mossack Fonseca qui a «géré» le dossier. 

Le chargé des programmes de la TFM a répondu aux lamentations de l’humoriste Kouthia. Ce dernier accuse Bouba Ndour de lui mettre des bâtons dans les roues. Kouthia en veut pour preuve le décalage de l’heure de rediffusion de son émission au delà de 02 heures du matin. Pour Bouba Ndour, « tous les agents de la TFM sont traités à un pied d’égalité ». « Je n’ai pas besoin d’entrer dans les détails, vous avez compris à quoi je fais allusion », s’est contenté de dire le frère cadet de Youssou Ndour, par ailleurs chef des programmes de TFM. Quoiqu’évasive, cette sortie faite dans « Quartier général » a au moins le don de confirmer le malaise qui s’est emparé du « Miroir du Sénégal ». 

C’est la fin de la collaboration entre l’animateur Kouthia et la Tfm. L’humoriste a déposé sa démission jeudi dernier, selon le quotidien Direct info qui donne l’information dans son édition de ce jeudi. La raison ? C’est l’intéressé lui-même qui la confie au journal. À l’en croire, le problème central c’est la récurrence des références à Karim Wade lors de Kouthia Show son émission quotidienne. 

Sauf Revirement , les deux célèbres danseuses Mbathio Ndiaye et Ndèye Guèye seront les grandes absentes du concert de Waly Seck au Palais Omnisports de Bercy. Et pour cause? Dakarposte tient de bonnes sources qu’elles ont été retenues à la salle d’embarquement de l’aéroport LSS de Dakar.

Quid des raisons? Il nous revient qu’elles auraient acheté des billets électroniques à bas prix. 

Mayoro Mbaye était pensionnaire de la prison centrale de Rebeuss où il avait été placé sous mandat de dépôt le 18 mars dernier par des éléments de la Section des recherches. Il était victime de la procédure de contrainte par corps mise en mouvement contre lui et acceptée par le tribunal de grande instance de Dakar pour abus de biens sociaux et recel. 

Le président sénégalais Macky Sall a suggéré, vendredi, à ses pairs des autres pays membres des Nations unies, de mettre en place un fonds mondial dédié à l’eau, pour faciliter l’accès d’un plus grand nombre de personnes à cette denrée. 

"Nous avons préconisé la mise en place d’un fonds mondial de l’eau", a dit M. Sall sur la RTS1, en s’exprimant depuis New York (Etats-Unis d’Amérique), où il a participé à un "panel de haut niveau sur l’eau", à l’invitation du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. 

Article 7 : «Tout député peut se démettre de ses fonctions. Tout député qui démissionne de son parti en cours de législature est automatiquement déchu de son mandat (article 60 de la Constitution). En dehors de la déchéance prévue par la Constitution et des démissions d’office prévues par le Code électoral, les démissions sont adressées au président de l’Assemblée nationale, qui en donne connaissance à la réunion plénière suivante.

  Triste sort que celui des écoles du centre de Dakar. On ne s’en rend pas compte, mais les grandes écoles élémentaires et même les collèges du Plateau perdent chaque jour qui passe, une partie de leur âme et leur charme d’antan. Face à la boulimie foncière et l’appétit des marchands d’immobiliers, se joue depuis quelques années, un véritable drame : celui de voir disparaître définitivement tous les espaces réservés à  l’éducation publique dans le centre. Au su et au vu des observateurs, l’école publique, fleuron du système à une époque récente, se meurt dans le centre de la capitale faute d’effectifs aussi et de moyens. Et, au fil des années, de vraies questions demeurent pour l’avenir de toutes les écoles élémentaires et collèges dont les responsables voient d’un mauvais œil, l’appétit grandissant des promoteurs privés et de l’Etat sur tout ce qui touche à la terre et au béton dans le centre de la ville de Dakar.  

Portée sur les fonts baptismaux le 1er décembre 2008 par le Président Macky Sall, l’Alliance pour la République (Apr) a sauté sa phase d’apprentissage dans l’opposition. Pour cause, le 25 mars 2012, son président accède à la magistrature suprême, déjouant du coup les pronostics des analystes politiques les plus aguerris, en obtenant plus de 65% des suffrages face à Me Abdoulaye Wade, usé par le pouvoir en seulement douze ans d’exercice. Un exploit dont les conséquences sont sans commune mesure pour cette jeune formation politique, minée, aujourd’hui, par des querelles de positionnement. 

Alors qu'ils devaient être présentés à un juge, jeudi, les agents du ministère de l'Environnement et du Développement durable, détenus en Gambie depuis la semaine dernière, ont été libérés ce mardi par les autorités gambiennes.

Joint au téléphone par Seneweb, le Directeur des Sénégalais de l'extérieur, Sory Kaba, a soutenu que les Sénégalais détenus se trouvent présentement en territoire Gambien dans la ville de Basang, à 300 kilomètres de Banjul et à moins de 10 minutes de la frontière avec le Sénégal. 

Présent au Gamou de Kouthieye, ce jeudi 5 mai, le Président directeur général du Groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niass, a gratifié son auditoire d’un de ses prêches dont il est le seul à pénétrer le secret. Pas seulement, le Mollah de Khar Yallah a aussi saisi l’occasion pour balancer d’énormes pavés dans le jardin d’Ahmed Khalifa Niass. 

  Ce mercredi 20 avril, sera célébrée la journée nationale dédiée aux enfants Talibés. La mendicité et la maltraitance, sans occulter les risques qu’ils encourent, seront encore passés au peigne fin. Pourtant le diagnostic était déjà établi et les pistes de solutions dégagées depuis plusieurs années. Mais l’application pose problème. Parents, maîtres coraniques, organismes des droits de l’homme, Etat, tous, sont au banc des accusés face à la vulnérabilité de cette frange jeune de la population, confronter à des questions de sécurité, voire de survie. Nonobstant la multiplicité des acteurs intervenant dans la lutte contre leur maltraitance, les enfants talibés continuent de «peupler» les artères des villes sénégalaises.  

Les émigrés sénégalais vivant en Italie ont été sidérés ce jeudi 14 avril de constater que le Consulat du Sénégal à Milan a été fermé. Un fonctionnaire du Consulat, arrivé à l’heure pile pour son travail n’a pu accéder dans les locaux car la porte centrale était fermée à clef. Ce fonctionnaire s’est expliqué devant le représentant de Diaspora24 TV en ces termes : «Moi je suis là depuis 8h30, nous ouvrons d’habitude à partir de 9h. Je ne maitrise pas les causes de la fermeture de ce matin, mais on m’a dit qu’une partie du personnel est allée au baptême d’un des nôtres. C’est quand même regrettable, moi, je ne dispose même pas de clefs. Les seules clefs disponibles du consulat sont détenues par le Consul Général, son garde de corps et le responsable du bureau des passeports et ils sont tous au baptême.