Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Jeu, Mar
306 Nouveaux Articles

Le glaive de l’autorité s’est impitoyablement abattu sur l’ex Ministre délégué auprès du Ministre du renouveau urbain, Mme Fatou Tambedou, suite à son accrochage avec son ministre de tutelle, Diéne Farba Sarr, à l’Assemblée nationale. Ses propos virulents ont secoué la République.

Le Président Macky Sall, sans le dire ouvertement, aime le monde rural. Profitant de la fin de la campagne agricole, il va reprendre un concept présidentiel cher à Senghor : les tournées économiques.  
Riches moments d'échanges et de communion entre le Chef de l'Etat  et les masses laborieuses, les tournées économiques ont la particularité d’être la tribune qui permet aux agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et artisans d’échanger avec le Président sans intermédiaires. Macky Sall reprend donc ses tournées économiques dans les régions centre du pays. Kaolack, Kaffrine et Tamba auront l'honneur d’accueillir le président à partir de la semaine prochaine...

Pour Pape Samba Mboup, Ousmane Ngom a planté un couteau dans le dos d’Abdoulaye Wade avec sa sortie qu’il a faite par rapport à la défaite du PDS lors de l’élection présidentielle de 2012, dans les colonnes du Journal «Libération» dans sa livraison de samedi et dimanche 01 et 02 octobre. 
  
«Avec tout ce que Abdoulaye Wade a fait pour lui, je m’étais jamais imaginé qu’Ousmane Ngom allait tenir ce genre de déclaration. «Fayoul nar bi khoromame (Il est ingrat). C’est Abdoulaye Wade qui a payé ses études lui et Idrissa Seck avec leur appartement en France. Wade a fait d’Ousmane Ngom le plus jeune député du Sénégal. Et même, le père d’Ousmane Ngom, sur son lit de mort, avait confié son fils à Me Abdoulaye Wade», a répliqué amèrement Pape Samba Mboup sur les ondes de la RFM. 

  Le Sénégal est classé 19ème pays africain sur les 45 étudiés dans le rapport 2016 de l’institut Fraser en matière liberté économique. Toutefois, selon ledit rapport de l’institut Fraser canadien publié annuellement depuis dix ans déjà, des efforts doivent être faits pour décloisonner le marché africain et ainsi offrir des opportunités d’affaires. Ce, en dépit de l’amélioration du climat des affaires, rapporte plusieurs sites d’informations Camerpost., Webdo, Aps…  

1er Septembre 2015 – 1er Septembre 2016 : 1 an de portabilité au Sénégal.
L’ARTP, le « dérégulateur » du secteur des télécoms, étale encore son incompétence par un échec sur ce service.

Le 1er Septembre 2015, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) procédait au lancement officiel de la portabilité des numéros au Sénégal. Un service qui permet aux utilisateurs de conserver leurs numéros de téléphone lorsqu’ils décident de changer d'opérateur. Selon l’ARTP, cette portabilité permettrait aux­ utilisateurs d’accéder à une meilleure qualité de services mais surtout bénéficier d’une baisse des tarifs des opérateurs.

Une histoire digne d’un conte. Le « salite » d’un mari a conduit au désastre, à Kaolack. En effet, rapporte Le Populaire, une affaire de « thiéré bassé » (couscous à la sauce de pâte d’arachide) vient de briser la famille Sarr de Thiawando. Selon le journal, le nommé Ibrahima Sarr a cassé le bras de sa femme pour la simple raison qu’il n’a pas pu bien se régaler de son « thiéré bassé ». 

Guide de voyage : Faire des économies à Dakar en empruntant les Transports en commun

 

En visite à Dakar, empruntez les transports en commun ! Dont l’original « car rapide ». Au Sénégal, le réseau routier est relativement bien fourni. Une fois arrivé à Dakar, vous pourrez circuler dans la capitale en économisant de l’argent avec les transports en commun.

Entre Me Abdoulaye Wade et son conseiller financier, c’est désormais le clash. Jadis homme de confiance de l’ancien président de la République, Samuel Sarr n’est plus dans les bonnes grâces de ce dernier, a appris Actusen.com, de sources dignes de foi. A l’origine de cette brouille, une crise de confiance entre le fils de l’ancien président de la République et Samuel Sarr.

On connaît l’origine du black out dans la nuit du 21 au 22 août. Selon la RFM, une surcharge électrique a provoqué l’incendie qui a plongé une bonne partie du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali dans le noir. Ce sont les premières conclusions de l’enquête ouverte à la suite de cet incident.

 

A l’occasion de la journée mondiale de lutte pour la dignité des victimes de la traite d’êtres humains, COUMBA GAWLO en sa qualité d’Ambassadrice de bonne volonté de L’ONUDC contre la traite des personnes et le trafic illicite des migrants, s’engage auprès de l’institution onusienne pour donner de l’espoir aux victimes de ce fléau, qui sont estimés à plus 2,5 millions de personnes dans le monde. Au Sénégal, elle est caractérisée par une situation plus que désespérante dans la région de Kédougou avec l’exploitation sexuelle des filles, un phénomène qui s’appelle la mendicité des enfants, et l’exploitation domestique des jeunes filles au niveau national comme à l’international. 

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), s’est réunie en Sommet extraordinaire le 27 août 2016 à Nairobi, au Kenya, sous la présidente de Son Excellence Madame Ellen Johnson Sirleaf, Présidente de la République du Libéria, Président en exercice de la CEDEAO. 

Néo opposant au courant de beaucoup de cafards, Abdoul Mbaye est en train de donner du fil à retordre à Macky Sall et à son régime. Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) dans la fameuse lettre qu’il a adressée au président de la République ne parle pas que de l’implication de Aliou Sall dans les sociétés pétrolières. L’ancien Premier ministre (avril 2012-Août 2014) a aussi révélé des liaisons dangereuses et obscures de certains proches du chef de l’Etat. Sans le citer nommément dans son texte, Abdoul a interrogé Macky Sall sur les « affaires » de Baba Diao Itoc. 

« Pierre Goudiaby allume le feu pour s’ériger en sapeur pompier. » Cette accusation d’Abdoulaye Wade est consécutive au tollé suscité par la déclaration de l’ancien chef de l’État qui, réagissant aux critiques contre l’érection du monument de la Renaissance, dans un pays à majorité musulman (l’islam réprouve les statues à représentation humaine), signala que les chrétiens ont leur crucifix et ça ne gêne personne. Wade, alors à la tête du pays, était convaincu que c’est son architecte-conseil qui était derrière les remous provoqués par sa sortie maladroite.