17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

L’étau se resserre autour du rappeur «Ngaaka Blindé». Une dame, gérante d’une agence Wari, «victime de ses agissements », a porté plainte contre lui hier, au commissariat de police avec constitution de partie civile. Selon le journal « Les Echos », elle déclare avoir clairement identifié l’artiste qui s’est présenté, il y a quelques jours dans son lieu de travail, pour effectuer une opération d’envoi «Wari » d’un montant de 95 000 F Cfa à quelqu’un. La bonne dame affirme que cette opération lui a porté un sacré coup au point qu’elle a même été obligée de fermer boutique. 

Suite à une interview qui a suscité de nombreuses réactions dans le lanterneau politique, Mimi Touré, l’ancienne ministre de la Justice qui a inauguré l’ère de la traque des biens mal acquis sous le régime de Macky Sall détaille le chiffre de 200 milliards de CFA annoncé que la traque des biens mal acquis ou la reddition des comptes auraient rapporté au Sénégal. D’après Mimi Touré, les performances ci- après sont à mettre au compte de l’exercice de la reddition des comptes initié depuis 2012: 

La série de difficultés à l’AIBD serait la suite de sabotages orchestrés par des agents de la plateforme aéroportuaire. Le quotidien Le Soir du journaliste El Malick Seck proche du pouvoir, a appris selon plusieurs confidences que des agents proposés au tapis et à la sortie de bagages ont clairement affirmé à des voyageurs qu’ils ne « sont pas dévoués au travail » car les conditions, surtout le transport, n’est pas assuré pour eux. 

 

Le directeur général adjoint du Groupe futurs médias (Gfm), Birane Ndour, et le député Abdou Mbow sur une photo. Que mijotent-ils ensemble ?

Ils étaient de la même promotion à Sciences Pô Paris. Ils recevaient leurs diplômes. Ils ne pouvaient manquer d’immortaliser le moment.

La cérémonie de remise des parchemins a eu lieu en présence de Youssou Ndour, père de Birane

 

Dakarposte,  qui a révélé en exclusivité ce que d'aucuns appellent prosaïquement le cas Maimouna Bousso en sait davantage. 

En effet, à force de recouper sur cette affaire nous avons rencontré un proche de la patronne du mouvement Xalass (Maimouna Bousso) Selon S. Sy, cette dernière  est restée stoïque dans cette épreuve. 

Depuis ce matin, nombreux ont été les sites à avoir relayé l’information selon laquelle Samba Sine, plus connu sous le nom de Kouthia, aurait eu une crise cardiaque et serait actuellement interné dans un centre spécialisé de la place. 

Joint au téléphone, l’humoriste a tenu à démentir l’information qui a pris de l’ampleur au cours de la journée. Visiblement en excellente santé, il a fait savoir que rien lui était arrivé et qu’il se porte comme un charme.

 Maïmouna Bousso, la Présidente du mouvement « Xalass », proche du Parti démocratique sénégalais ( Pds), est sans domicile. La jeune femme et sa famille ont été expulsées ce matin de la villa qu’elles occupent à Ngor par la Descos, appuyée par une dizaine de gendarmes. Regardez

Collectif de la défense de M. Khalifa Ababacar SALL :
 
Maître Moustapha NDOYE Maître  Borso POUYE Maître François SARR  
Maître Demba Ciré BATHILY  Maître Ciré Clédor LY Maître Mohamed S. DIAGNE 
Maître Issa DIOP Maître Cheikh Khoureychi BA  Maître NDèye Fatou TOURE
Maître NDèye Fatou SARR Maître El Mamadou NDIAYE
 
Avocats à la Cour
----------------------------------------------------------------------------------------------
Monsieur le Président
De l’Union des Magistrats 
DAKAR
   
Monsieur le Président de l’Union des Magistrats,

Les avocats de Khalifa Sall étaient à Rebeuss ce matin pour rendre visite à leur client. Mais l’accès a été refusé à Me El hadj Diouf. Ce dernier qui ne figure pas encore sur la liste du pool d’avocats du maire de Dakar, a voulu faire partie de la délégation. Il a tout simplement été écarté par les gardes pénitentiaires. Pour rappel, dans l’émission « Grand Jury » de ce week end, l’ancien député avait annoncé qu’il se constituerait pour prendre la défense du maire de Dakar dont le procès en correctionnel est prévu demain, Jeudi 14 Décembre.

La réalité post-coïtale est plus complexe qu’elle n’y paraît - les hommes s’endorment, les femmes se réveillent, estime la chroniqueuse de « La Matinale » Maïa Mazaurette, qui suggère de s’intéresser aux possibilités de l’après-sexe pour bousculer la routine. 

Après l’amour les hommes s’endorment… et les femmes se réveillent. Simple cliché, réalité biologique, construction sociale ? Un peu des trois. 

    Réunies en assemblée générale, samedi dernier à Thiès, les différentes sections du Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes) donnent un quitus à leur Bureau exécutif national pour le dépôt d’un préavis de grève. Il sera articulé essentiellement autour de deux points, notamment l’accord portant sur la modification de la loi 61-33 du 17 juin 1961 et du régime du Fonds National de Retraite (FNR) et une évaluation du budget des universités publiques et leur utilisation.