17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

On connaît l’origine du black out dans la nuit du 21 au 22 août. Selon la RFM, une surcharge électrique a provoqué l’incendie qui a plongé une bonne partie du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali dans le noir. Ce sont les premières conclusions de l’enquête ouverte à la suite de cet incident.

Néo opposant au courant de beaucoup de cafards, Abdoul Mbaye est en train de donner du fil à retordre à Macky Sall et à son régime. Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) dans la fameuse lettre qu’il a adressée au président de la République ne parle pas que de l’implication de Aliou Sall dans les sociétés pétrolières. L’ancien Premier ministre (avril 2012-Août 2014) a aussi révélé des liaisons dangereuses et obscures de certains proches du chef de l’Etat. Sans le citer nommément dans son texte, Abdoul a interrogé Macky Sall sur les « affaires » de Baba Diao Itoc. 

Guide de voyage : Faire des économies à Dakar en empruntant les Transports en commun

 

En visite à Dakar, empruntez les transports en commun ! Dont l’original « car rapide ». Au Sénégal, le réseau routier est relativement bien fourni. Une fois arrivé à Dakar, vous pourrez circuler dans la capitale en économisant de l’argent avec les transports en commun.

 

A l’occasion de la journée mondiale de lutte pour la dignité des victimes de la traite d’êtres humains, COUMBA GAWLO en sa qualité d’Ambassadrice de bonne volonté de L’ONUDC contre la traite des personnes et le trafic illicite des migrants, s’engage auprès de l’institution onusienne pour donner de l’espoir aux victimes de ce fléau, qui sont estimés à plus 2,5 millions de personnes dans le monde. Au Sénégal, elle est caractérisée par une situation plus que désespérante dans la région de Kédougou avec l’exploitation sexuelle des filles, un phénomène qui s’appelle la mendicité des enfants, et l’exploitation domestique des jeunes filles au niveau national comme à l’international. 

« Pierre Goudiaby allume le feu pour s’ériger en sapeur pompier. » Cette accusation d’Abdoulaye Wade est consécutive au tollé suscité par la déclaration de l’ancien chef de l’État qui, réagissant aux critiques contre l’érection du monument de la Renaissance, dans un pays à majorité musulman (l’islam réprouve les statues à représentation humaine), signala que les chrétiens ont leur crucifix et ça ne gêne personne. Wade, alors à la tête du pays, était convaincu que c’est son architecte-conseil qui était derrière les remous provoqués par sa sortie maladroite.

L'épouse de l'ancien Président tchadien, Hissène Habré, n'a pas mis du temps pour régir à l'annonce de la plainte d'Amadou Moustapha Sy, beau fils de Moustapha Niasse. A l'en croire, c'est plutôt ce dernier qui est contraint par deux décisions de justice.

Il est annoncé une soirée ‘’Rakhass bis’’ de celle de Bercy, après la korité, dans un hôtel de Dakar. Les ‘’Rakhass’’ risquent même de se multiplier. En attendant, comme indiqué hier, une mise en demeure a été envoyée à Wally Ballago Seck par les organisateurs de sa soirée à Paris. Il a 15 jours, à partir de la date de notification pour y répondre. Au cas échéant, une procédure judiciaire sera enclenchée. Des questions restent en suspens dans ce dossier et Hamdy Moustapha Dieng, l’un des organisateurs de ladite soirée, reste optimiste quant à son issue. Il est convaincu que le mis en cause sait ce qu’il a fait.

Le président de la République a procédé, ce matin, au lancement des travaux de la route des Niayes. Il a profité de cette occasion pour inviter les usagers à entretenir et à respecter le code de l’usage pour que les infrastructures soient pérennes et servent à contribuer au développement économique et social du pays.

Une étude de l’Institut des politiques alimentaires (Ifpri, sigle anglais) présentée lundi à Dakar par Elodie Becquey, a salué la vision à long terme du Sénégal pour la nutrition, sanctionnée par la mise en place de la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM) et du Programme de renforcement de la nutrition (PRN).

« Le Sénégal a adopté une vision à long terme pour la nutrition. Il est clair que la CLM et le PRN témoignent de nouveaux degrés d’engagements envers la nutrition au Sénégal. Leur rôle n’a pas seulement été d’inciter le changement mais aussi d’associer les réalisations et d’établir la cohérence dans l’action », a expliqué Elodie Becquey au cours d’un atelier de restitution de l’étude intitulée : «Histoires du changement en nutrition au Sénégal».

dakarposte tient de ses réseaux de renseignements qu’aussitôt que l’hilarant humoriste (« Kouthia ») a fini de réagir  sur Walf Tv que les manœuvres en vue de l’enrôler ont débuté. Il fallait s’y attendre, s’empresseront de dire certains. 

Le journaliste, Adama Gaye interpelle le Synpics pour les insultes proférées par Samuel Sarr dans le journal Libération. "Lisez cet extrait d’une interview de Samuel Sarr….C’est aussi grave qu’il ait tenu ces propos qu’un journal lui ait donné l’occasion de le faire, ce n’est pas une première du reste avec ce journal. Macky Sall a-t-il avalisé cette insulte à notre décence ? J’espère que non. Mais là, Idrissa Seck doit porter plainte avec le soutien de tous les démocrates pour que les insulteurs et les supports médiatiques qui les reçoivent sachent qu’il y a des bornes à ne pas franchir et une justice capable de se montrer indépendante; Je suis Idy aujourd’hui sans avaliser ses forfaits passés qu’il doit résoudre, Samuel et tous les autres voleurs aussi. 

  Du Qatar où il se trouve, Karim Wade, élargi de prison par grâce présidentielle, tisse sa toile et semble chercher un positionnement dans la sphère politique de l’opposition. Quid de ses chances pour s’imposer comme personnalité de premier plan dans l’échiquier politique ? De l’avis du journaliste formateur, Momar Seyni Ndiaye, le fils de l’ancien chef de l’Etat doit de se défaire d’abord de 4 contraintes majeures, pour prétendre à une place confortable sous le soleil de l’opposition. Dans cette entretien accordé à Sud Quotidien, l’analyste politique a décortiqué les appels émises par Karim Wade à certains leaders de l’opposition, non sans révéler les tares du patron de Rewmi, Idrissa Seck, qui se positionne à tort ou à raison comme leader de l’opposition.  

Chers tous, je saisis encore mon clavier malgré moi pour encore des précisions. Kouthia, dans une interview à la télé, ce dimanche, a fait référence à un de mes petits-fréres, Ndiaga Fall, qui gére sa page facebook et qui est effectivement l'auteur du démenti qu'on lui prête. Je voudrais préciser ici que je ne suis mêlée ni de prés ni de loin aux activités de mon frére. C'est aujourd'hui que j'ai su que Ndiaga Fall avait des liens avec Kouthia au point de lui gérer ses réseaux sociaux. Je regrette et déplore fortement que mon petit-frére se mêle d'une affaire qui ne le concerne en rien.