20
Mar, Nov
27 Nouveaux Articles

Sénégal - Condamnation de K. Sall: l'ex-député Barthélémy Dias en garde à vue pour injures

Sénégal

Arrêté vendredi soir, l'ex-député d'opposition sénégalais Barthélémy Dias, proche du maire de Dakar, est toujours en garde à vue. Il est reproché à l'homme politique, très mobilisé depuis l'incarcération de Khalifa Sall il y a un an, d'avoir tenu des propos injurieux à l'encontre de la justice sénégalaise suite à la condamnation du maire de la capitale à cinq ans de prison.
L'ex-député d'opposition Barthélémy Dias est en garde à vue pour outrage à magistrat et injures publiques. Des propos tenus lors d'interviews, dans la foulée de la condamnation du maire de Dakar, très vite dénoncés par l'Union des magistrats du Sénégal. Ces injures lui ont valu une arrestation à la sortie des locaux d'un organe de presse sénégalais.

 

Barthélémy Dias est un proche du maire de la capitale sénégalaise, condamné vendredi 30 mars à cinq ans de prison ferme. Celui que la presse surnomme le « lieutenant » de Khalifa Sall considère que la justice a été instrumentalisée dans l'affaire de la caisse d'avance de la mairie de Dakar. Comme Khalifa Sall, l'homme politique s'est vu exclure de sa formation, le parti socialiste, dont il critiquait l'alliance avec la majorité.

Fils de l'ancien ministre Jean-Paul Dias, Barthélémy Dias est un habitué des polémiques et des tribunaux. En février 2017, dans un contexte de fortes tensions au sein du parti socialiste, il avait été condamné à deux ans de prison dont six mois fermes, pour coups mortels et détention d'armes sans autorisation administrative, à l'issue d'un procès lui aussi qualifié de politique par le camp du maire de Dakar.

■ Condamnation de Khalifa Sall: la Ligue des droits de l'homme

Au Sénégal, la condamnation, vendredi du maire de Dakar Khalifa Sall à cinq ans de prison pour escroquerie portant sur des fonds publics et faux en écriture, crée des remoux et sucite de nombreuses critiques, au sein de la classe politique, mais aussi des organisations de défense des droits de l'homme. Cette décision, qui élimine Khalifa Sall de la course à la présidentielle sénégalaise de février 2019, est considérée comme un verdict politique.

Maître Assane Ndiome Ndiaye est président de la Ligue sénégalaie des droits humains (LSDH). Il se dit dubitatif et critique ce qu'il considère comme un emprisonnement systématique de tout opposant au chef de l'Etat.

On admet qu'il ne s'est pas enrichi personnellement [...] On ne peut pas continuellement emprisonner des opposants. Je pense que ce n'est pas bon pour l'image du Sénégal, ce n'est pas bon pour la démocratie en général

Affaire Khalifa Sall - Maître Assane Ndiome Ndiaye critique ce qu'il considère comme un emprisonnement systématique de tout opposant au chef de l'Etat Macky Sall

Loading the player...

 

Maitre Assane Ndiome Ndiaye: «On ne peut pas s'empêcher à une élimination politique»

SOURCE:http://www.rfi.fr/afrique/20180331-senegal-condamnation-khalifa-sall-depute-barthelemy-dias-garde-vue-injures

Un éclairage décisif sur la Pâque !
XCMG Delivers Order of 70 Articulated Dump Trucks ...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 20 novembre 2018
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha