Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mer, Avr
58 Nouveaux Articles

Injures contre Bilal Hassani : l’Elysée défend le candidat de la France à l’Eurovision

Le Franco-Marocain Bilal Hassani est de plus en plus victime de haine sur les réseaux sociaux, suffisant pour que l’Etat français prenne la décision de protéger le candidat de la France à l’Eurovision. 

Grâce au vote des téléspectateurs de France 2, le Franco-Marocain Bilal Hassani a été désigné, samedi 26 janvier dernier, candidat de la France au prochain Concours Eurovision de la chanson. Ce sacre a toutefois exposé le Bilal Hassani à une campagne de haine lancée sur les réseaux sociaux. Seulement âgé de 19 ans, Bilal Hassani est attaqué de toutes parts par des internautes qui lancent à son encontre des messages de haine.

 

A lire : Maroc : Bilal Hassani représentera la France à l’Eurovision

Sentant des dérives sur la Toile, « Stop Homophobie » a annoncé porter plainte, mardi 29 janvier, pour « injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes ». De son côté, Bilal Hassani, par le canal de son avocat, a pris l’option de porter plainte contre X pour mettre un terme à ces attaques contre sa personne. Et ce jeudi 31 janvier 2019, invité sur Europe 1, le secrétaire d’Etat français en charge du numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé qu’il allait recevoir les avocats de Bilal Hassani et les représentants des associations qui le soutiennent. Cette rencontre, prévue ce vendredi 1er février 2019, aura lieu en présence de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes.

A lire : « Je suis pas Français, je suis Marocain ! » : polémique sur la nationalité de Bilal Hassani

Il est important de « les rencontrer pour savoir quelles difficultés ils ont rencontrées, parce que nous allons nous engager pour faciliter ces démarches-là en général », insiste Mounir Mahjoubi, qui a rappelé la volonté du gouvernement français de faire voter, en 2019, « une loi sur la lutte contre les contenus haineux, violents et le harcèlement en ligne ».

Rappelons que les auteurs d’injures « encourent jusqu’à 6 ans d’emprisonnement assorti d’une amende de 45 000 euros ».

 

source : https://www.afrik.com/injures-contre-le-franco-marocain-bilal-hassani-l-elysee-defend-le-candidat-de-la-france-a-l-eurovision

Maroc : quand Lalla Salma promenait Dona Letizia d...
Qatar gets set for transport upgrade

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 24 avril 2019
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha