18
Sam, Aoû
28 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Du «gorgorlu» au grand  décideur, du leader politique au chef religieux, le rituel de la Tabaski qui consacre le sacrifice d’Abraham ne diverge que du plus au moins. Sauf pour les agendas des uns et des autres, voire de la tête du mouton sacrificiel qui peut témoigner volonté d’ostentation ou simplement posture dans l’échelle sociale. A travers ce mini dossier, Sud quotidien a choisi d’aller à la rencontre de la classe politique sénégalaise. Du chef de l’Etat Macky Sall au Président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse en passant par Pape Diop, ancien patron de l’hémicycle et du Sénat et leader de Bokk Gis Gis, ou autre Mamadou Ndoye de la Ld, les agendas et les programmes de la journée tout comme sont révélateurs à plus d’un titre d’une constante s’ils ne sont pas tout simplement pas sur-chargés. Témoignages !  

 

EL HADJ KASSE SUR LA TABASKI DU CHEF DE L’ETAT : «Il ne fait pas dans l’ostentation»

 

 
 
Le chef de l’Etat, Macky Sall, garde toujours ses habitudes, ses fréquentations, tout comme ses amitiés. Mieux, «il ne fait pas dans l’ostentation» pour l’achat de son mouton de Tabaski. Ces propos sont de son ministre conseiller en communication, El Hadj Kassé. En effet, M. Kassé soutient mordicus que le président de la République va passer la Tabaski comme à l’accoutumée. Selon lui, d’habitude, Macky Sall descend sur le terrain pour se payer son bélier. Pour cause, il a expliqué que «non seulement c’est recommandé, mais aussi le Président est un homme de terrain, il aime bien le contact». Quid cependant du prix du mouton du chef de l’Etat ? Sur cette question, le conseiller de Macky Sall n’avance pas de prix. Il a tout de même fait savoir que le prix du mouton du chef de l’Etat correspond à celui d’un cadre supérieur. En d’autres termes, «c’est un prix raisonnable», confie-t-il. Parce que, selon lui, «il est humble, modeste». «Pour la Tabaski, il se comporte comme n’importe quel Sénégalais», a-t-il précisé. 
 
Coté agenda, rien ou presque n’a changé, selon les informations du conseiller en communication du président de la République. El Hadj Kassé indique ainsi que, comme d’habitude, Macky Sall priera à la Grande Mosquée de Dakar. Selon lui, le chef de l’Etat va passer au Palais de la République, puis aller rendre visite à ses amis, ses parents et collaborateurs pour leur souhaiter bonne fête. Tout compte fait, Macky Sall va se soumettre au rituel de la Tabaski comme tout bon musulman, selon M. Kassé.
 
BOUNA MOHAMED SECK SUR LA TABASKI DE MOUSTAPHA NIASSE : «Niasse va recevoir des gens de toute  la palette sociale du pays, jusqu’à 22h»
 
La journée de l’Aid el Kébir du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, ne sera pas de tout repos. Le Sg de l’Alliance des forces du progrès (Afp) va ouvrir ses portes à des centaines de personnes le jour de la Tabaski. C’est du moins ce qu’a révélé son directeur de cabinet, en l’occurrence Bouna Mohamed Seck. En effet, le chargé des élections à l’Afp indique qu’après le rituel du sacrifice du mouton, son mentor va recevoir «des centaines de personnes jusqu’à 22h. Le portail est vraiment ouvert et ce sont des groupes de personnes ou des gens de manière individuelle qui arrivent». Parmi ses hôtes, on peut noter des mendiants, des parents, des hommes politiques, des autorités religieuses, coutumières, tout comme des cadres, ambassadeurs, informe-t-il. En termes beaucoup plus clairs, Moustapha Niasse aura comme visiteurs «toute la palette sociale du pays», selon lui. Parlant toutefois des politiques, M. Seck de préciser qu’en réalité, ce ne sont pas uniquement des gens de l’Afp qui seront reçus par le patron de l’hémicycle. Pour lui, même des gens du Parti socialiste (Ps), avec qui il a gardé de bons rapports, viendront lui rendre visite ce jour de fête. 
 
Auparavant, informe le responsable politique de l’Afp à Saint Louis, M. Niasse ira prier à la mosquée de Mermoz. Puis, confie-t-il, il va se livrer au rituel du sacrifice du mouton. Cependant, ce n’est pas lui-même qui égorge le bélier. En effet, c’est quelqu’un d’autre qui le fait à sa place. Toutefois, précise-t-il, «il met sa main droite sur l’épaule droite de celui qui égorge. Il récite le Fatiha lors du sacrifice et toute la famille est derrière lui». Pour l’achat du mouton de la Tabaski, il le laisse à sa femme, selon les informations de son «bras droit». Selon lui, «c’est son épouse, Marianne Cissé, qui s’occupe de l’achat du mouton». Naturellement, poursuit-il, «il sacrifie beaucoup de moutons parce qu’il fait beaucoup d’aumône avec la viande». Pour cela, Bouna Mohamed Seck d’indiquer que plusieurs personnalités religieuses lui offrent chaque année un mouton.  
 
ABDOULAYE SECK, ADMINISTRATEUR GENERAL DE BOKK GIS GIS : « Pape Diop entre Massalikoul Djinane, sa maison et visite des parents »
 
À l’image de la plupart des leaders politiques sénégalais, le président de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis, Pape Diop n’a pas prévu grand chose à son programme pour la fête de la Tabaski de cette année. En effet, interpellé hier, vendredi 9 septembre, par la rédaction de Sud quotidien, sur l’agenda de son leader pour cette fête de Tabaski que notre pays va célébrer cette année dans l’unisson, le lundi 12 septembre prochain, Abdoulaye Seck, administrateur général de Bokk Gis Gis a indiqué que c’est à Dakar que l’ancien président de l’Assemblée nationale et du Sénat va sacrifier son mouton comme il faisait depuis plusieurs années.

Donc, Pape Diop ne dérogera pas à la règle de célébrer cette fête dans son lieu de résidence mais aussi fief électoral. Mieux, l’administrateur général de Bokk Gis Gis informe également que le président Pape Diop fera comme d’habitude sa prière à la mosquée Massalikoul Djinane. Après la prière à la mosquée, poursuit notre interlocuteur, le président Pape Diop va rentrer directement chez lui pour les traditionnelles préparations de la fête qui commencent à la maison par le sacrifice du mouton et le repas familial.

Et dans l’après-midi, selon toujours Abdoulaye Seck, entre dix-sept heures et dix-neuf heures, commence le «balai de va et vient des responsables politiques de Bokk Gis Gis, notamment ceux de la fédération de Dakar pour lui présenter leurs souhaits (dewenaty) mais aussi discuter de tout et de rien». «C’est un moment de discussion et de détente en tant que collaborateurs et frères de partis. Mais juste après la prière de dix-neuf heures, il sort pour aller voir certains de ses amis et parents qui sont à Dakar», souligne l’administrateur général de Bokk Gis Gis.
 
MAMADOU NDOYE, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA LIGUE DÉMOCRATIQUE (LD) :«Je n’ai pas encore acheté mon mouton de Tabaski»
 
Pas de changement d’agenda lors de la fête de Tabaski de cette année pour le leader de la Ligue démocratique (Ld), Mamadou Ndoye. Joint au téléphone hier, vendredi 9 septembre, par la rédaction de Sud quotidien, Mamadou Ndoye a informé que c’est à Dakar, sa ville d’origine, qu’il va célébrer le sacrifice d’Abraham de cette année. «C’est à Dakar que je vais faire la fête parce que je suis originaire de Dakar. C’est là que je passe ma fête de Tabaski. Généralement, je priais à la mosquée de Ouakam, des Hlm, des Almadies en fonction de là où je suis. Mais actuellement, je suis aux Almadies. Donc certainement, c’est à la mosquée de cette localité que j’irai prier lundi prochain s’il plait à Dieu».
A la question de savoir s’il s’est déjà procuré un mouton et à combien, Mamadou Ndoye déclare : «Je n’ai pas encore acheté mon mouton de Tabaski. Tout simplement parce qu’ici, c’est très difficile dans nos maisons de garder des moutons. Donc, on attend au dernier moment pour prendre nos moutons». Dans le marché actuel, je ne sais pas encore combien je vais acheter mon mouton mais d’habitude mon budget ne dépassait jamais cinquante mille (50 000 Fcfa) pour le mouton». Poursuivant son propos, le leader de la Ld a dit être de retour d’un voyage à l’extérieur, il y a seulement quelques jours, mais qu’il a entendu que les prix de moutons sont très élevés. Mamadou Ndoye dit déplorer cette situation qui, selon lui, inquiète les Sénégalais dont les ressources sont limitées. 
 
Par ailleurs, au sujet de son programme le jour de la fête, le leader de Ld a indiqué que son agenda sera partagé entre des moments à la maison avec ses enfants et des visites d’amis. «D’habitude, après la mosquée, on vient à la maison pour le sacrifice du mouton. Ensuite, on est avec la famille, mes enfants qui généralement quittent leurs maisons à Ouakam pour venir passer la fête avec moi. Donc, nous serons avec toute la famille élargie et ensemble nous passons la Tabaski. Et dans l’après-midi, nous passons aux visites de parents et amis mais également des militants notamment les responsables de la Ld.
 
source: http://www.sudonline.sn/la-classe-politique-sur-le--divan-_a_31412.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir