19
Lun, Nov
27 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Pour Mahammed Boun Abdallah Dionne, il ne sera plus permis à quelqu’un de se réveiller au petit matin, de se payer un plat d’omelettes, de se connecter sur internet, d’inviter la presse pour distiller des contrevérités ». Dit autre

 

ment, le premier ministre martèle que « l’Etat sanctionnera les  propos diffamatoires, les allégations sans fondements, les attaques malveillantes sans aucune preuve ». Pour lui, c’est la fin de la récréation.  
« Le Gouvernement prendra ainsi toutes ses responsabilités. Désormais quiconque diffusera de fausses nouvelles, s’exposera à la rigueur de la loi pénale. Nul n’a le monopole de l’engagement patriotique et de l’éthique! » Avant ses mises en garde, Boun Abdallah Dionne a démenti toute manne financière que le Sénégal aurait empochée après avoir balayé d’un revers de main les faveurs accordées à Timis Corporation. « On a annulé des contrats de recherche avec Franck Timis… Il n’existe pas de chèque entre Cosmos et Timis. » Il signale, en passant que dans la phase Exploration, on ne gagne pas de l’argent... Mahammed Boun Abdallah Dionne de conclure en disant que « le Président Macky et son gouvernement s’attacheront à une gestion rigoureuse et transparente de toutes les ressources découvertes et potentielles. » 

 

 

 

source: http://www.dakaractu.com/LES-MENACES-DU-PM-Quiconque-diffusera-des-propos-diffamatoires-On-a-annule-un-contrat-de-recherche-de-Franck-Timis_a118428.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir