19
Lun, Fév
353 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Le député maire socialiste de Mermoz Sacré Cœur, Barthélémy Dias avait bel et bien envoyé des correspondances à ses camarades parlementaires pour la levée de son immunité parlementaire. Ou du moins, il a envoyé un courrier au président de l’Assemblée nationale. C’est la précision du Directeur de cabinet de Moustapha Niasse, en l’occurrence Bouna Mohamed Seck qui faisait face à Mamadou Ibra Kane, dans l’émission Grand Jury du dimanche 30 octobre dernier. En effet, le responsable politique de l’Alliance des forces de progrès (Afp) à Saint Louis, a révélé que «Barthélémy Dias avait bien écrit au président de l’Assemblée nationale».  

 

Il a toutefois fait comprendre que Niasse ne peut pas enclencher la procédure. Il a expliqué que l’immunité parlementaire n’est pas un droit individuel. Selon lui, «c’est un privilège d’ordre public». A cet effet, il explique que le député peut demander la levée de son immunité parlementaire sans suite. Mais, poursuit-il, dès que le ministre de la Justice a transmis la demande du procureur général, le Bureau de l’Assemblée tout comme la Conférence des présidents, se sont réunis pour enclencher la procédure. 

 

 
 
Il a par ailleurs refusé de penser que la procédure a été réactivée parce que Dias n’est plus en odeur de sainteté avec le pouvoir. Il soutient que par respect à la justice, il croit que c’est elle qui est en cours parce que c’est le procureur général, saisi par le procureur de la République, qui a déclenché la poursuite. Par contre, il trouve anormal qu’un maire soit attaqué dans sa mairie dans une démocratie. Il a condamné l’acte «délictueux» estimant qu’il faut aller plus loin en traquant les commanditaires.      
 
SOURCE: http://www.sudonline.sn/--barthelemy-dias-avait-bien-ecrit-au-president-de-l-assemblee_a_32007.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir