19
Lun, Fév
353 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Après le maire de la Médina Bamba Fall et celui de Mermoz Sacré Cœur Barthélémy Dias, c’est le maire de Dakar Khalifa Sall qui va devoir se confronter à Dame justice, par l’entremise de la Division des investigations criminelles (Dic). Pour cause et sauf report de dernière minute, c’est aujourd’hui, mardi 21 février, que l’édile socialiste de la capitale sénégalaise est convoqué à répondre de sa gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar. Une gestion auditée par l’Inspection générale d’Etat avant d’atterrir devant les enquêteurs de la Dic  

La journée de ce mardi 21 février ne s’annonce pas de tout repos pour le maire socialiste de Dakar, Khalifa Sall, qui doit faire face à la Division des investigations criminelles (Dic) pour répondre de sa gestion des Fonds de la caisse d’avance de la mairie. Après ainsi l’audition de deux employés municipaux sur la gestion de ces fonds laissés à la discrétion du maire, selon certaines informations relayées par la presse, c’est au tour du premier magistrat de la capitale d’aller répondre devant la Dic. Et cela, à la suite d’un rapport de l’Inspection Générale d’Etat qui aurait été transmis aux enquêteurs.

Selon ainsi la presse,  l’IGE aurait recueilli des témoignages accablants qui taillent en pièces la ligne de défense de Khalifa Sall dans cette affaire. Le maire de Dakar aurait de fait soutenu que certains montants puisés dans la fameuse Caisse d’avance servaient à acheter des stocks de riz afin de venir en aide aux populations de Dakar. Mais les magasiniers de la ville interrogés par l’IGE, selon ces informations, ont révélé n’avoir jamais vu ces stocks de riz alors que le Directeur administratif et financier (DAF) de la mairie avait établi des bons de commande et même des procès-verbaux de réception. 

 
En tout cas, force est de noter qu’après le maire de la Médina Bamba Fall et celui de Mermoz Sacré Cœur Barthélémy Dias, c’est vraisemblablement le maire de Dakar Khalifa Sall qui va devoir se confronter à Dame justice, par Dic interposée. Ultime moment du bras de fer, diront certains, opposant celui qui dirige Dakar depuis 2009, potentiel adversaire déclaré du pouvoir en place aux législatives et à la présidentielle, et un régime qui peine à s’emparer de Dakar. Et plus, qui cherche par tous les moyens à brimer un adversaire dont l’électorat et l’action politique semblent inquiéter. Audition très attendue donc pour le maire de Dakar ce jour, au Palais de justice. Un lieu dont les abords risquent de connaître une ambiance électrique, surtout si les soutiens de Khalifa Sall qui pourraient venir en nombre se retrouvent face au dispositif de sécurité, censé maintenir l’ordre dans les environs.
 
source: http://www.sudonline.sn/mardi-de-verite-pour-khalifa-sall_a_33627.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir