19
Lun, Fév
353 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 La visite de l’Emir du Qatar au Sénégal, le 20 et le 21 décembre dernier, s’inscrit dans le cadre de la relance des relations bilatérales entre son pays et le Sénégal après l’épisode du rappel par le Sénégal de son ambassadeur au Qatar, en guise de soutien à l’Arabie Saoudite. L’avis est du journaliste analyste politique, Yoro Dia. Interpellé hier, jeudi 21 décembre sur les enjeux de la venue de l’Emir au Sénégal, Yoro Dia, a précisé que le dossier de Karim Wade n’est pas une priorité dans le cadre de ce déplacement.  «Le Sénégal doit rompre avec ses valeurs de s’aligner automatiquement…»


 
« La visite de l’Emir du Qatar au Sénégal s’inscrit à mon avis dans le cadre d’une normalisation des relations entre les deux pays. Le Sénégal retrouve son rang avec cette visite de l’émir du Qatar chez nous. Le Sénégal est un pays respecté dans de le monde Arabe et doit avoir une position neutre pour pouvoir faire de la médiation. A mon avis donc, cette visite est une très bonne chose pour le Sénégal. Car, malgré la posture antérieure du Sénégal, l’Emir du Qatar a fait l’effort de venir à Dakar. Le Sénégal doit être conscient de son rang et de son rôle dans les relations internationales. Notre pays doit savoir raison garder et éviter de s’emballer trop vite.
 
Le Sénégal doit se départir de son ancienne posture du Sénégal consistant à s’aligner systématiquement sur la position saoudienne. Cette position n’est pas digne pour le Sénégal parce qu’aujourd’hui en matière de relations internationales, notre pays cherche toujours à plaire à ses partenaires. Avec la France, on constate la même chose, pendant très longtemps, la posture de notre pays est toujours marquée pat cette volonté de plaire à la France.
 
Quand il y a un conflit entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, ce sont des pays arabes, le Sénégal ne se doit pas en fin de compte être plus royaliste que les Saoudiens en rappelant son ambassadeur. Non, cette démarche n’a rien à voir avec la souveraineté.  Ce n’est pas non plus convenable diplomatiquement que quand l’Arabie Saoudite est en conflit avec le Yémen, le Sénégal veut être le premier à envoyer des soldats là-bas. Il faut que notre pays sache raison garder. Les histoires des pays Arabes sont assez complexes. S’il y a un conflit entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, le Sénégal étant ami à ces deux pays, la posture naturelle du Sénégal, c’est d’essayer de faire une médiation, de savoir ce qui se passe. On doit rompre avec ses valeurs de s’aligner automatiquement sur les positions saoudiennes si bien que ce pays est évidemment un grand ami pour le Sénégal. Car, ce n’est pas parce que nous sommes amis que je regarde forcement là où vous regardez.
 
«L’émir du Qatar est venu à Dakar pour desserrer l’étau que l’Arabie Saoudite est en train de construire autour du Qatar et non parler de Karim Wade»

« J’aurais fait une spéculation si je m’aventurais à vous dire ce que l’Emir du Qatar et Macky Sall se sont dit. Mais rassurez-vous, le dossier Karim Wade ne peut pas être une priorité ou encore un dossier central dans une relation entre le Sénégal et le Qatar. Parfois, c’est nous Sénégalais qui estimons que les questions de politique interne doivent être des sujets de droit international ou bien une question de relation internationale. L’Emir du Qatar est venu à Dakar pour une simple raison parce que l’Arabie Saoudite est en train de vouloir construire un certain encerclement, un certain endiguement autour du Qatar. Conscient de cette menace, l’Emir cherche à desserrer cet étau de l’endiguement auquel les Saoudiens sont en train de procéder contre le Qatar. Il est venu pour ça. A la limite de façon épiphénoménale, ils (Emir et président Sall) peuvent discuter de l’affaire Karim Wade. Mais, il n’est pas venu principalement pour l’affaire Karim Wade. Cela donnerait trop d’importance à notre Sénégal dans les relations internationales. Comme on dit en relations internationales, un Etat définit la géographie de son intérêt national. Donc, l’Emir est venu parce qu’il sait que le Sénégal, sur le plan des relations internationales, diplomatiques, est un Etat important en Afrique de l’Ouest et non pour parler de Karim Wade. Et même si accessoirement, il a pu parler de Karim Wade, peut-être il l’a fait, l’Emir du Qatar ne se déplacera jamais principalement pour la question de Karim.

source:http://www.sudonline.sn/al-thani-ne-se-deplacera-jamais-pour-karim-wade_a_37623.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir