Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Dim, Juil
15 Nouveaux Articles

MSD participe aux efforts de vaccination en Afrique et rend hommage à ses héros

SANTÉ & ENVIRONNEMENT
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Chaque année, plus de 500 000 d’enfants de moins de cinq ans meurent de maladies évitables par la vaccination en Afrique.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 30 avril 2019/APO Group/ -- 

La société MSD (MSD.com), connue sous le nom de Merck aux États-Unis et au Canada, a rejoint les initiatives déployées pour garantir la vaccination d’un plus grand nombre de personnes en Afrique contre des maladies mortelles.

Alors que le continent lance la Semaine africaine de la vaccination, l’initiative annuelle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) visant à promouvoir l’utilisation des vaccins pour protéger les personnes de tous âges contre les maladies, MSD répond présente à l’appel incitant les pays africains à intensifier leurs efforts pour assurer que tous les habitants bénéficient des avantages vitaux apportés par les vaccins.

Chaque année, plus de 500 000 d’enfants de moins de cinq ans meurent de maladies évitables par la vaccination en Afrique, ce qui représente 56 % des décès de ce type à l’échelle mondiale. La vaccination joue un rôle crucial pour prévenir ces décès et aider les enfants du monde entier à survivre et à se développer[i].

« À tout âge – de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte – la vaccination peut contribuer à sauver des vies en prévenant de nombreuses maladies mortelles touchant les personnes d’Afrique et d’autres régions du monde. MSD s’engage depuis plus de 100 ans à inventer des vaccins qui sauvent des vies. Aux côtés d’autres acteurs, nous continuerons à soutenir des programmes de vaccination pour aider les gens à être en meilleure santé », a déclaré Rene Snyman, directrice générale de MSD pour l’Afrique du Sud et l’Afrique subsaharienne.   

La vaccination sauve des millions de vies chaque année. Elle est largement reconnue comme une des interventions de santé les plus efficaces et rentables au niveau mondial, en évitant les maladies, les handicaps et les décès évitables par la vaccination pour des maladies comme le cancer du col de l’utérus, la diphtérie, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la pneumonie, la poliomyélite, la diarrhée à rotavirus, la rubéole et le tétanos[ii].

Un hommage rendu aux héros de la vaccination

Le thème de cette année – « Les vaccins, ça protège »– est un appel lancé pour mobiliser les communautés et faire de la vaccination une priorité en Afrique.La campagne 2019 rend également hommage aux héros de la vaccination, sur tout le continent, qui ont joué un rôle exemplaire dans la distribution des vaccins et contribué à sauver des vies.

« Même si nous sommes conscients du travail restant à accomplir, il est important de reconnaître les progrès réalisés jusqu’à présent, ainsi que la contribution des parents, des professionnels de santé, des scientifiques, des enseignants et des communautés dans leur ensemble.Sans ces héros et défenseurs de la vaccination, de nombreuses autres personnes auraient été victimes de maladies évitables par la vaccination », a ajouté Mme Snyman.

Malgré l’adoption en hausse des vaccins nouveaux ou sous-utilisés, à ce jour près de 20 millions d’enfants ne sont toujours pas vaccinés, ou pas suffisamment, à l’échelle mondiale.Depuis 2010, 113 pays se sont dotés de nouveaux vaccins, et plus de 20 millions d’enfants supplémentaires ont ainsi pu être vaccinés.Au cours de la seule année 2017, le nombre d’enfants vaccinés (116,2 millions) a été le plus élevé jamais encore atteint[iii].

MSD s’engage depuis plus de 100 ans à inventer des vaccins qui sauvent des vies

Malgré ces avancées, tous les objectifs d’élimination de maladies (rougeole, rubéole et tétanos maternel et néonatal) sont en retard sur leur agenda. De plus, au cours de ces deux dernières années, de multiples épidémies ont été recensées dans le monde (rougeole, diphtérie et diverses autres maladies évitables par la vaccination). La plupart des enfants non vaccinés sont ceux qui vivent dans les communautés les plus pauvres, marginalisées et frappées par des conflits.

Parmi les obstacles à la vaccination figurent le manque d’infrastructures sanitaires adaptées, les problèmes liés à la chaîne du froid des vaccins, un engagement Politique et financier insuffisant, ou encore le manque de soignants dans ces communautés, pour n’en nommer que quelques-uns. En investissant dans des activités de partenariat et des programmes locaux, nous pourrions peut-être surmonter ces obstacles.  

Élargir l’accès à la vaccination est un élément vital pour atteindre les objectifs de développement durable, une réduction de la pauvreté et une couverture santé universelle.La vaccination systématique procure un point de contact pour les soins de santé en début de vie, et offre à chaque personne la chance de vivre en bonne santé, depuis sa plus tendre enfance jusqu’à un âge vénérable.


Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?