Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Ven, Déc
173 Nouveaux Articles

Un nouveau point d'échange Internet en République démocratique du Congo apportera un accès plus fiable et plus rapide à Internet dans la région

Afrique
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Actuellement, l’échange du trafic Internet de Lubumbashi, la deuxième plus grande ville de République démocratique du Congo (RDC), s'effectue hors de la région et même très souvent, hors du pays
GENEVA, Suisse, 6 novembre 2019/APO Group/ -- 

L'Internet Society (InternetSociety.org), une organisation internationale à but non lucratif dédiée à l'utilisation, à l’évolution et au développement ouverts d’Internet, et l'Internet Service Providers Association (ISPA) de République démocratique du Congo (RDC) (ISPA-DRC.cd) ont lancé un nouveau point d'échange Internet (IXP) à Lubumbashi, qui permettra de proposer un accès plus rapide et plus fiable à Internet.

 

Un point d'échange Internet est un point d'accès où de multiples réseaux, FAI et fournisseurs de contenu locaux et internationaux interconnectent leurs réseaux plutôt que de le faire via des réseaux tiers. L'échange local du trafic Internet permet non seulement de réduire les coûts de bande passante, mais aussi d'améliorer l'expérience Internet des utilisateurs finaux en assurant le caractère local du trafic.

Actuellement, l’échange du trafic Internet de Lubumbashi, la deuxième plus grande ville de RDC, s'effectue hors de la région et même très souvent, hors du pays, ce qui engendre une vitesse de navigation Internet réduite et des coûts d'accès plus élevés. Les IXP servent à orienter le trafic susceptible de rester local, au lieu d'envoyer ce trafic vers le nœud Internet majeur le plus proche (généralement en Europe) pour le faire revenir par la suite.

Cette nouvelle infrastructure permettra d’améliorer la connectivité en réduisant le coût de la fourniture de services Internet aux habitants de la région

Les équipements, l’assistance et la formation techniques nécessaires au lancement de cet IXP à Lubumbashi (LUBIX) ont été fournis par l'Internet Society, en collaboration avec Facebook. Les deux organisations ont annoncé, en septembre de l'année dernière, un partenariat (http://bit.ly/34G6IkF) visant à promouvoir le développement d'infrastructures IXP dans toute l'Afrique. Depuis lors, des ateliers IXP ont été organisés au Maroc, au Nigéria, au Burkina Faso, au Zimbabwe, au Togo, au Lesotho, au Burundi, à Maurice, en Guinée, au Bénin et au Tchad, et ont permis de former 300 personnes et d'améliorer les infrastructures, faisant ainsi émerger de nouvelles possibilités de croissance des IXP sur tout le continent.

« Nous voulons aider l’Afrique à passer de la consommation à la création et à l’innovation en matière d’Internet, ce qui ne pourra se faire qu’au moyen d’actions volontaristes afin que 80 % du trafic Internet consommé en Afrique soit accessible localement, et seulement 20 % en provenance de l'extérieur du continent », a expliqué Michuki Mwangi, directeur principal du développement pour l'Afrique pour l'Internet Society.

L’Afrique compte actuellement 45 IXP actifs dans 33 pays. Une majorité d'entre eux ont été mis en service au cours de la dernière décennie, avant de se développer de manière significative, pour atteindre désormais le nombre de plus de 1 000 réseaux connectés.

« Nous sommes ravis de nous associer à l’ISOC et aux membres de l’ISPA pour contribuer au lancement du deuxième point d’échange Internet en République démocratique du Congo », a déclaré Kojo Boakye, responsable des politiques publiques pour l’Afrique de Facebook. « Cette nouvelle infrastructure permettra d’améliorer la connectivité en réduisant le coût de la fourniture de services Internet aux habitants de la région. »

 « L’ISPA-RDC remercie l’Internet Society et Facebook de leur contribution à la réalisation des projets consistant à maintenir le trafic au niveau local en Afrique. Le lancement de LUBIX, la seconde phase du projet RDC-IX, dont la première phase, KINIX, est opérationnelle depuis novembre 2012, illustre à merveille ce partenariat visant non seulement à maintenir le trafic au niveau local en RDC, mais aussi à développer et à équilibrer l’écosystème Internet local, national, régional, voire international », a affirmé Nico TSHINTU, chargé des opérations de l’ISPA-RDC et du projet RDC-IX. « Après cette réalisation, cap sur GOMIX, la troisième phase de RDC-IX, qui sera situé dans la ville de Goma, dans l’est de la RDC. »

Distribué par APO Group pour Internet Society (ISOC).

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?