Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Lun, Mai
154 Nouveaux Articles

Avec seulement cinq candidats, un processus électoral fortement controversé et une absence remarquée des dinosaures politiques ainsi que des femmes, la présidentielle de 2019 est partie pour être le scrutin des exceptions.

Sur la ligne de départ de la prochaine présidentielle, il n'y a finalement que cinq athlètes : Macky Sall, Issa Sall, Ousmane Sonko, Idrissa Seck et Madické Niang, soit deux rescapés sur les 14 candidats de l'élection de 2012. Le scrutin du 24 février 2019 est parti pour être celui des exceptions.

Abdoulaye Wade se prépare à livrer son dernier combat. L’ancien Président qui menace de s’opposer à la tenue de la présidentielle, a quitté Doha (Qatar) hier pour une escale à Paris avant de débarquer à Dakar. 

Invitée de l’émission « Jury du Dimanche » sur iRadio (90.3 FM), L’ancien Premier ministre et par ailleurs Envoyée spéciale du président de la République, Aminata Touré est revenue sur "le dossier des 94 milliards" qui défraie la chronique présentement.

Dans cet extrait de l'émission 12 mn Chrono de Leral Tv, Thiat et Kilifeu du groupe Keur-Gui ont mis en garde la présidente du mouvement "Osez l'avenir", Me Aissata Tall Sall, quant à une quelconque alliance avec le chef de l'Etat Macky Sall, pour la Présidentielle du 24 février prochain.

GFM – (Dakar) Les députés ont plus que décidés de faire la lumière sur  les accusations de détournement de leur collègue Ousmane Sonko contre le directeur des Domaines, Mamour Diallo. Après l’annonce vendredi de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire, le bureau de l’Assemblée nationale se réunit lundi pour se pencher sur la question. Passée cette étape, Ousmane Sonko pourra se présenter devant ses collègues  pour faire la lumière sur cette affaire des 94 milliards.

J'ai toujours martelé, depuis presque deux ans, ici, que Karim Wade ne sera pas candidat et ne reviendra pas au Sénégal.  
J'ai ajouté que Me Abdoulaye  Wade, Karim Wade, lui-même, Me Madické Niang, Oumar Sarr, Me Amadou Sall, Pape samba Mboup et moi-même, Farba Senghor le savions  parfaitement.             

Les 7 sages du Conseil Constitutionnel viennent de publier la liste définitive des candidats devant participer à l'élection présidentielle du 24 Février 2019. Ainsi, 5 citoyens sont retenus pour aller à l'assaut des suffrages du peuple sénégalais, seul détenteur de la vraie souveraineté.

Le comité électoral départemental de Kaolack a été officiellement mis en place dans le Saloumsous la houlette de Baye Ciss, Diène Farba Sarr, Aminata Touré, Awa Guèye, Souleymane Ndéné Ndiaye et les autres composantes alliées de Benno Bok Yaakaar

Abdoulaye Diouf Sarr ne croit pas au «saccage» du siège du Pastef à Yoff. Alors que le parti de Sonko accuse ses partisans, le maire de Yoff parle d'enfantillages visant à noyer la sortie fracassante de Mamour Diallo. 
  
« Sonko aime ça : attirer l’attention sur lui à partir d'éléments invraisemblables. Tout ce qu'il cherche, c'est à étouffer les révélations fracassantes de Mamour Diallo, qui a encore montré aux Sénégalais son vrai visage. 

Au lieu de répondre depuis qu'il est accablé par des documents authentiques et maintenant par le Directeur national des Domaines, il cherche à allumer un contre-feu. Personne ne croit à son histoire. Il n'a qu'à arrêter ces enfantillages, la recherche coûte que coûte du buzz". 

Depuis des mois, les opposants et autres membres de la Société civile prennent la parole en public, pour étriller le Président de la République et son Septennat. Cependant, force est de constater qu’à part Mahamad Dionne, Aly Ngouille Ndiaye et Ismaïla Madior Fall, seuls quasiment trois autres ministres acceptent de sortir de leur sommeil, pour se muer en fervents défenseurs de Macky Sall.