Caravane électorale orange à Kaolack Idrissa Seck, prêt à relever « les défis des paysans »

Idrissa Seck - candidat à la présidentielle
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ainsi, pour le natif de la cité du Rail, la dernière tournée effectuée dans la région de Kaolack durant la période précédant la campagne électorale l’a surtout renseigné et édifié sur les défis majeurs sur lesquels les producteurs du Saloum continuent encore d’insister mais, vainement.
 
Ces besoins tels qu’énumérés par le leader de la coalition «Idy2019» tournent exclusivement autour de la commercialisation des produits agricoles. Malgré les nombreux efforts souvent consentis pour disposer d’un rendement qualitatif et quantitatif, les paysans selon le candidat Idrissa Seck, peinent à écouler leurs productions. Aujourd’hui, poursuit-il «les producteurs du Saloum ont surtout besoin qu’on leur achète leurs productions et non qu’on leur fasse parvenir des bons qui finissent parfois à ne pas être payés à ses détenteurs» a précisé Idrissa Seck devant son assistance.
 
Pour lui, le premier point du programme alternatif qu’il propose consacre une garantie dans le système de commercialisation. Une disposition prise pour abriter les paysans sénégalais de la mévente de leurs produits et offrir à chacun d’entre eux le privilège de produire et vendre en toute quiétude. Aussi, pour le leader de Rewmi, il s’agit de procurer à ces producteurs un matériel agricole suffisant et de qualité, mais également des semences en abondance comme la coalition «Idy 2019».
 
Certes, des mesures pour relancer le secteur, mais qui constituent en même temps les fondamentaux de la Politique qu’il accorde à l’Agriculture. Tout ceci est déjà ficelé dans un document pour lequel, il propose d’entrer dans les détails au  tout long de cette campagne présidentielle. Puisque l’Agriculture et le transport vont de pair et que nul ne peut aller sans l’autre, le candidat Idrissa Seck, s’est prononcé sur le secteur du transport.
 
Pour lui «le transport ne se limite pas sur la réalisation d’infrastructures routières. Ce secteur revêt encore d’autres compartiments essentiels à son bon déroulement. Les tracasseries routières, les difficultés au sein des gares et autres impairs constatés dans la circulation pourraient connaître un terme le soir du 24 Février». En tout cas c’est ce que le candidat de la coalition «Idy2019» dit souhaiter au terme de son adresse.

 

SOURCE: https://www.sudonline.sn/idy-pret-a-relever-les-defis-des-paysans_a_42807.html