Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Ven, Mar
306 Nouveaux Articles

Dialoguer pourquoi, en quoi, avec qui, dans l’intérêt de qui et en vue de quoi ?

L’appel au dialogue du président de la République, après la proclamation des résultats définitifs, signifie-t-il qu’il veut un Sénégal où, il n’existe pas d’opposition ? Si c’est tel le cas, alors, c’est simplement, surréaliste de sa part de penser à un tel scénario qui n’existe nulle part au monde. Il ne faut pas rêver ni être utopique M. le président, nous avons perdu trop de temps dans le passé avec des appels, au contenu imprécis, qui n’en étaient pas réellement, et ainsi avaient fini par n’accoucher rien du tout ce, depuis 19 ans.

Légitimité versus légalité : les entraves d’un changement de paradigme au Sénégal

Légitimité versus légalité : les entraves d’un changement de paradigme au Sénégal

Pour la première fois dans l’histoire politique du Sénégal nous assistons à des contestations électorales sans recours auprès de l’autorité compétente. S’agirait –il juste de stratégies politiques de la part de l’opposition ou plutôt une façon de remettre en cause la légitimité du Président de la république nouvellement élu ?

Wade, la consigne implicite pour Idrissa Seck ?

C’est connu, avec Abdoulaye Wade, les messages sont souvent codés. Sa déclaration d’hier ne déroge pas à la règle. Sinon comment comprendre son appel au boycott, soutenant que lui-même ne votera pas dimanche prochain, et son invite, dans le même temps, à voter pour Idrissa Seck, Ousmane Sonko ou Issa Sall, excluant de facto Macky Sall et Madické Niang ?

Sénégal : qui a intérêt à perturber la Présidentielle du 24 février ?

Au Sénégal, la campagne pour la Présidentielle du 24 février a été émaillée de violences qui ont fait au moins deux morts. Cette situation a entraîné un levier de bouclier avec des appels au calme et à la sérénité. Selon toute vraisemblance, certains cherchent à perturber le scrutin. Mais qui ?

Voici les supposées raisons de l’arrestation du Colonel Abdourahim Kébé à Saint-Louis

L'arrestation du Colonel Abdourahim Kébé à Saint-Louis a très rapidement fait le tour de la toile.  Secrétaire national chargé de la Défense du parti Rewmi et proche de Idrissa Seck, l'arrestation de cet ancien attaché à la Défense auprès de l'ambassade du Sénégal à Washington semble trouver explications.

Afrique : la blockchain peut-elle prévenir les braquages électoraux?

En  Afrique les élections se passent rarement sans craintes de violences et sans tricheries. Les nouvelles technologies ne pourraient-elles pas aider à crédibiliser les scrutins et redonner confiance aux électeurs africains ?

Pourquoi un carton rouge du gouvernement italien contre la France à propos de l'Afrique?

Depuis la création du FCFA (Franc des colonies Françaises d’Afrique), nom donné par le gouvernement Française depuis sa création jusqu’aujourd’hui. Malgré les indépendances qui se sont suivies, la gestion de ces pays est toujours maintenue comme à l’époque coloniale. Presque tous les pays occidentaux respectaient cette empreinte coloniale des gouvernements Français qui se succèdent. Pourquoi des voix discordantes se manifestent aujourd’hui et pas quelques années plus tôt? La France est elle un pays rentier des pays Africains utilisant le FCFA ?

Bacar Dia à Macky Sall : "Il n’y a pas de honte à perdre une élection au deuxième tour"

Sur le plateau de Walf.Tv, l’ancien ministre du régime d’Abdoulaye Wade, Bacar Dia demande au président sortant Macky Sall, de respecter la volonté populaire car dit-il, "il n’y a pas de honte de perdre une élection au deuxième tour". 

94 milliards du titre foncier 1451/R : Que fera la commission d'enquête parlementaire ?

Ce Vendredi 15 février, il a été installé une commission d'enquête parlementaire pour tirer au clair la question des 94 milliards du titre foncier 1451/R. Une affaire soulevée par le député Ousmane Sonko qui accuse le Directeur des Domaines, Mamour Diallo d'avoir détourné l'argent public.

Financement de Sonko : L’ambassade de Russie dément formellement Sory Kaba

L'ambassade de la Russie au Sénégal dément formellement Sory Kaba. Le directeur général des Sénégalais de l'extérieur déclarait que ce sont des lobbys russes qui financent la campagne de Ousmane Sonko. Des propos qui n'ont pas du tout plu aux diplomates Russes.