17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

D’emblée je voudrai préciser que je suis apolitique même si quotidiennement je côtoie des hommes et des femmes politiques dont je salue l’engagement au nom du peuple et pour le peuple.

C’est en tant que simple citoyen que j’écoute  les discours à la nation du chef de l’Etat en place et  les rections des acteurs  politiques et les membres actifs de la société civile. Cette année, ce 3 Avril 2018, le stand up de M. Bougane Gueye Dany à Diana Malary m’a beaucoup marqué. Comme vous pouvez le deviner je suis de Diana Malary. Désormais, nous sommes immagologiquement liés.

Apres avoir écouté son discours, je me suis posé une question légitime qui coule de source. Pourquoi  a-t-il choisi de faire son stand up devant le panneau nominatif de Diana Malary ?

(Par Amadou DIOUF an-news.com) –

D’aucuns avaient rué dans les brancards pour crier au scandale à propos du marché des lampadaires solaires confié à Fonroche – Environnement urbain. Les plus audacieux avaient lié l’octroi de ce marché à la visite au Sénégal d’Emmanuel Macron qui aurait pesé de tout son poids pour faire tomber le contrat dans l’escarcelle de l’entreprise française. ANN est en mesure de vous dire, après enquête, que tout cela n’est que pure vue de l’esprit. Mais on ne peut s’empêcher de s’étonner du silence du Directeur général de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER) face à cette entreprise de désinformation alors qu’il gardait par devers lui, les informations que nous dévoilons ici.

La commission d’enquête travaille. Elle déblaye un monticule d’énigmes autour de l’épave et cherche des réponses au geyser de questions que couvrent la boue et les palétuviers du cirque aquatique qui baigne le village de Missirah. Evidemment, un faisceau de questions, parmi d’autres, ciblent l’hélicoptère abîmé et concernent l’équipage décimé par l’accident. Sans préjuger des conclusions provisoires et des résultats définitifs des investigations en cours, un observateur averti peut – dans les limites de ce qu’il sait – se faire l’avocat de l’appareil détruit et de l’équipage défunt.

CGLU Afrique célèbre la Journée Internationale des Femmes 2018

RABAT, Maroc, 8 mars 2018/ -- Il y a des problèmes pour lesquels nous devrions tous avoir honte. Imaginez que votre mère, votre sœur ou votre fille soit harcelée par quelqu'un au lieu de travail ou à l'école, dans un espace public, dans les transports en commun ou simplement dans la rue. Malheureusement, cela se produit très fréquemment sur notre continent avec des statistiques horrifiques de femmes qui perdent la vie après avoir été battues par leurs époux; des femmes sont grièvement blessées suite à une dispute avec leurs parents ou leurs proches; sans oublier les nombreuses femmes migrantes qui subissent toutes sortes d'humiliations, y compris le viol, la traite humaine  et autres traitements indignes. Le thème des Nations Unies pour la célébration de l’édition 2018 de la Journée internationale des femmes est : « L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes. »  

Il se pourrait bien que je me trompe peut-être. Mais, en tout cas, comme on le dit, si souvent, et qui est vrai : tout excès est nuisible. Par voie de conséquence, tout ce qui est excessif perd aussi sa valeur intrinsèque, voire son originalité. Ce que l’on appelle en wolof : « lu laaté laamb té lu ëp turu »  ou autrement dit : la surabondance d’un produit déprécie sa valeur réelle. C’est exactement, en ce moment, le cas des partis politiques, dans notre pays. Ils sont, incontestablement, pléthoriques. Et, ayant, presque tous, fait le plein de leur capacité, ils n’arrivent plus à recruter des militants. Bien au contraire, certains se désagrègent et deviennent même, quasiment, des coquilles vides ou quantité négligeable.

Même si le Professeur El Hadji Songudé Diouf a réitéré ses propos tenus dans l’émission Jakarlo vendredi dernier, dans la Section des infractions commises par tous les moyens de diffusion publique, le code pénal sénégalais reste catégorique quant à la répression de l’apologie du viol avec des moyens de diffusion publique: la radiodiffusion, la télévision. Leral.net vous propose des morceaux choisis

Lors de la conférence de presse qu’il conjointement animée ce jeudi au niveau du chapiteau du palais de la République, le président turc a rappelé que les relations qui unissent son pays au continent africain remontent au 10e siècle. Pendant tout ce temps, se réjouit M. Erdogan, « Il n’y a pas d’exemples tels que l’île de Ngor (un lapsus calami pour dire Gorée).

La chute de Mouammar Kadhafi est une saga où s’entrechoquent d’obscurs intérêts politiques, économiques et diplomatiques dans une « République des mallettes », qui emprunte à la mafia sicilienne ses codes.

A cet égard, les sous-entendus et non-dits de Ziad Takieddine, réputé proche de la famille Kadhafi, qui avertit les Sénégalais quant à d’éventuelles attaques terroristes en cas d’élection de Karim Wade, donnent froid dans le dos.

Pour mémoire, Kadhafi, puissamment armé par la Russie et blacklisté élément de l’Axe du Mal théorisé par George Bush, était le parrain de groupes subversifs, ayant repris service entre le Mali et l’Algérie. Bandes dangereuses qui peuvent être tentées aujourd’hui de renvoyer l’ascenseur.

Les femmes déficientes mentales font souvent l’objet d’abus sexuels de la part de certains hommes véreux. Au Sénégal, les malades mentales errantes sont victimes de viols ou de toutes sortes de violences. Certaines d’entre elles sont même engrossées. En ce 8 mars, célébrant la journée internationale de la femme, Sud Quotidien s’est intéressée aux calvaires de  cette couche vulnérable et oubliée parce que n’étant protégée par «aucun texte», donc «sans droit». Elles errent dans les rues jour et nuit sans aucune protection. La triste réalité, c’est que la société passe sous silence ce phénomène au moment où des gens sans vergogne profitent de l’état de déficience mentale de ces femmes, sans défense, pour satisfaire leur sale besogne.

Le Sénégal s’étend sur une superficie de 196712 km2. En 2018, sa population est estimée à 15726037 habitants dont 7896040 femmes et 7829997 d’hommes. L’espérance de vie à la naissance est de 61,7 ans.
De 1960 à 2000, le Parti socialiste a été au pouvoir soit quatre décennies. L’ajustement structurel, la dévaluation survenue en 1994 et l’usure du pouvoir ont balayé le Parti socialiste du pouvoir dans un contexte de forte demande sociale.
L’alternance intervenue en 2000, a été attribuée par certains analystes d’évènements politiques et par une frange des hommes politiques notamment du Parti démocratique sénégalais( PDS) à la jeunesse qui a exprimé à travers son vote sa volonté de changement de régime du Parti socialiste (PS) qui était à bout de souffle après quarante ans de règne.