Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Jeu, Mar
306 Nouveaux Articles

La Corée du Nord, est-elle une réelle menace pour la paix et la sécurité mondiale?

Par  Dr Mehenou Amouzou

            Selon Orwell, la guerre continue toujours de faire vivre et entretenir un empire. La guerre est le seul moyen de contrôler les masses pauvres et ignorantes. En prenant l'initiative de s'éduquer, les masses risqueraient de renverser les élites. La guerre est la seule arme de l'empire qui protège l'élite.

Le Congrès des Francs-maçons prévu à Dakar est annulé ». Cette phrase, ils ont été nombreux les sites d’informations à l’avoir relayée. Pour cette presse, c’est le Directeur du King Fahd Palace, Pierre Mbow, qui a pris cette décision courageuse et a ainsi enlevé une énorme épine du pied du régime de Macky Sall.

 L’exécution, samedi dernier 6 janvier, de 13 jeunes dans la forêt de Bayotte (7 km au Sud de Ziguinchor) par une quinzaine d’hommes en arme, avec en cause une opération de coupe de bois, remet du sable dans la machine du processus de paix en Casamance. Même si le mystère persiste toujours sur l’identité de leurs bourreaux, il reste clair que le nœud gordien de ce massacre reste la lancinante question de l’exploitation du bois vert. Dans la région de Sédhiou, tout comme dans toutes les collectivités locales sur la bande frontalière avec la Gambie, le mal est profond. Les complicités ont fini d’infecter élus, chefs de villages, agents forestiers (…) sous l’emprise des multinationales basées en Gambie.

 Le changement de la composition du tribunal chargé de juger Khalifa Sall et ses co-prévenus n’est pas passé inaperçu. Le banc du ministère public est occupé par le Procureur de la République, Bassirou Guèye en personne, en lieu et place de son substitut Aly Siré Ndiaye qui avait siège à l’audience du 14 décembre.

Du côté du siège, le juge Malick Lamotte a présidé la séance. Magatte Diop qui avait présidé la première audience devient assesseur, comme il l’a été au procès de Karim Wade. Les autres assesseurs ont aussi cédé leurs places. Ce changement est loin d’être un fait de hasard.

Il y a une semaine, précisément le samedi 6 janvier 2018, un groupe de plus d'une vingtaine de coupeurs de bois a été surpris par des éléments supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), dans la forêt de Bayotte Est, en Casamance.

Officiellement, quatorze (14) morts et sept (7) blessés ont ainsi été constatés par la gendarmerie (on parle d'un quinzième corps qui a été découvert sur les lieux du crime). Trois (3) personnes réussiront à s'échapper.

Dès l'annonce de ce drame, la Légion Sud de la gendarmerie a dépêché des éléments dans la zone de l'incident, en même temps que les sapeurs-pompiers. Une enquête est immédiatement ouverte pour comprendre ce qui s'est passé.

On en sait davantage sur la tuerie dans la forêt de Boffa Bayottes. Les 13 coupeurs de bois tués par des hommes armés. Selon la Rfm qui a contacté des personnes bien au fait de la situation, révèlent que la tragédie qui vient de se passer, n’était pas si imprévisible qu’on peut le croire.

Tout serait lié à un vaste système d’exploitation commercial du bois de teck de la forêt classée des Bayottes. Ce trafic de bois a conduit depuis quelques semaines, à la mise sur pied de comités villageois de surveillants pour chaque localité et un comité inter – villageois regroupant les villages directement concernés. 

Le Bureau politique du PS a exclu du parti 65 personnes. Une liste dans laquelle on retrouve des personnes connues telles que Khalifa Sall, secrétaire national à la vie politique, Sg du département de Dakar, Barthélémy Dias secrétaire national adjoint à la vie politique , Aïssata Tall Sall, Sg Union régionale de Saint-Louis, Idrissa Diallo maire de Dalifort, Bamba Fall, Sg coordination de la Médina, Palla Samb, Sg coordination Fann Point-E, Aminata Diallo, Présidente des femmes de Grand Yoff.

Serigne Mountakha Mbacké, le nouveau khalife des mourides, a succédé Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, rappelé à Dieu, ce mardi. Qui est le nouveau guide de Touba ? Réponse.

Fils de Serigne Mouhamadou Bassirou Mbacké ibn Khadim Rassoul, dont il assure à présent le califat, il se distingue très rapidement par son visage jovial traversé par une barbe blanche linéaire. Il est décrit comme un père d’une approche facile, ouvert et disponible. Très respectueux des Ndiguels, il ne sort que pour leur exécution ou alors rendre visite à son vénéré père, Serigne Saliou Mbacké dont il jouissait de la confiance. 

Clédor Sène, dans un entretien accordé à Dakaractu ce jeudi, a déclaré que l’Etat du Sénégal a vendu le pourcentage de 10 % qui lui revient de droit dans le capital de la société d’exploitation de l’or de Sabadola.

La Direction des Mines et de la Géologie (DMG), à travers une note reçue par la rédaction ce samedi, précise que l’Etat du Sénégal détient jusque-là sa part relative aux 10% des actions non diluables au capital social de la société d’exploitation de l’or de Sabadola »

Le profil de certains mis en cause est intriguant. Pour ne pas dire que parfois, il n'y a qu’un pas à franchir entre le bien et le mal. La preuve par Oumar Yaffa, extradé de la Mauritanie en même temps que les membres de la cellule de Mohamed Ndiaye dit Abu Youssouf. Avant de basculer dans le camp du mal, Oumar Yaffa était professeur en Science et Vie de la terre (SVT). Abdou Aziz Diallo qui avait rallié Boko était étudiant à licence de Géographie à l’UCAD, Abdou Diallo dit Abu Diendal, élève au Collège de Rosso, Ibrahima Diallo élève coranique, Alioune Badara Sall dit Imam Ali ingénieur en génie civil...