17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus le lieu de plaintes des hommes politiques sénégalais. Que ce soit twitter, facebook, Instagram entre autres, ils ne perdent pas l’occasion pour lancer leur message. Le porte-parole du PDS, Babacar Gaye en fait de même pour sa page facebook.

25 cartons de munitions de guerre en provenance de Dakar interceptés à Diboli, poste frontalier malien suivi de l'interpellation d'un officier de police sénégalais aux fins d'interrogation par la Gendarmerie de Kayes, tel a été le titre le plus partagé par la presse ouest africaine. 
Mais que s'est il vraiment passé pour qu'une institution comme la police sénégalaise daigne délaisser tous les circuits officiels (avion militaire, cortège sécurisé, convoi militaire, etc....) pour embarquer des munitions de guerre dans un car de transport public ? 

La présence de plus en plus marquée de la Sénélec dans le secteur de l’énergie solaire ne fait pas que des heureux. A l'intérieur comme à l'extérieur. 
Le Sénégal va vers le règlement définitif et durable de la question énergétique ; elle doit reposer sur un solaire qui a mieux mobilisé ces derniers temps que le fossile. Même si le nouveau paradigme officiel se noie dans le traditionnel, le souci de l’environnement devrait l’emporter pour le règlement définitif et durable de la question énergétique. 

Il est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche et il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas en ce sens qu’il s'exprime franchement sans détour et sans ménagement.  Fou Malade qui n’est ni fou encore moins malade, est un esprit bien pensant, avide d'une démocratie sénégalaise forte et d'un Etat de droit bien en place; tout le contraire du tableau qu'il a dressé concernant la gestion du régime de la deuxième alternance. 

Karim Wade se fait de plus en plus discret. A en croire La Tribune, si Me Wade est devenu subitement aphone, c’est parce que cela lui a été imposé. Le journal avance que Karim a été enjoint de diminuer ses appels et de se faire plus discret. Et ce rappel ne concerne pas seulement la limitation de ses appels. Nos confrères rapportent que l’ancien ministre ne foulera pas le sol sénégalais avant les Législatives de 2017. 

Le bras de fer engagé par l’ancienne patronne de l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) n’est pas prêt de s’arrêter. Mme Nafi Ngom Keïta a profité de la passation de service pour se justifier. Son combat, elle dit le mener contre la décision «illégale» du Président Macky Sall à son encontre.

1° Nous avons tous noté que Sonko a menti au sujet des impôts impayés de l'Assemblée Nationale. Sonko a voulu créer le buzz avec un secret de polichinelle, Devoir de l'argent à l’administration fiscale ou avoir des retards de paiement de ses impôts est on ne peut plus banal. Mais Sonko a menti sciemment pour la simple promotion de son parti politique en parlant de dizaines de milliards, sans en apporter la moindre preuve. 

La Senelec s’est expliquée sur le black-out d’hier et d’aujourd’hui pour dégager toute responsabilité. Makhtar Cissé, directeur général de la société nationale de l’électricité du Sénégal (Senelec), a déclaré que tous les pays qui puisent leur électricité au barrage de Manantali sont susceptibles d’être dans la même situation que le Sénégal. Il s’agit des pays de la sous-région comme la Mauritanie et le Mali. 

D’entrée de jeu, le Dg de la Senelec: «Je suppose que la Mauritanie et le Mali doivent être victimes des mêmes désagréments que nous». 

Quel courage ! Sans langue de bois, aucune ! Le ministre des Sports, Matar a été très franc dans son discours face aux «Lionnes» de basketball actuellement en regroupement pour préparer les Jeux Olympiques prévus du 5 au 21 août prochain à Rio De Janeiro. 
Les yeux dans les yeux, le patron du Sport sénégalais a indiqué que nos basketteuses vont se frotter à ce qui se fait de meilleur dans le monde et qu’il n’a aucune prétention de demander à Aya Traoré et sa bande une quelconque médaille parce que cela relèverait à accomplir les douze travaux d’Hercule. Une chimère. Un leurre. Les JO ne sont pas les championnats d’Afrique de basketball où les «Lionnes» ont fini par s’abonner.