Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Lun, Déc
132 Nouveaux Articles

Gouvernance démocratique du Sénégal enterrée au Cos Petrogaz

QUESTION DU JOUR º
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les enjeux sur les blocs de Saint-Louis et Cayar étaient bien connus. Des estimations de ressources de 5 tcf existaient et les spécialistes échangeaient entre eux. C’est en toute connaissance de cause que Macky Sall a donné ce bloc à Franck Timis, employeur de son frère, Aliou, sachant pertinemment qu’il n’a pas les capacités techniques, financières et l’expérience avérée pour mener les travaux de recherche.

 

Dans sa Questekki 172 du mardi 12 novembre 2019, le leader du Mouvement Tekki, précise que l’objectif visé devient clair avec le temps. C’est l’émirat gazier qui exige de mettre entre parenthèses la démocratie sénégalaise. S’agissant des Locales, le pouvoir de Macky Sall a toujours soutenu qu’il a le meilleur code électoral et le processus électoral le plus transparent, renforcé par un parrainage soutenu par la société civile. Pourquoi accepte-t-il soudain de discuter d’un audit du processus électoral ? Ce qu’il a toujours refusé depuis 2016.

Quant à l’opposition « dialogueuse », elle prétend que sans audit du processus, il faut arrêter de faire des élections au Sénégal. Pourtant, relève-t-il, il a fallu beaucoup de persévérance pour qu’elle daigne s’intéresser au livre blanc sur la présidentielle de 2019. Elle a soutenu publiquement que Macky Sall, avec ce fichier et ce processus, devait aller au second tour et qu’il a perdu à Touba, Thiès, Dakar et Ziguinchor.

Avec ce fichier et ce processus, une liste unique aux Locales gagne les grandes villes. C’est évident, tout le monde le sait. Au pire, on peut revenir au fichier de 2016. Sa position est donc, incohérente. Tout ce qui est vrai est cohérent.

Alors, pourquoi un accord pour assassiner la démocratie sénégalaise ? Makhtar Cissé qui sait ce que veut dire sucer le sang, a donné la réponse : venez au Cos Petrogaz, une idée d’Idrissa Seck pour discuter du partage de la rente entre prédateurs.

 

source: https://www.leral.net/Ressources-naturelles-La-Gouvernance-democratique-du-Senegal-enterree-au-Cos-Petrogaz_a262803.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?