19
Jeu, Avr
137 Nouveaux Articles

Depuis son meeting monstre du 19 décembre dernier à Kolda, le président national de Bamtaaré Fouladou (Développement du Fouladou) semble décider à maintenir la cadence pour la réélection de Macky Sall au premier tour de la prochaine présidentielle. Après Kolda, le guide religieux et Khalife de Saré Mamadi a fait cap sur Goudomp où 40 imams et des responsables de l’opposition se sont résolus à l’accompagner aux côtés de Macky Sall. 

C’est un record qui doit figurer dans le livre Guinness ! Car de mémoire de Goudompois, jamais une telle situation ne s’est posée. Tout un département qui affiche zéro admis à un examen. Figurez-vous en effet que sur les 35 écoles primaires que compte le département de Goudomp, aucun élève n’a décroché cette année le Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee). 

bande-armée

Abdoulaye Baldé producteur d’anacarde a été admis à l’hôpital régional de Kolda hier vendredi, victime d’un coup de feu tiré par les bandes armées non identifiées. Les bandits qui ont fait irruption dans le champ d’anacardes du paysan à Saré Lawo, communauté rurale de Niagha, ont tiré sur lui à balles réelles. Mais il y a plus de peur que de mal, à en croire les sources hospitalières. Tout porte à croire que la psychose s’installe dans cette bande frontalière avec la campagne de commercialisation de l’anacarde en pleine expansion.

Depuis le vendredi 17 janvier, une crise de succession couve à la grande mosquée de Goudomp. Ce n’est que le vendredi suivant, que le feu a été mis aux poudres. Les deux camps adverses, vu l’électricité qu’il y avait en l’air, se sont vus refuser l’accès par arrêté préfectoral. Chacun des deux adjoints au feu Imam ratib, Arfang Sadio Mané, voulait dirigeait la prière. Pour éviter que le pire ne se produise, le préfet a quadrillé les lieux par les services de sécurité.