20
Mar, Nov
27 Nouveaux Articles

Les agents du Bureau des douanes de Kidira ont effectué une saisie de cinq mille cinq cent quatre vingt grammes (5.58 kg)  de méthamphétamine (drogue synthétique sous forme de comprimés ou en poudre) le jeudi 13 août 2015, stupéfiant confirmé par analyse de laboratoire.  

La saisie est opérée à bord d’un bus de transport en commun provenant du Mali. 

Une personne de nationalité étrangère, destinataire de cette drogue de synthèse  est actuellement gardée àvue et sera mise entre les mains de la Justice. 

Toujours dans cette région, les agents de la Brigade mobile des douanes de Koumpentoum ont réalisé  une saisie de cinq cent (500 kg) de cannabis sur des inconnus fugitifs le samedi  15 août 2015 à bord d’uncamion citerne en provenance du Mali ayant aussi fait l’objet de saisie. 

Ça sent le roussi à Koum­pentoum. Les populations du Niani, pas contentes de leurs autorités locales, déplorent en effet la manière dont les affaires locales sont gérées.

Elles fustigent aussi «l’attitude dictatoriale» du préfet qui «manque de considération à tout le monde dans cette zone y compris les notables». Aussi, «la complicité du médecin chef du district avec le maire au détriment des populations et de la santé»  a-t-elle été décriée au cours d’une marche tenue hier dans les artères de Koumpentoum. 

La ville de Koumpentoum a reçu un hôte de marque en la personne de Modou Kharagne lô. C’est aux environs de 17 heures que le chef de file de l’écurie Rock Energie est arrivé dans la capitale du Niani et s’est tout naturellement offert un bain de foule.

Cette visite d’un des plus célèbres des lutteurs entre dans le cadre des activités du FOSCO du collège de la commune de Koumpentoum et le lutteur des parcelles assainies en est l’invité d’honneur.

Ce dimanche 06 Avril comme tous les dimanches, ils avaient été des centaines à quitter Payar (55 km au Nord) pour se rendre au marché hebdomadaire de Kouthiaba. Des éleveurs, des restauratrices et autres “bana-bana“, s’étaient levés ce matin, comme d’habitude pour faire ce qu’ils savent faire de mieux vendre ou acheter pour certains. Le véhicule de transport en commun de type L200 communément appelé “yata-yata“  avait quitté Payar aux environs de 07 heures, mais en pleine route il décida de doubler  un autre véhicule, lui aussi en provenance de Payar. 

Après les locales, l’heure est au bilan. Certes des Maires partent et d’autres arrivent par la volonté du peuple seul juge. Parmi les enseignements de ces élections il faut relever le nombre élevé de bulletins nuls (1151) et de bulletins blancs (18813) à Touba, mais aussi le faible taux de participation qui n’a pas atteint la barre des 50%. Ce taux  est environ de 40% seulement au niveau national. Et c’est un réel problème de légitimité et celui d’éthique des élus qui se pose avec un si faible taux. Mais pas pour tous.

Le parti présidentiel est dans la tourmente dans le département de Koumpentoum. C’est le moins que l’on puisse dire après la sortie de M. Abdou Khadre Dione, Principal de collège de son Etat, et par ailleurs coordonnateur départemental du réseau des enseignants de l’Apr, membre actif des cadres du même parti dans le département.
En effet, ce dernier s’insurge contre le mandataire du parti, l’honorable député Omar Sy, qu’il accuse de « se servir du parti au lieu de le servir ». Selon lui, le mandataire du parti a simplement fait du copinage, en investissant sur les listes ses amis et mis à l’écart d’éminents intellectuels, membres du parti. 

KOUPENTOUM - Un adjoint et deux auxiliaires gendarmes mouillent le commandant de brigade à la barre, dans une affaire de torture

iGFM (Dakar) La gendarmerie de Koupentoum sous les feux de la rampe judiciaire. Le commandant de la brigade locale, devant la cour d'appel de Kaolack hier, a été cité dans une affaire de torture, par deux de ses subalternes. Il serait l'auteur d'actes de torture exercés sur un présumé voleur de bétail. Le malheureux gendarme rejette les accusations portées sur sa personne. Devant les magistrats, il a soutenu n'avoir jamais torturé encore moins avoir été au courant que le présumé voleur de bétail avait subi des supplices. "Je n'ai jamais levé la main sur lui a fortiori l'avoir torturé d'une façon ou d'une autre", a-t-il lancé. 

 

Les agents de la Douane de Koumpentoum viennent encore de démontrer toute leur professionnalisme et leurs savoir-faire en matière de surveillance et de contrôle. En effet, ils viennent de mettre la main sur 40 plaquettes de “Yamba“ d’un poids total de 80 Kg, sur le camion AH-0328-MD/ AH-0458-MD immatriculé au Mali en mouvement vers Dakar. C’est hier aux environs de 16 heures le véhicule apparemment vide de tout chargement, s’est arrêté au poste de contrôle, pour la fouille d’usage. Mais, même “vide“, les soldats de l’économie ne laissent rien au hasard, fort de leur expérience. Et ils eurent raison en mettant la main sur du chanvre Indien savamment dissimulés dans le camion. Le chauffeur et son apprentie ont été arrêtés et déféré au parquet de Tamba ce jour même.
Nous y reviendrons

Pour lutter efficacement contre le palu, une pulvérisation des zones de développement du vecteur s’impose Parmi les stratégies de lutte anti-vectorielle éprouvée, l’Aspersion intra-domiciliaire (Aid) à effet rémanent sera déroulée, cette année, en complément aux autres interventions. Ce, dans des zones à forte endémicité palustre repérées à l’Est et au Sud du pays. Après 2012, 2013, les districts de Vélingara, Koumpentoum, Malem Hoddar et Koungheul vont, une nouvelle fois, abriter la campagne d’Aspersion intra domicilaire (Aid) à effet rémanent. En conférence de presse hier au Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips), le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), le Commandant Mady Bâ a indiqué que les opérations se dérouleront dans les districts de Vélingara et Koumpentoum au mois de mai et dans les districts de Koungheul et Malem Hodar au mois de juillet.