20
Mar, Nov
27 Nouveaux Articles


Petit village de pêche autrefois, N’gaparou se transforme peu à peu en site touristique. Ce petit coin tranquille, qui durant cette période de l’année se reconvertit  en cité balnéaire, a gardé son charme de village typique sénégalais.

 


Si vous cherchez un petit coin de paradis qui a su garder son charme non loin de Dakar (80 Km), le petit village de N’gaparou fera l’affaire. Situé entre Saly portudal et la Somone, respectivement à moins de 15 minutes en voiture, N’gaparou attire davantage les regards des touristes à la recherche d’un environnement reposant, calme et loin des agitations des grandes cités balnéaires

Un patrouilleur de la Marine nationale sénégalaise a arraisonné jeudi, dans la Zone de pêche protégée (ZPP) de Ngaparou, deux pirogues pour pêche en zone interdite, défaut de permis et défaut de gilet de sauvetage, annonce un communiqué du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime.

atelier lancement gowamer 2

L’OBS – Cofinancé par l’Union européenne et le Pnud à hauteur de 10,5 millions d’euros (plus de 6 milliards et demi FCfa), le projet Gowamer, Gouvernance, politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l’écorégion Wamer (Sénégal, Mauritanie, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée Conakry, Sierra Léone et Cap-Vert), étalé sur 4 ans, contribue à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières dudit espace géographique. 

 

Mamadou Mbengue, le maire de Ngaparou et son équipe municipale se sont impliqués dans la construction d’infrastructures et la dotation de matériel didactique aux établissements scolaires publiques. L’enveloppe 43 millions de francs Cfa, remise la semaine écoulée permet à chaque élève de disposer d’un trousseau composé de matériel géométrique, de cinq cahiers et d’un paquet de crayons de couleur.

 

Après   son soutien de 43 millions de FCfa  destinée  aux établissements publiques de sa commune, le maire de Ngaparou a profité de la cérémonie organisé e devant les autorités académiques de l’inspection de l’éducation et de la formation de Mbour, pour réitérer son engagement de participer au développement de l’éducation et de s’investir pour un climat apaisé dans une école amie des parents mais aussi des élèves. Mais aussi en rendant hommage aux enseignants, partenaires, étudiants et élèves de Ngaparou. A l’en croire, la mise en place du matériel scolaire pour les trois écoles de sa commune entre dans une perspective de gagner du temps  et en même temps de motiver les maîtres et les élèves en leur permettant de démarrer les enseignements le plus tôt possible.

Les faits se sont passés dans la nuit du 16 au 17 novembre 2014, à Ngaparou. Ces homosexuels étaient venus de tous les horizons : Diass, Touba, Dakar, et même Richard Toll, pour assister à l’anniversaire de leur copain… copine plutôt.

La limite d’âge des fêtards était en dessous de la trentaine. 

L’OBS- Âgé d’une soixantaine d’années, le ressortissant français, Alain Fontanelle n’est plus. Son corps sans vie a été nuitamment découvert hier à Ngaparou, non loin de la station balnéaire de Saly. Il portait sur la tête une profonde blessure béante visiblement causé par un objet contondant. Toutes choses qui attestent de la thèse d’un meurtre. La gendarmerie locale a ouvert une enquête.

Ressortissant français établi dans la station balnéaire de Saly depuis un bon moment, Alain Fontanelle a trépassé dans la nuit du 3 au 4 septembre denier. C’est aux environs de 3 heures du matin que son corps sans vie a été découvert dans la commune de Ngaparou, une commune jouxtant celle de Saly. Âgé d’une soixantaine d’années, Alain Fontanelle travaillait à Saly dans une structure spécialisée dans la commercialisation de vins et il faisait partie des responsables de cette boîte.