19
Lun, Nov
27 Nouveaux Articles

La cérémonie officielle de la 126ième édition du pèlerinage marial de Poponguine a vécu sous le sceau d’un appel à la paix dans la partie sud du Sénégal, la sous-région et dans le monde. Ce désir a été manifeste dans les propos de Son Eminence, le Cardinal Théodore Adrien Sarr, du ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo et du Secrétaire général de la Ligue des imams et oulémas du Sénégal.

 

Le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, à la fin de la messe, a pris la parole au cours de la cérémonie officielle pour apporter le salut du gouvernement et celui du président de la République, tout en s’associant à cette action de grâce dans une grande communion. Abdoulaye Daouda Diallo a assuré que Poponguine va bénéficier du  programme de modernisation des cités religieuses initié par gouvernement  du Sénégal. Il n’a pas manqué d’insister sur les événements marquants de la vie religieuse au cours du premier semestre de l’année. Il en cité entre autres, les journées chrétiennes tenues à Kaolack au mois de février à la même période,  jubilé sacerdotal du Cardinal Sarr et de l’Abbé Léon Diouf.

La jeunesse catholique  accompagnée de sympathisants musulmans, a rallié à pied  le Cap des biches pour Poponguine. Les marcheurs sont arrivés au sanctuaire marial dudit lieu dimanche soir vers 16 h où ils ont été accueillis par l’évêque de Thiès André Gueye.

 

Ils étaient plus de 10 000 jeunes à arpenter les différents artères du Cap des biches en longeant les villages environnants de Touba Dialaw, Yenne et autres pour arriver à Poponguine, au sanctuaire Marial pour les besoins du pèlerinage.  Sous le chaud soleil, les jeunes ont tenu à faire cette démonstration de foi.  

L'appétit des sociétés concernées se trouve aiguisée par la présence de milliers de fidèles catholiques qui ont investi cette commune rurale de la Petite-Côte sénégalaise pour les besoins du pèlerinage marial annuel.

Une guerre des couleurs arbitrée par l'ARTP et ses affiches, au grand bonheur de certains pèlerins qui profitent autant que faire se peut des offres disponibles.

Ils sont aidés en cela par de gros camions qui font le tour du village de Popenguine pour vanter les nombreux produits présentés par les opérateurs. Une stratégie de promotion à peu de frais, en attendant la fin de ce 126e pèlerinage marial.

De même, des jeunes filles et garçons, habillés aux couleurs desdits opérateurs, tentent de leur côté de convaincre des clients potentiels perdus dans la contemplation de catalogues d'offres proposés. 

Sexe et alcool, «nouveaux modes de piété» juvénile au pèlerinage marial de PopenguineNaguère rendez-vous de prières, de dévotions et de recueillements devant le sanctuaire marial, couronné par une messe dite le lundi de Pentecôte, surtout pour les jeunes qui marchent des centaines de kilomètres pour rejoindre le lieu, le pèlerinage annuel de Popenguine connaît aujourd’hui de nouveaux modes de piété de la jeunesse sénégalaise car, ce n’est pas celle catholique ou chrétienne seulement qui s’y rend maintenant. Ici, les chapelets sont souvent rangés, les bibles oubliées dans les sacs. Bienvenus drogue et sexe ! «Ces deux mots sont les nouveaux modes de piété des jeunes. C’est pourquoi, depuis un certain nombre d’années, l’Eglise les combat farouchement. Ce qui a amené à la destruction du village des marcheurs et l’interdiction des tentes individuelles et la baignade», explique l’Abbé Fernand.

Le Cardinal Théodore Adrien Sarr a appelé hier les acteurs politiques, les guides religieux et coutumiers à continuer à porter le Sénégal sur les voies du développement et de l’épanouissement humains dans la paix et la tolérance. L’archevêque de Dakar qui s’exprimait lors de la cérémonie officielle de la 126ème édition du pèlerinage marial a prié pour la paix en Casamance et dans le monde. 

« Le Dieu en qui nous croyons est un Dieu de paix, l’adorer en vérité, c’est savoir semer cette paix pour la laisser s’épanouir et fleurir au bénéfice de tout homme », a déclaré le Cardinal Théodore Adrien Sarr lors de la cérémonie officielle de la 126ème édition du pèlerinage marial de Popenguine. C’était en présence des principaux guides religieux chrétiens et musulmans du Sénégal et de la délégation du gouvernement qui a été conduite par le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.

POPENGUINE: Les teeshirts de la Vierge se vendent comme de petits pains


Les teeshirts portant l’effigie de la Vierge Marie se vendent comme de petits pains dans les allées commerciales de la cité religieuse de Popenguine. Tabliers comme ambulants se frottent les mains car tous les pèlerins, notamment ceux qui n’ont pas effectué la marche, veulent s’en procurer.

Correspondance particulière PAUL FAYE 

iGFM (Dakar) La célébration du pèlerinage est un événement religieux. Mais à coté de cet aspect, l’ambiance occupe une place importante dans les différentes activités des pèlerins. Un tour dans  la ville nous a permis d’en savoir plus. « Nous sommes entre amis. Comme vous le constatez, nous sommes en train de passer du beau temps ensemble. Le pèlerinage est religieux mais aussi une occasion de partager une table ensemble et discuter tout en prenant de la boisson alcoolique ou sucré », nous a confié Emmanuel.

SOURCE :http://www.gfm.sn/images-pelerinage-de-popenguine-la-boisson-a-lhonneur/

La victoire du chef de file de l'écurie de Mbour, tombeur dimanche du ''roi des arènes'' Balla Gaye 2, a été accueillie par une explosion de joie Popenguine, sur la Petite Côte sénégalaise, où les fidèles catholiques ont convergé par milliers pour les besoins du pèlerinage marial annuel.


Sitôt annoncée la victoire de Bombardier, des cris de joie sont partis des boutiques, et autres cybercafés. Un indicateur du bonheur de nombreux pèlerins, sans doute également soulagés par la performance de leur champion qui ne partait pas favori devant le ''roi des arènes''.

Si dans certaines contrées du Sénégal, le dialogue islamo-chrétien est précédé par le discours, à Popenguine il se manifeste par des actes concrets. 

Le nettoiement des lieux devant accueillir les pèlerins est une affaire des femmes. Et pourtant, la plupart d’entre elles sont des musulmanes.

A l’entrée de Popenguine, deux jeunes filles barrent la route à l’aide d’une corde empêchant les véhicules de passer. Un passage qui va être cédé que quand on laisse volontiers quelques pièces ou billets d’argent en guise de dédouanement. 

iGFM – (Dakar) L’occasion faisant le larron, le pèlerinage marial de Poponguine est aussi le moment pour demander à l’Etat central ses obligations vis-à-vis de ses administrés.

En effet, autorités municipales ont attiré l’attention des autorités étatiques sur leur commune. Selon elles, Poponguine mérite de la considération à l’image d’autres foyers religieux.

Cette commune est dépourvue d’hôpital, de routes  et de forages entre autres. Le régime libéral avait traçait la voie de sortie. Aujourd’hui Poponguine attend du régime de Macky Sall l’accélération des projets.