15
Mer, Aoû
16 Nouveaux Articles

Medina-gounass
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est la tristesse et le désarroi chez les ouvriers des chantiers en cours à Gounass (Guédiawaye) pour le projet de lutte contre les inondations en banlieue, supervisé par des Chinois, chargés de la construction des canaux de drainage des eaux de pluies. Ils ont en effet enregistré la mort du nommé Mbaye Diop, âgé de 52 ans, et deux autres blessés graves.

Mbaye Diop, qui était entre la vie et la mort depuis qu’une dalle de plusieurs tonnes s’est affaissée sur lui, a finalement succombé à ces blessures. Marié, père de 2 enfants et habitant du quartier Baye Laye, sis à Guédiawaye, Mbaye Diop était un ouvrier dans les chantiers avec un statut de journalier. 

drame

C’est la tristesse et le désarroi chez les ouvriers des chantiers en cours à Gounass (Guédiawaye) pour le projet de lutte contre les inondations en banlieue, supervisé par des Chinois, chargés de la construction des canaux de drainage des eaux de pluies. Ils ont en effet enregistré la mort du nommé Mbaye Diop, âgé de 52 ans, et deux autres blessés graves.

Mbaye Diop, qui était entre la vie et la mort depuis qu’une dalle de plusieurs tonnes s’est affaissée sur lui, a finalement succombé à ces blessures. Marié, père de 2 enfants et habitant du quartier Baye Laye, sis à Guédiawaye, Mbaye Diop était un ouvrier dans les chantiers avec un statut de journalier. 

Mardi 12 août, alors qu’il était dans les chantiers, il ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort. C’est vers 13 heures quand un grand trou venait d’être creusé par un engin motorisé de type Pokelin, que le sinistre s’est produit. Mbaye Diop, désigné pour superviser la pause de la dalle sur le trou était malheureusement au mauvais endroit. Il était au fond du trou quand la dalle s’est affaissée sur lui. Il avait sur le coup perdu sa jambe gauche et souffrait aussi de plusieurs contusions avant qu’il ne soit acheminé au centre de santé Roi Baudouin de Guédiawaye. De là, les médecins ont demandé son évacuation à l’hôpital de Pikine vu son état très critique. Interné dans cet hôpital, il bénéficie d’un traitement d’urgence, puis libéré le lendemain. Mais une fois chez lui, l’hémorragie continuait en plus de la douleur. C’est ainsi qu’il sera trans­porté de nouveau à l’hôpital le 15 août dernier par les membres de sa famille pour faire arrêter l’hémorragie. 
Finalement, le vieil homme qui ne pouvait plus supporter la douleur a succombé à ses blessures. Le corps sans vie est présentement à l’hôpital Aristide Le Dan­tec de Dakar, en attendant l’enterrement à Touba. Les parents de la victime nous renseignent qu’ils attendent les résultats de l’autopsie avant d’amener le corps à Touba. 
A noter que lorsque cet accident a eu lieu, la police et les sapeurs-pompiers n’ont pas été informés.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source :http://www.lequotidien.sn/index.php/societe/item/34178-banlieue-les-travaux-de-drainage-des-eaux-de-pluies-%C3%A0-gounass-font-une-victime--mbaye-diop-%C3%A9cras%C3%A9-par-une-dalle-de-plusieurs-tonnes

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir