Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Mar, Déc
16 Nouveaux Articles

Sedhiou- l’épicentre du trafic de bois se déplace vers Faoune et Wandifa les jeunes environnementalistes démantèlent une bande

Sédhiou
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le foyer de la coupe illicite de bois est-il en train de se déplacer de l’extrême nord de Sédhiou frontalier à la République de Gambie vers la zone de Faoune et de Madina Wandifa ? Les récentes saisies de bois poussent manifestement à le croire. Face à cette forte propension à vider les forêts de leurs substances, « les jeunes amis de la nature » de Faoune ont décidé de lancer la contre-offensive à leur trousse. Vendredi dernier 17 juillet, ils ont procédé à des interpellations et saisie de charrettes sous la clairvoyance de Séckou Bodiang, environnementaliste et principal du collège de la localité.

 

 Séckou Bodiang est le principal du collège d’enseignement moyen de Faoune par ailleurs pépiniériste, planteur professionnel et président du GIE Koubé de Faoune. Son amour manifeste pour la nature et l’environnement a guidé les pas des jeunes de Faoune, amis de la nature, à attirer son attention sur une opération de coupe illicite de bois sur la piste qui relie Faoune à Bissenti dans le département de Bounkiling.

Des guet-apens aux nuits blanches, Séckou Bodiang raconte le modus operandi qui a mis fin au règne de ces trafiquants de bois : « le comité de veille a travaillé pendant trois jours sans relâche. C’est ainsi que le vendredi 17 juillet dernier, à trois heures du matin, deux charretiers transportant des troncs de dimb ont été appréhendés par ces jeunes du village de Faoune. Une des charrettes qui était passée avant trois heures n’a pas pu être retrouvée. Mais les deux ont été maitrisées de même que les quatre jeunes qui les conduisaient en direction de Madina Wandifa pour les vendre ». Poursuivant son récit à notre sollicitation, il ajoute que « nous avons saisi le secteur des Eaux et forêts de Bounkiling et un agent a été dépêché sur les lieux pour cueillir le seul jeune arrêté car le reste du groupe des convoyeurs avait pu s’échapper avec les ânes en laissant les charrettes et les troncs d’arbre ».

Etabli à Faoune depuis 1984 et environnementaliste jusque dans la chair, Seckou Bodiang alerte sur les risques qui pèsent sur le climat : « à l’heure des changements climatiques, la protection et la préservation de l’environnement doivent s’inscrire dans les objectifs du développement durable et doivent être le défi de tous les jours pour chaque citoyen », relève-t-il avec force conviction. Séckou Bodiang est l’un des rares remparts qui s’érigent en bouclier contre le pillage du couvert végétal dans cette partie frontalière à la Gambie.

Plus que par le passé, il en appelle à la synergie des acteurs pour arrêter le bras destructeur des braconniers de la forêt : « nous restons fermement engagés et sollicitons la collaboration parfaite des amis de la nature afin que des solutions puissent être trouvées pour contrecarrer toute tentative de nuire à notre environnement ».

Se félicitant déjà d’une collaboration avec certains acteurs et services techniques, Séckou Bodiang de faire mention de ce qui suit : « c’est l’occasion pour nous de remercier l’Association des volontaires pour la protection de l’environnement (AVPE), à travers son président Imam Mamadou Seydou Diallo de Diallokounda, Green Sédhiou que dirige Youssoupha Ndiaye et les agents des Eaux et forêts de Bounkiling qui ont répondu avec promptitude à nos sollicitations ». Il signale dans le même temps que les espèces menacées dans la zone sont le Dimb, la caïcédrat, les linké, les vènes, etc.

 

source:https://www.sudonline.sn/les-jeunes-environnementalistes-demantelent-une-bande_a_48745.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?