Parcelles Assainies
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’enquête est allée très vite. Le présumé meurtrier de Issa Dia, trouvé scalpé dans sa cham­bre située à l’Unité 1 des Parcelles Assainies, a été arrêté 24h après les faits par la police de Golf-Sud. D’après les premiers éléments de l’enquête, il souffrirait de troubles psychiques.

La lumière commence à jaillir sur le meurtre du sexagénaire Issa Dia. Quelques heures après ce crapuleux crime, le présumé meurtrier a été arrêté samedi matin par les éléments de la police du commissariat de Golf-Sud qui n’a pas perdu du temps pour tenter de trouver les premiers éléments du mobile de cet acte. 

 Vivant dans la même maison que la victime, les policiers ont réussi à mettre fin à sa cavale quelques heures après. En attendant, plusieurs questions continuent de creuser le mystère de cet acte ignoble qui comporte la signature d’un crime mystique. Pour­quoi ? A Quelle fin ? L’enquête ouver­te et l’audition de présumé criminel permettront d’avoir un début à ces interrogations. 

Plus de vingt-quatre heures après le crime, un agent de la police revient sur le film de l’arrestation du présumé assassin. «Lorsque nous avons défoncé la porte, on a surpris le présumé meurtrier dans un pantalon tacheté de sang. Les indices que nous déte­nons renferment la conviction selon laquelle celui qui a tué Issa Dia ne pouvait que loger à l’intérieur de la maison où le crime a été perpétré. En franchissant la porte de sa chambre, il a foncé sur nous. Nous l’avons maî­trisé avant de le conduire au commissariat de Golf-Sud», note l’agent de police. Il estime que le présumé cou­pable ne semble pas jouir de toutes ses facultés mentales. «L’en­quête est en train de suivre son cours», s’est contenté de servir l’agent de police. «Les policiers sont venus le prendre hier (avant-hier, Ndlr) matin. Tout juste avant la prière de 14 heures. Il paraît qu’il fait partie de ceux qui ont attenté à la vie de Issa Dia. Le présumé meurtrier vit chez moi quatre mois à peine. Les policiers ne badinent pas», a informé hier le vieux Ibra­hima Diop qui a par­ta­gé la vie du sexagénaire.  
Fatima, d’origine marocaine et épou­se du propriétaire de la maison, y va avec un tantinet de précision. «Le meurtrier de Issa Dia a été arrêté hier (samedi). Il y a quelqu’un qui l’a dési­gné comme étant le meurtrier de Issa Dia. Les policiers ont suivi les traces. Ils ont trouvé une pierre tache­tée de sang devant la porte du présumé meurtrier. L’enquête est en train de suivre son cours. Mais on dit qu’il est à 100% trempé dans ce meur­tre. Je ne connais pas son nom, c’est mon mari qui lui a loué la chambre», renseigne-t-elle.  
Agé de 60 ans, Issa Dia a été retrouvé mort dans la nuit de jeudi à vendredi dans sa chambre perchée au 3e étage d’un vieillot immeuble situé à l’unité 1 des Parcelles Assainies jouxtant le Cem Ogo Diop. Plus effarant, en plus d’être scalpé, ses yeux ont été arrachés. Cela avait jeté l’émoi dans toute cette cité gagnée par la montée de l’insécurité. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SOURCE:http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/item/33703-meurtre-de-issa-dia-aux-parcelles-assainies--le-suspect-arr%C3%AAt%C3%A9