Quel courage ! Sans langue de bois, aucune ! Le ministre des Sports, Matar a été très franc dans son discours face aux «Lionnes» de basketball actuellement en regroupement pour préparer les Jeux Olympiques prévus du 5 au 21 août prochain à Rio De Janeiro. 
Les yeux dans les yeux, le patron du Sport sénégalais a indiqué que nos basketteuses vont se frotter à ce qui se fait de meilleur dans le monde et qu’il n’a aucune prétention de demander à Aya Traoré et sa bande une quelconque médaille parce que cela relèverait à accomplir les douze travaux d’Hercule. Une chimère. Un leurre. Les JO ne sont pas les championnats d’Afrique de basketball où les «Lionnes» ont fini par s’abonner.