Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
10
Mar, Déc
132 Nouveaux Articles

http://www.sudonline.sn/articles-images/talibe_.jpg

Louga
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le maître coranique Cheikhouna Gueye dit Khadim, accusé d’avoir enchainé des enfants talibés à Ndiagne, dans la région de Louga, a été placé sous mandat de dépôt. Il va, en prison, accompagné du soudeur métallique qui lui confectionnait les chaines et les parents des victimes.

personnes ont été placées sous mandat de dépôt hier, lundi 25 novembre, dans le cadre de l’affaire des talibés qui ont été enchainés par leur maître coranique à Ndiagne, dans l’arrondissement de Coki (région de Louga). Selon le site internet du Groupe Futurs médias, il s’agit du marabout, Cheikhouna Gueye dit Khadim, arrêté samedi dernier 23 novembre, du soudeur métallique qui avait fabriqué les chaines et quatre parents d’élèves. Ils sont poursuivis pour  «maltraitance d’enfants», rapporte la source.

Pour rappel, les talibés ont été enchainés, selon des informations, pour les empêcher de fuguer.  C’est à la suite d’une dénonciation d’une telle pratique que le Procureur près le Tribunal de grande instance (TGI) de Louga a saisi le commandant de la brigade de ladite ville pour une enquête.  Le maître coranique a été ainsi arrêté par les pandores. C’est à la suite que les parents des enfants et le soudeur métallique en charge de la fabrication des chaines ont été aussi mis aux arrêts.
 
Le Directeur de la promotion des droits de l’enfant, Niokhobaye Diouf, réagissant sur les ondes de Radio Sénégal internationale (RSI), a demandé une application de la loi. «Chaque fois qu’il y a un cas qui est révélé au système, c’est le préfet, d’abord, en tant que président de Comité départemental de poste de l’enfant, avec l’ensemble de ses collaborateurs, notamment les Services de l’action sociale, de l’AEMO, de la justice, qui s’occupe du cas. Plus tard, les informations sont relayées au niveau de la hiérarchie. Mais, nous suivons le dossier et nous pensons que force restera à la loi», a-t-il soutenu.
Des organisations de défense des droits de l’homme également souhaitent que des sanctions soient prises à l’encontre du maître coranique.

Sur sa page Facebook, le directeur exécutif d’Amnesty international section Sénégal, a mis en garde contre toute tentative de libération du maître coranique. «Il est inacceptable que des pressions, d’où qu’elles viennent, soient exercées sur la Gendarmerie ou sur le Procureur pour obtenir la libération de ce maître coranique, auteur de maltraitance sur des enfants qui lui sont confiés», a-t-il posté.

 

source: http://www.sudonline.sn/6-personnes-dont-le-marabout-sous-mandat-de-depot_a_45542.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?