Taxe municipale à Rufisque

Bisbille entre la mairie et la Sococim

 

Le maire de Rufisque, Daouda Niang, place la Sococim au premier rang des vecteurs plombant la bonne marche financière de l’institution municipale qu’il dirige. «La Sococim est l’entreprise qui pouvait permettre à Rufisque d’assumer son développement, mais malheureusement elle ne participe pas au développement de la ville», a fustigé le week-end passé l’édile de la vieille Cité qui espère «recouvrer 5 milliards» de la cimenterie avec «l’aboutissement de la revue du Code minier».

  C’est  l’ex-maire  de Rufisque  et  président  de l’Arc (Alliance  pour  la  République  et la  Citoyenneté), Badara Mamaya Sène,  qui a sifflé  le  coup d’envoi  de la  campagne au niveau de la mouvance présidentielle pour l’élection  des membres du Haut conseil des collectivités  territoriales, prévue  le 04 septembre prochain.  Réunis à la  permanence  du parti de l’ancien édile, sous  la présidence  du coordonnateur  départemental de l’Apr, le ministre Oumar Gueye, les  responsables  de la  coalition Bby ont  procédé  à la  présentation  de  leurs  candidats titulaires  et suppléants. 

Les promoteurs et terrassiers du Sénégal dénoncent leur non implication dans les activités du Conseil des ministres décentralisé prévu demain à Rufisque. Selon leur président Cheikh Ibrahima Diop, "il est inadmissible d’ignorer les problèmes fonciers auxquels le département de Rufisque est confronté et qui se sont accentués depuis que des pôles urbains y ont été érigés par le chef de l’état".

Pour les besoins de la grande dictée publique, 105 participants pour la plupart des élèves du primaire et du moyen des écoles de la ville de Rufisque se sont retrouvés mercredi au centre culturel Maurice Guèye. «Rufisque ne doit pas être en reste pour les festivités de la Francophonie», avance com­me justificatif Alexandre Lette, organisateur de l’événement, via le média participatif echos2rues.com dont il est l’administrateur.

Référendum du 20 mars : Les "Apéristes du département de Rufisque votent "OUI"
Le ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime Oumar Guèye, coordonnateur de l’APR à Rufisque, a présidé une assemblée générale qui a réuni les 12 communes du département. Un grand rassemblement des républicains locaux en prélude à la tenue du référendum prévu le 20 Mars prochain. Selon Oumar Guèye et ses camarades, la préoccupation majeure du département est le relèvement du taux de participation pour assurer une victoire écrasante en faveur du « OUI ». 

  La manifestation des agents déflatés à la ville  de Rufisque a failli tourner au drame. En effet, ils étaient  plus d’une  centaine d’agents dont  le contrat à durée  déterminée n’a pas été renouvelé à se retrouver devant le bâtiment  de la mairie  pour  réclamer leur  salaire. Mais leur  manifestation a très vite été réprimée par les éléments du commissariat  urbain de Rufisque faisant un blessé grave.  

C’est très  tôt que ces agents municipaux ont  pris d’assaut l’hôtel de ville pour aller réclamer leur salaire.  Mais  les forces de l’ordre ne leur ont pas laissé le temps  de prendre leur  quartier qu’ils ont ouvert le feu sur ces ex-agents faisant partie des 119 déflatés.

Badara-Mamaya-sene

L’OBS – C’est le 26 juillet prochain que le maire de la ville de Rufisque et son bureau municipal seront officiellement installé. Mais du côté du maire sortant qui ne dispose à l’issue des élections que 22 conseillers à la ville sur les 66, il demeure confiant de sa réélection. C’est d’ailleurs pour cette raison que sa coalition dite de l’avenir a rencontré avant hier la presse pour  dit-elle ne pas verser dans les supputations mais rassuré qu’ils sont convaincus de la réélection de leur candidat. Cela où les libéraux qui sont majoritaires sont renforcés par d’autres forces politiques pour mettre sur pied, une nouvelle coalition dénommée « tout saut Mamaya ». 

  Les gendarmes de la Brigade de Recherches de Colobane ont réussi à un déjouer un kidnapping d’un Indien qui était de passage au Sénégal, dans la ville de Rufisque. Un coup orchestré par un Sri-lankais en collaboration avec des complices sénégalais. Les ravisseurs avaient réclamé 1 milliard de F Cfa à la famille de la victime.  

Un Sri-lankais et six sénégalais soupçonnés d’avoir kidnappé un richissime homme d’affaires Indien de passage au Sénégal, ont  été interpellés par  les éléments de la Brigade de recherche de la Gendarmerie de Colobane, informe des sources proches du dossier. 

Capture d'écran 2014-11-30 22.21.31

iGFM – (Rufisque) Le président du conseil d’administration du Groupe Futurs Médias (GFM), Youssou Ndour vient de poser la première pierre pour le premier centre commercial solaire à Rufisque nord. C’est en partenariat avec le groupe espagnol Code (coopération pour le développement) et la mairie de Rufisque nord dirigée par le maire Oumar Mané que cette pose de pierre a été effectuée par Youssou Ndour. 

Mamadou Salif Guèye

Rufisque  installe  ses maires des douze collectivités locales du département. Mais  si pour  les différentes communes,  les jeux  sont  déjà  clairs,  la ville,  elle,  continue  d'entretenir  le  suspense avec le maire  sortant Badara Sène et le  revenant  Daouda Niang, candidat  déclaré  de l'opposition locale incarnée  par le  Pds, Bës du niak, Bokk Gis Gis, Vision Rufisque. Mais  la  candidature  de  Daouda  Niang  suscite  beaucoup  d'interrogations et  de  scepticisme  chez  certains  conseillers proches  de l'opposition.

  Lancées samedi dernier sur l’esplanade du quartier Thiawlène  dans  la commune de Rufisque-Est, les Assises dites de Rufisque dont l’objectif reste, selon ses initiateurs, d’esquisser un plan de développement durable de la ville pour les vingt prochaines années, n’agréent nullement certains acteurs de la ville. Et pour cause, les critiques fusent aussi bien sur les réseaux sociaux, à travers le «Groupe  wakh sa khalaat» qu’au niveau des politiques et de la société civile.  

  Le président du mouvement Takhawou sa gokh exprime ses inquiétudes sur la démarche  de la nouvelle équipe municipale de la ville de Rufisque. Pour Djiby Samb, il n’y a pas de changement  comme annoncé.  

A peine  installée la  nouvelle  équipe  municipale  de la  ville  de  Rufisque  suscite  moult  inquiétudes  et interrogations. La  dernière  en date  est  celle  du président du mouvement  Takhawou  Sa Gokh,  qui affirme  ne  pas encore  vu les ruptures annoncées.

iGFM (Dakar) Malheur au quartier Leona Champs de courses prés de la Mosquée « Jakka Mouride » à Rufisque, un incendie a ravagé toute une maison hier, vers les coups de 22 heures. Une fillette de 3 ans y a perdu  la vie. La gamine dormait profondément dans une chambre et elle n’a pas pu être sauvée. Tout son corps calciné.

  La  cérémonie de lancement des travaux  des Assises  de la  ville  de  Rufisque s’est  tenue, ce samedi, sur  l’esplanade  du quartier Thiawlène  dans  la commune  de  Rufisque-Est. A cette  occasion, une  foule  de personnalités  proches  de la  coalition Souxali Teungueth  qui est  aux  commandes  de la  ville a  répondu à l’invitation des initiateurs et du comité  d’organisation. Objectif : esquisser  un plan de développement durable de la  ville pour  les vingt  prochaines années.   

violée

L’OBS – Accusé d’avoir engrossé une fillette de 15 ans, le commerçant adopte comme système de défense l’anomalie de ses parties intimes

Dangou Alwar à Rufisque, le quartier ne bruit que de ça. De cette sordide affaire de sexe qui met en vedette la mineure M. Ndiaye et le commerçant Abou Omar Dia. Mais, si l’histoire capte toutes les attentions dans cette partie de la vieille ville, c’est que le commerçant, qui n’en est pas à son coup d’essai, utilise comme système de défense de n’avoir qu’un seul testicule. Sidérant !