De janvier 2014 à ce jour, la commune de Wassadou a enregistré 23 attaques à main armée. Conséquences : des millions de francs CFA, des marchandises, des vivres, du bétail, entre autres, ont été emportés par des assaillants supposés appartenir au pays voisin : la Guinée Bissau. Confrontés à cette vague de violences, les habitants réclament le retour du cantonnement militaire qui a été enlevé depuis le 28 janvier 2014. Reportage


La fraîcheur de la brise matinale qui balaie la commune de Wassadou, localité située à sept (7) kilomètres de la frontière Bissau Guinéenne, est loin d’apaiser les coeurs meurtris des habitants.

Et pour cause, Wassadou est devenu un Far West où la vie ne vaut rien. Des gangs lourdement armés, souvent en tenue militaire, continuent de terroriser les 12 780 âmes qui vivent dans la zone, depuis plus de huit (8) mois, semant la mort à tour de bras.