Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Jeu, Mar
306 Nouveaux Articles

 Le mouvement de grève de 72H du Syndicats autonome des médecins du Sénégal (SAMES) n’a pas complètement paralysé les structures sanitaires de la région de Ziguinchor, mais son impact est durement ressenti par les patients. A l’hôpital régional de Ziguinchor, la plus grande structure sanitaire de la région, le mouvement d’humeur des médecins est bien suivi, si l’on en croit le secrétaire général de la section SAMES, Docteur Diama Sakho qui explique que «seules les urgences sont prises en charges, sinon les autres consultations sur rendez vous sont tous renvoyés. Nous nous désolons de cette situation, mais nous n’avons pas le choix.

 La Région médicale de Sédhiou, en rapport avec le Service de l’action sociale et les partenaires sociaux, a célébré hier, dimanche 28 janvier, la Journée mondiale de lutte contre la lèpre. Cette célébration a réuni différentes écoles coraniques de la commune à la grande mosquée de Sédhiou. La prévalence, dans la région, était de l’ordre de 12 cas en 2017 dont 7 guérisons sans séquelles. Cependant, les acteurs recommandent une veille sentinelle par le dépistage précoce pour éviter au sujet de s’en tirer avec des handicaps préjudiciables à sa situation sociale et économique. 

 Le programme national de lutte contre le Tabac entame une campagne de sensibilisation sur les méfaits du tabac à partir du 25 janvier prochain en milieu scolaire. Une information donnée hier, lundi 22janvier, par le coordonnateur dudit programme, le docteur Omar Ba. Selon l’enquête du Gyts (2002, 2007), la proportion d’enfants âgés de moins de 10 ans ayant fumé est passé de 19,3% (2002) à 25,9% (2007).  Une enquête qui a amené le programme de lutte contre le tabac à faire des élèves des lycées leurs cibles pour leur campagne de sensibilisation qui démarre à partir du 25 janvier prochain. Les établissements  concernés sont les lycées John Kennedy, Limamoulaye, Galandou Diouf, Sacré Cœur et les Pédagogues.

Depuis le 20 décembre passé, le Sénégal, à travers la Direction de la consommation, a retiré les produits de Lactalis à la vente. Cette décision fait suite au scandale de la salmonellose, une substance nocive présente dans les produits de Lactalis. Pour le moment aucun cas n’a été signalé dans le pays
Par Malick GAYE

Le nombre de décès causés par le VIH/Sida dans la région de Kaffrine (centre) a augmenté de 33 en 2016 à 51 en 2017, a-t-on appris jeudi du point focal VIH/Sida de la région médicale, Oumar Khouma.

"En 2016, nous avons noté 33 cas de décès causés par le VIH/Sida. Et en 2017, il y a eu 51 cas de décès et 60 malades perdus de vue", a dit le point focal de la lutte contre le VIH/Sida dans cette région, en faisant remarquer que "les décès sont élevés par rapport à l'année 2016".

 Pour l’année 2017,  235 nouveaux cas de lèpre ont été enregistrés au Sénégal contre 254 en 2016. La région de Diourbel reste la plus touchée avec 68 nouveaux cas de lèpre suivie de Dakar avec 62 nouveaux cas.  En point de presse hier, vendredi 19 janvier  dans les locaux du programme de la lutte contre le paludisme, le coordonnateur de  la lutte contre la lèpre le docteur Hyacinthe Zoubi a soutenu  que malgré cette baisse, il y a encore beaucoup de choses à faire dont la lutte contre la pauvreté et la promiscuité qui sont les facteurs de développement de ladite maladie. Le taux de prévalence de la lèpre au Sénégal est de 1, 22%. Selon le coordonnateur du programme de lutte contre la lèpre, le docteur Hyacinthe Zoubi, les nouveaux cas  qui sont au nombre de 235 ont diminué pour l’année 2017 contrairement à 2016, où ils étaient au nombre de 254.

Dans l’affaire des produits contaminés du groupe Lactalis, le Sénégal a pris des mesures. Il s’agit du retrait immédiat de la gamme incriminée et d son analyse, a informé Issa Wade, chef de la Division de la consommation et de la sécurité des consommateurs à la direction du commerce intérieur.

 Les dispositions du nouveau Code forestier prévoient une hausse des peines infligées aux trafiquants de bois. Elles passeront désormais de 4 à 10 ans de prisons contre tout coupable de ce délit. L’annonce est du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng, qui a présidé hier, jeudi 25 janvier, la rencontre de dissimulation de l’Atlas du Cilss et de l’Usaid sur la gestion des sols.

'Horizons Sahel' est l'une des associations qui participent au relèvement du plateau technique de nos hôpitaux. En effet, la ladite association vient de mettre à la disposition de l'hôpital régional El hadji Ibrahima Niass de Kaolack, un conteneur médical destiné au bon fonctionnement de cette structure sanitaire. " L'occasion d'un voyage personnel de notre président actuel, c'est un ingénieur biomédical à la retraite, lui a permis de voir des structures sanitaires complètement dénudées, qui avaient énormément besoin de matériels.

 Les changements climatiques diminuent la résilience des communautés qui s’activent dans la pêche artisanale. Cette baisse de revenus est due surtout à la disparition et la diminution de la taille de certaines espèces maritimes. L’analyse figure dans une étude sur les pertes et préjudices induits par les changements climatiques dans la pêche artisanale. L’enquête est réalisée par l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), la coopération internationale allemande (Giz) et le réseau sur les politiques de pêche en Afrique de l’ouest (Repao), en Mauritanie et en Gambie et au Sénégal. Il émane aussi de cette recherche que les changements climatiques sont à l’origine de la destruction du patrimoine culturelle des pêcheurs qui vivent sur les côtes.