Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Jeu, Mar
306 Nouveaux Articles

 

Des exploitants gambiens ont enlevé hier, matin, lundi, 29 août, trois agents des services des eaux et forêts en poste dans les collectivités du nord de la région de Sédhiou. Même si officiellement l’on ignore les mobiles de ce kidnapping, mais des indiscrétions font état de la présence «gênante» des bérets verts près de leurs dépôts de bois.   

Selon le témoignage d’un rescapé, les coupeurs de bois en arme blanche opéraient bien en territoire sénégalais d’où leur courroux à voir les hommes en uniforme. L’extrême nord de la région de Sédhiou, dans le Kabada et le Dator, est sujet à une exploitation abusive du couvert végétal. L’ampleur est grande et inquiète les amis de la nature.

  Plusieurs siècles, sinon deux ou trois millénaires d’agriculture et d’élevage depuis l’introduction de produits comme le thé en l’an 1000 au Natal, en Afrique du Sud, jusqu’à celle du maïs, de l’arachide, du mil, du riz et de toutes les productions agricoles d’aujourd’hui, n’ont pas permis à l’agriculture africaine de se doter d’une véritable identité. 

L’Etat vient de faire un clin d’œil aux magistrats. Des instructions précises ont été données par le président de la République, Macky Sall, au Premier ministre pour qu’à chaque fois qu’il y a une situation d’urgence concernant les magistrats que l’Etat prenne en charge l’intégralité des charges médicaux y affairant. L’annonce a été faite ce samedi 6 août 2016, à Saly, par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Me Sidiki Kaba présidait la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée générale ordinaire de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Il a mis a profit cette rencontre qui a regroupé plusieurs dizaines de magistrats pour préciser qu’il faudrait, pour l’évacuation médicale d’un magistrat, à l’étranger, que le président de l’Ums saisisse l’Etat pour que celui-ci procède à cet évacuation en prenant en charge tous les frais médicaux.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a exprimé mercredi "la solidarité agissante de la nation aux populations sinistrées, suite aux fortes pluies enregistrées ces derniers jours", rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Selon cette source, le président de la République a demandé au gouvernement "de prendre toutes les dispositions requises pour déployer, en urgence, les moyens logistiques sollicités et les soutiens appropriés aux populations touchées par les inondations". 

Escapade au cœur des sources thermales de Hammam Bouhadjar


Les statistiques officielles font état de plus de 200 sources thermales sur le territoire algérien, situées pour la majeure partie dans l’Est du pays. Si vous envisagez de vous y rendre, nous vous proposons une idée du voyage. La ville se trouve à 475 km de la capitale Alger et par la route on peut aisément rallier Hammam Bouhadjar.

A la découverte de Toubab Dialao, un village lébou aux charmes authentiques
 

Situé à 50 km de DakarToubab Dialaw est devenu un havre de paix pour un week-end reposant ou une seconde résidence pour des vacances bien méritées. Cette petite bourgade est le point de départ de la petite côte du Sénégal.

CNTS Précarité des travailleurs 

Le Bureau confédéral dénonce la passivité de l’Etat 

 

Le Bureau confédéral de la Cnts, se désole de la persistance de la crise sociale dans plusieurs secteurs d’activité qui provoque la détérioration des emplois et les violations récurrentes des droits des travailleurs. Il illustre cette situation par la grève des travailleurs des transports routiers qui ont déclenché 48 heures de grève et «exige du gouvernement la satisfaction des revendications légitimes afin d’abréger les désagréments des usagers». 

Les Sénégalais sont interpellés et invités à rester propres. Le commandant de la brigade régionale Hygiène de Dakar, Rassoul Ba, a exhorté ses concitoyens à prévenir les maladies, en adoptant un comportement citoyen. «Notre pays a des difficultés pour être propre. Les gens versent des ordures dans les canaux. Ce qui fait que les eaux de pluie ne passent pas normalement.

Ces eaux accueillent des insectes, tels que les moustiques qui vont se multiplier et provoquer des maladies, comme le paludisme, la diarrhée, la gale et parfois la fièvre jaune», a mis en garde le commandant, à l’ouverture, hier, de la 2e édition de l’exposition Santé et action sociale, organisée par le ministère de la Santé et présidée par le Premier ministre, Mohammed Dionne.

La cité religieuse de Touba est certainement l’une des villes du Sénégal qui produit le plus de tonnes d’ordures au quotidien. La révélation est faite par le maire Abdou Lahad Kâ qui annonce un volume minimal de 70 tonnes par jour. Cette situation a rendu son travail plus difficile malgré les non négligeables moyens dégagés. A Touba, le travail de nettoyage, en dehors des efforts fournis par la municipalité, est hebdomadairement assuré par les dahiras qui se déploient volontairement et qui font de la ville sainte l’une des localités les plus propres d’Afrique.