17
Jeu, Jan
234 Nouveaux Articles

L’agression sauvage dont est victime ce jeune homme, giflé par un policier, nous replonge dans les plus sombres heures de la traite des esclavages. La scène se passe apparemment à Ziguinchor. La vidéo circule à travers la Toile depuis plusieurs jours et aucune enquête n’est ouverte sur ce fait moyenâgeux, qui va gravement porter atteinte à l’image du Sénégal.

 Elément déterminant de la qualité de l’éducation publique, le quantum horaire commence à prendre un sacré coup. Le temps de présence effective en classe, qui est un facteur aujourd’hui fondamental d’acquisitions de connaissance par l’élève, est plombé par les mots d’ordre de grève des syndicats d’enseignants. Les plans d’actions fusent de partout et commencent à impacter sérieusement le déroulement normal des cours. Ce n’est pas demain la veille, car les syndicats très déterminés, continuent de dérouler et invitent leurs militants à la résistance. Quels que soient les motifs d’intimidation.

La classe africaine (27). Dans la région de Fatick, faute d’établissement proche, des élèves doivent parcourir entre 4 et 7 km pour se rendre en cours, quel que soit le temps.

Sur la route qui mène à Ndiosmone, dans la région de Fatick, au Sénégal, c’est le même défilé tous les matins : le soleil à peine levé, des vagues d’adolescents, sac sur le dos, marchent le long du bitume pour atteindre leur collège ou lycée. Ils viennent des villages de Mbellongouth, Khondiogne ou Nakhama, et doivent parcourir entre 4 et 7 km pour se rendre à Ndiosmone.

Ces derniers temps, il a été constaté une reprise des revendications syndicales de syndicats d’enseignants, de travailleurs de la santé, d’étudiants, de différents secteurs du public. Cette fois, c’est le service public de la Justice qui s’en mêle, avec d’imminentes grèves qui seront décrétées par le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST).

Le service public de la Justice sera incessamment paralysé par d’imminentes grèves qui seront décrétées par le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST), qui exige du gouvernement l’adoption :
  • Du projet de décret modifiant le décret n° 2010-707 du 10 juin 2010 portant organisation et fixant les règles de fonctionnement du Centre de Formation judiciaire (CFJ) (1) ;
  • Du projet de décret modifiant le décret n° 2011-509 du 12 avril 2011 portant statut particulier des fonctionnaires de la Justice (2) ;

Mbaye Guèye est un entrepreneur sénégalais, fondateur d'EMG UNIVERSAL AUTO. Il est parti de la modique somme de 60.000 francs en 1973 pour construire un empire dont le chiffre d'affaires a atteint 40 Milliards de francs en 2017. Source African Leaders Talk - ALT

Dans le combat pour obtenir de bons sites de recasement et des indemnités équitables, les impactés du Train express régional ont décidé de changer de tactique, optant désormais pour la confrontation.

Depuis 2 ans, les 250 0000 impactés par les travaux du Train express régional (TER) de Pikine, Thiaroye, Keur Massar et Rufisque réclament des sites de recasement et des indemnités. Hier, en marge d’une rencontre organisée à Pikine, le Collectif national des impactés du TER (CNI-TER) a décidé de changer de fusil d’épaule et de faire face à l’actuel régime, qu’il accuse de « saboter » les prix des indemnisations jugés dérisoires. Les prix qu’on leur propose, fulminent-ils, varient entre 2.8 millions et 13 millions. Une somme qui, ne leur permet même pas de payer un autre terrain.

Une étude anglaise évoquant la consommation de vidéos pornographiques en ligne prédit un accroissement rapide de la popularité de ce type de contenu d'ici à 2020. L'utilisation du smartphone pour accéder à des vidéos X est également en pleine expansion.

C'est l'institut Juniper Research qui a mené une importante étude concernant la consommation de contenu pornographique sur Internet, aussi bien via un ordinateur de bureau que via les terminaux mobiles. On y découvre notamment que plus de 136 milliards de vidéos X devraient être consultées depuis des terminaux mobiles en 2015, un nombre qui devrait s'élever à 193 milliards en 2020.

 Après l’étape de Thiès la semaine dernière, les syndicats d’enseignants les plus représentatifs ont investi la rue hier, vendredi 16 février, de la place de l’obélisque au rond-point de Rts, point de chute, pour exiger, encore une fois de plus, toutes les dispositions utiles à la matérialisation de tous les accords signés, notamment l’ouverture sérieuse de négociations sur le système de rémunération des agents de la Fonction publique. 

Répondant à la question d'un membre de la NBA Academy à l'occasion d'un forum dans le cadre de la Foire Internationale de Kaolack, l'initiateur du projet " Give 1 Project", Thione Niang, a invité les jeunes du Sénégal notamment ceux de la région de Kaolack à défendre les couleurs de l'Afrique.