20
Sam, Jan
673 Nouveaux Articles

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Dans ses réquisitions, le maître des poursuites a tenté de démonter la culpabilité de Barthélémy Dias et de ses codétenus. Selon lui, Barthélémy Dias et ses camarades se sont refugiés dans des dénégations systématiques pour se tirer d’affaires mais précise le parquet, « la ruse et le mensonge ne passeront pas dans ce procès. »

 
A l’image des avocats de la partie civile, le représentant du parquet estime que c’est le maire prévenu et sa bande qui ont débuté les hostilités. Dans son réquisitoire, le procureur a essayé de démontrer que Barthélémy Diaz détenait une arme de calibre 38. Mieux, le maître des poursuites a estimé que l’arme que ce dernier tient dans la main gauche est différente de celle qu'il a remise à l'instruction. Il a requis contre lui une peine pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner avant de requérir 10 ans de prison ferme contre Barth et qu’un mandat de dépôt lui soit décerné.
 
Pour ses codétenus, il a requis 5 ans de prison ferme sans mandat de dépôt. Pour les « nervis » du Pds, le maitre des poursuites a requis 2 ans contre eux pour rassemblement illicite. 10 ans de prison ferme ! Telle est donc la peine qu’encourt le maire de Mermoz accusé dans la mort de Ndiaga Diouf. Le procureur a requis 10 ans de prison ferme et un mandat de dépôt contre le maire socialiste. Le procès reprend aujourd’hui
 
Libération

 

SOURCE:http://www.leral.net/Reprise-du-proces-ce-matin-Le-procureur-requiert-10-ans-ferme-et-un-mandat-de-depot-contre-Barthelemy-Dias_a190519.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir