15
Mer, Aoû
16 Nouveaux Articles

TERRORISME
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 L’imam Aliou Ndao (Alioune Badara Ndao) et de Makhtar Diokhané pourraient être attraits, au plus tard ce jeudi 25 avril, 12e jour d’audience, ou lundi prochain, c’est selon, devant la barre de la Chambre criminelle spéciale pour répondre des faits liés au terrorisme qui leur sont reprochés.  Suivant la liste de passage des 30 personnes inculpées pour apologie du terrorisme, plus d'une vingtaine d’entre eux ayant déjà été cuisinés, ils risquent de passer devant la barre dans la semaine.

Donc, après dix jours d’auditions des présumés djihadistes devant la barre de la Chambre criminelle spéciale du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, marqués par des aveux et révélations, plus ou moins inattendus par le grand public qui doutait jusque-là, mais également une cascade de dénégation des procès-verbaux d’enquête des officiers de police judiciaire et du magistrat instructeur, place aux accusés les plus mouillés par leurs «frères» codétenus dans le cadre du procès pour apologie du terrorisme.
 
 En effet, l'imam Ndao sera à coup sûr interpellé sur ses rapports avec des suspects qui ont reconnu l’avoir rencontré et sur ses prêches qui auraient contribué à «endoctriner» nombre des prévenus, dans cette affaire... Il est aussi reproché à l'homme qui est accusé d'avoir cautionné la présumée installation d'une Wilaya de l'État islamique au Sénégal, d’avoir corrigé un manifeste dans ce sens. Quant à Makhtar Diokhané, il devrait, entre autres, répondre de son rôle présumé d’intercesseur auprès du chef de Boko Haram pour faciliter la sortie du «territoire» Boko Haram, au Nigéria, et le retour au bercail de Sénégalais et le financement du voyage de certains de nos compatriotes au Nigéria, etc.

Auparavant, le tribunal va «cuisiner» leurs co-accusés El Hadji Mamadou Ba, Moustapha Diatta, Alpha Diallo, Cheikh Ibrahima alias Abou Khaled, à partir de ce mercredi 25 avril. Ensuite viendront les tours de l'imam Ndao et de son élève Makhtar Diokhané qui pourrait être attraits à la barre de la Chambre criminelle spéciale dès ce jeudi 26 avril. 

 

source:http://www.sudonline.sn/makhtar-diokhane-et-imam-aliou-ndao-a-la-barre_a_39299.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir