Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
10
Mar, Déc
132 Nouveaux Articles

Après son audition dans le bureau du doyen des juges Aliou Sall «donne sa langue au chat»

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les va-et-vient dans le bureau du Doyen des juges se poursuivent de plus belle. Hier, lundi 25 novembre, c’était au tour du frère du chef de l’Etat, Aliou Sall, de faire face au juge Samba Sall dans le cadre des auditions portant sur le scandale Pétro Tim révélé dans un reportage de la BBC et l’accusant d’avoir touché des pots-de-vin dans des blocs pétroliers et gaziers. Auditionné à titre de témoin, de 13h à environ 17h, Aliou Sall est sorti du bureau sans piper mot, ou du moins, sans faire de commentaires sur les contours de son face-à-face avec le juge Samba Sall. Aux journalistes très insistants venus nombreux faire le guet, depuis 09h, le président démissionnaire de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) a laissé entendre que «Je ne peux parler. Tous les témoins qui sont passés par là n’ont jamais parlé. Donc, vous savez que je ne peux rien dire. Je donne ma langue au chat».
 
Une posture du silence sur une affaire entre les mains de «Dame justice» adoptée depuis la matinée, lors de son premier déplacement au tribunal. En effet, venu répondre à la convocation fixée au préalable à 09h, Aliou Sall qui n’a fait à l’intérieur que quelques minutes, avait refusé de s’épancher sur son audition devant la presse. Il déclarera ne pas avoir de commentaires à faire sur la question. A noter que l’heure de son audition avait été repoussée à 13h à cause d’une rencontre entre le ministère de la Justice et les magistrats à laquelle le doyen des juges devait assister, selon certaines indiscrétions.

Pour rappel, le frangin de l’actuel président de la République, Macky Sall, est accusé d’avoir touché des pots-de-vin dans l’affaire Pétro Tim, par la chaine britannique BBC.
 
Face à l’ampleur des accusations portant sur 10 millions d’Euros ainsi qu’au vu de la pression exercée dans la rue par la plateforme “Aar Linu Bokk“, Aliou Sall a démissionné de son poste de directeur de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), non sans botter en touche, la main sur le Coran, toutes les accusations portées contre sa personne. Pour tirer cette affaire au clair, le ministre de la Justice, Malick Sall, avait saisi le procureur de la République, Sérigne Bassirou Guèye, qui avait lancé un appel à témoin. Après l’enquête de la Direction des investigations criminelles (Dic), le Doyen des juges a ouvert une information judiciaire.

 

 

source: http://www.sudonline.sn/aliou-sall-donne-sa-langue-au-chat_a_45541.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?